Astérix/Astérix

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retourner à la page précédente

Le casque d'Astérix

Astérix

C’est Astérix qui joue le rôle du personnage principal dans cette BD, son nom le révèle. « Astérix » vient du mot « astérisque » qui veut dire « petite étoile ». Le mot anglais employé pour une vedette, « star », signifie, au sens propre, « étoile ». Astérix est donc la vedette de ces albums et son nom n’est qu’un jeu de mots. Pourquoi Astérix sonne-t-il néanmoins gaulois? Goscinny et Uderzo, les auteurs, ont trouvé une méthode très simple pour atteindre ce but, l’emploi du suffixe -ix. Comme pour beaucoup de Gaulois dont on connaît les noms, par exemple Vercingétorix, Dumnorix ou Orgétorix; ainsi il paraît plausible de supposer que tous les Gaulois portaient des noms analogues.

Quant aux vêtements et aux armes d’Astérix, on ne peut pas les qualifier catégoriquement. Il faut les traiter cas par cas. Premièrement, il porte un casque orné de deux ailes. Alors que le port de casques de fer était courant à cette époque, personne ne mentionne des casques ailés. Toutefois, cela ne signifie pas qu’il n’y en avait pas. Beaucoup de Gaulois paraient leurs coiffures avec des cornes ou les ornementaient avec des images d’oiseaux ou d’autres animaux. Donc l’existence d’un casque comme celui d’Astérix ne peut pas être exclue. Cependant les auteurs l’ont créé en s’inspirant de l’empaquetage des cigarettes de la marque « Gauloises ». La coiffe d’Astérix introduit un symbole national permettant aux Français de s’identifier avec « leurs ancêtres, les Gaulois ».

En ce qui concerne la chemise de notre héros, il est à noter que ses modèles historiques en portaient une aussi. Mais la sienne et les leurs diffèrent en plusieurs points. Par exemple, les chemises antiques disposaient de manches, contrairement à celle d’Astérix. On les ornait aussi de carreaux et de raies de couleurs variées, tandis que celle d’Astérix n’est pas du tout colorée. Mais ses vêtements ont aussi des éléments authentiques, notamment le pantalon et la ceinture. Enfin, son épée correspond à celles des Gaulois de cette époque. Sa longueur raisonnable la rend même plus authentique. Si l’on en croit l’écrivain grec Strabon, auteur contemporain de cette période, l’armement gaulois était accommodé à la taille de son porteur. Donc, l’arme de notre héros a la taille parfaitement appropriée.

Continuer