DotClear/Historique

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

| Différences avec DotClear 1 →

L’histoire de DotClear remonte à 2003. À cette époque, le créateur du logiciel, Olivier Meunier (O.M.), « cherchait quelque chose à coder pour [s]’amuser ! »[1] et avait dû ouvrir « dans l’urgence »[2].

Depuis DotClear s’est imposé chez les blogueurs francophones[3]. Il n’a finalement connu que quelques incarnations, preuve, au vu de son succès, que son code orienté objet était très bon dès le départ.

  • DotClear 1.2.5 : mise à jour de sécurité, correction d’un bogue, dernière version de DotClear 1 (source).
  • DotClear 1.2.4 : mise à jour de sécurité, correction de bogues, petites améliorations (source).
  • DotClear 1.2.3 : mise à jour de sécurité, correction de bogues, petites améliorations (source).
  • DotClear 1.2.2 : mise à jour de sécurité (source).
  • DotClear 1.2.1 :
  • DotClear 1.2 : Version finale de DotClear 1. Il n’y a pas eu de versin 1.0[4]
  • DotClear 0.9 :

Loin d’être le seul logiciel de blog en France [5], DotClear est un outil très répandu, très apprécié tant pour la qualité de son code que pour sa puissance et sa facilité de prise en main.

DotClear 1 (ainsi que ses versions bêta) est responsable de cette large adoption. Fin 2006 apparaissait DotClear2[6]. Comme le signale l’auteur, DotClear 2 n’est pas DotClear 2.0 : c’est un logiciel complètement différent, tant au niveau du code, totalement réécrit, que celui de l’interface. On retrouve certes nombre des fonctionnalités qui ont fait la réputation du logiciel, mais bien plus encore. Alors que DotClear 1 était un logiciel fait « pour s’amuser », DotClear 2 est beaucoup plus ambitieux[7].

Le présent livre traite de DotClear 2 (et d’éventuelles prochaines versions). Bien des informations sont également valables pour DotClear 1, cependant ; quand c’est le cas, ce sera mentionné.

---

  1. Toolinux
  2. archive.org
  3. Ou du moins français. Ce livre n’utilise pas le terme « blogosphère », trop sujet à caution.
  4. « je ne suis pas bon pour les numérotations », O.M.
  5. (citons pour information [[w:Wordpress|]], [[w:TextPattern|]], voire [[w:SPIP|]] et [[w:Xwiki|]]).
  6. Ou DotClear 2, le nom exact n’est pas clair.
  7. Olivier Meunier disait alors, sur le ton de la plaisanterie « le meillleur au monde. Au moins ».