Construire sa maison/La dalle flottante

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

<< L'isolation thermique | Sommaire général | Gaines et canalisations >>


Une dalle flottante est une large plaque de béton servant de plancher et qui repose sur une couche d’isolation thermique. Il est possible de faire passer dans l’épaisseur de l’isolation des gaines de passage des fils électriques ou de tuyaux de distribution d’eau. Cette solution évite le passage des canalisations électriques au plafond du niveau inférieur.

Dalle chauffante[modifier | modifier le wikicode]

Le plancher parcouru directement par un liquide réchauffé dans des capteurs solaire est appelé Plancher Solaire Direct. Ce n'est pas tout!

Réalisation de la dalle flottante[modifier | modifier le wikicode]

Elle ne peut être réalisée qu’après la mise en place des cloisons et des canalisations au sol. C’est un travail important qui demande du soin et un coup de main au moment du coulage.

La dalle flottante a une épaisseur minimum de 6 cm et elle est rigidifiée par un treillis métallique (100x100x3) noyé dans le béton. Comme l’isolation minimum est de 2 cm, la hauteur disponible ne doit pas être inférieure à 8 cm. Les niveaux sont à vérifier avec les escaliers, portes et fenêtres déjà en place en tenant compte du niveau du sol fini et de l’épaisseur du revêtement de sol.

Les gaines devant circuler au sol sont déroulées et plaquées au sol grâce à des colliers en Rilsan. La première couche d’isolation (2 ou 3 cm) est découpée pour remplir les vides entre les tuyaux. Une deuxième couche d’isolant (polystyrène expansé spécial pour dalle) recouvre la première couche ainsi que les canalisations. Sur l’isolation est déroulé un film plastique qui empêchera le béton de couler entre les plaques d’isolant. Le choix de la tuyauterie se fera en fonction de la dilatation.

La surface de la dalle doit être parfaitement horizontale. Pour cela le béton (sable 0-5 et ciment) devra être fluidifié en ajoutant un produit spécial dans l’eau du gâchage. Le volume de béton est assez important puisqu’en moyenne on coule 1 mètre-cube pour une pièce de 10 m².

Si la dalle flottante est également chauffante, le serpentin est déroulé puis fixé sur le treillis métallique avec des liens ou des clips en plastique. Lors du coulage, le circuit de chauffage est normalement mis en pression à l’aide d’une pompe spéciale.

La dalle est coulée par pièce ou par cellule si celle-ci est trop grande. Le tour de dalle est isolé à l’aide de polystyrène ordinaire d’une épaisseur de 5 à 10mm qui absorbera les mouvements de la dalle dus à la dilatation. Le treillis métallique doit être soulevé et maintenu à mi-hauteur de l’épaisseur de la dalle.

La dalle peut être tirée à l’aide d’une règle en aluminium glissant sur deux rails (tube carré ou rond en acier) reposant horizontalement sur des plots, mais est aujourd'hui plus souvent réalisée avec un béton "autonivelant" . Vérifier constamment la position des rails. Talocher le béton pour éliminer les rayures causées par la règle. Si la surface doit être parfaite (pose de moquette...), il sera sans doute nécessaire de couler une chape liquide (si l’épaisseur le permet) ou un ragréage, plus fin.


<< L'isolation thermique | Sommaire général | Gaines et canalisations >>