Drupal/Installation de Drupal et configurations par défaut

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dans ce chapitre, nous évoquons la procédure d'installation de Drupal, ainsi que les configurations de base que vous devrez nécessairement opérer pour chaque site :

  • Installation de Drupal 4.7.x versus 5.x
  • La création de l'utilisateur administrateur
  • Activer l'entretien du site
  • Configurations de base
  • Définir le néerlandais ou le français comme langue par défaut

Installation de Drupal[modifier | modifier le wikicode]

Télécharger et installer sur Linux[modifier | modifier le wikicode]

Drupal s'installe très simplement. Vous pouvez télécharger le logiciel sur Internet :

  • Drupal 5.1 (la plus récente au moment de la rédaction de ce livre) [1]
  • Drupal 4.7.6 (version précédente dite "de maintenance") [2]

Quand cela sera nécessaire, nous attirerons l'attention sur les différences entre les deux versions. La différence principale se trouve dans la structure de la base de données. Nous recommandons l'installation de la dernière version (5.x). Nous évoquons les versions plus anciennes que pour ceux qui ont déjà une telle version de Drupal servant leur site et qui ne désir pas prendre le risque d'une mise à jour.

Placez l'archive dans le répertoire où vous conservez vos fichiers Web, par exemple /var/www et décompressez-la :

tar zxvf drupal-5.1.tar.gz

ou

tar zxvf drupal-4.7.4.tar.gz

Ce sera plus facile si vous créez un lien symbolique /var/www/drupal, qui mène à la version souhaitée. De cette façon, vous ne devez pas adapter votre configuration Apache chaque fois que vous effectuez une mise à jour de Drupal. Par exemple :

debian:/var/www# ln -s drupal-5.1 drupal

ou

debian:/var/www# ln -s drupal-4.7.4 drupal

Télécharger et installer sur MS Windows[modifier | modifier le wikicode]

Les fichiers pour Drupal version 5.x ou 4.7.x sont les mêmes que ceux spécifiés dans le paragraphe précédent "[#T.C3.A9l.C3.A9charger_et_installer_sur_Linux|Télécharger et installer sur Linux]". Une fois l'archive téléchargée, procédez comme décrit ci-dessous :

  • Décompressez l'archive dans le répertoire du site (ex : c:\wamp\www), ce qui résulte dans la création d'un répertoire drupal-<numéro_de_la_version>.
  • Contrôlez en ouvrant l'URL http://localhost/drupal-<numéro_de_la_version>/ si WAMP reconnait votre installation. Vous verrez un message d'erreur concernant une fonction mysql-connect parce que la procédure d'installation n'a pas encore été terminée.
  • Créez la base de données : Dans http://localhost/wamp, cliquez sur le lien "PHPMyAdmin". Dans "Création d'une base de données", donnez un nom à votre base de données et cliquez le bouton "Créer".
  • Créez les tables dans la base de données : sélectionnez l'onglet "SQL" et mettez le nom du répertoire contenant les fichiers d'initialisation dans le champ "OU répertoire contenant le fichier texte" : c:\wamp\www\drupal-<numéro_de_la_version>\database\database.4.1.mysql. Tout en bas, cliquez sur le bouton "Démarrage". Les noms des tables apparaîtront sur votre écran.
  • Dans Wordpad ou Notepad, ouvrez le fichier c:\wamp\www\drupal-<numéro_de_la_version>\sites\default\settings.php et continuez avec la section suivante de ce chapitre.
 numéro de la version Drupal Dans les noms des fichiers ci-dessus, remplacez à chaque fois le numéro de la version par le numéro de votre installation Drupal, par exemple c:\wamp\www\drupal-4.7.6\database\database.4.1.mysql.

La suite de l'installation est identique quelle que soit la plate-forme sur laquelle vous installez Drupal. De plus amples informations peuvent être consultées sur installation de WAMP. Le message initial date de 2005, mais il y a des remarques plus récentes en bas de page.

 Si ça ne marche pas Plusieurs utilisateurs se heurtent à un bug PHP. Il suffit de mettre à jour votre système pour résoudre ce problème. Plus d'infos ici : [3].

Configurations de base[modifier | modifier le wikicode]

Configurations de base pour Drupal 5.x[modifier | modifier le wikicode]

Installation d'un site unique[modifier | modifier le wikicode]

Dans Drupal 5.x, la procédure d'installation est presque totalement automatisée. Avant de commencer, vous devez activer tous les droits d'écriture du fichier de configuration :

debian:~# chmod a+w /var/www/drupal/sites/default/settings.php

Ouvrez maintenant, à l'aide de votre navigateur, l'URL d'installation, qui est en fait l'adresse Web qui pointe vers install.php. Dans notre exemple, cela devient http://debian.intern.exemple.be/install.php, parce que le nom du serveur est debian et le nom de domaine intern.exemple.be.

Vous obtenez une page sur laquelle trois champs doivent être complétés :

  • Database name (nom de la base de données)
  • Database username (nom d'utilisateur de la base de données)
  • Database password (mot de passe de l'utilisateur de la base de données)

Voir le paragraphe sur la création de la base de données

Si tout se passe bien, vous arrivez sur une page vous annonçant "Drupal installation complete" (Installation de Drupal terminée).

À ce moment, vous pouvez augmenter le niveau de sécurité des droits d'accès du fichier settings.php :

debian:~# chmod 644 /var/www/drupal/sites/default/settings.php

Installation multi-sites[modifier | modifier le wikicode]

Dans le sous-niveau "sites" du répertoire de base de votre installation Drupal, créez un répertoire par hôte virtuel. Nous travaillerons dans notre exemple avec les site-1 et site-2 du chapitre précédent. Dans ces nouveaux répertoires faites un répertoire images et un répertoire files, avec au-dedans encore un sous-niveau tmp. Après, copiez la configuration standard dans chacun des répertoires de sites et donnez les droits d'écriture pour ces fichiers. En dernière instance, copiez le script d'installation dans chaque répertoire de site :

debian:/var/www/drupal/sites# mkdir site-1.intern.exemple.be

debian:/var/www/drupal/sites# cd  site-1.intern.exemple.be

debian:/var/www/drupal/sites# mkdir -p images files/tmp

debian:/var/www/drupal/sites# cp ../default/settings.php .

debian:/var/www/drupal/sites# chmod  a+w settings.php

debian:/var/www/drupal/sites# cp  ../../install.php .

Respectez cette procédure pour chaque hôte virtuel. Prenez maintenant le nom de la base de données, les noms d'utilisateurs et les mots de passe que vous avez créés dans le paragraphe relatif à la "Configuration MySQL".

Pour chaque hôte virtuel, allez à http://hote_virtuel/install.php à l'aide de votre navigateur, par exemple http://site-1.intern.exemple.be/install.php. Utilisez la même procédure que dans la section précédente pour compléter le nom de la base de données, les noms d'utilisateurs et les mots de passe. Quand vous avez terminé, n'oubliez pas d'enlever les droits utilisateurs de groupes et autres du fichier settings.php.

Réglages de base pour Drupal 4.7.4[modifier | modifier le wikicode]

Installation d'un site unique[modifier | modifier le wikicode]

Dans les anciennes versions de Drupal vous deviez initialiser la base de données manuellement et éditer un fichier de configuration.

Éditez /var/www/drupal/default/settings.php : recherchez la ligne qui commence par $db_url et adaptez les données, par exemple :

$db_url: mysql://utilisateur-1:motdepasse-1@localhost/site-1

Voyez "Configuration MySQL" dans laquelle nous avons déjà créé des base(s) de données et des utilisateur(s). Nous présumons que le serveur de base de données et le site Drupal tournent sur la même machine. Dès lors, le localhost doit être complété comme nom d'hôte. Le nom de la base de données est site-1.

Initialisez la base de données en y chargeant le dump livré avec Drupal. Les fichiers d'initialisation de MySQL versions 4.0 et 4.1 se trouvent dans l'archive . Voyez la section "Vérification de l'installation" pour la détermination de la base de données. Chargez le bon dump comme suit :

mysql -u gebruiker-1 -p site-1 < /var/www/drupal/database/database.4.[0|1].mysql

Maintenant, vous pouvez surfer sur votre site et réaliser les configurations complémentaires.

Installation multi-site[modifier | modifier le wikicode]

Dans /var/www/drupal/sites créez, pour chaque site, un répertoire portant le nom du site tel que les visiteurs le verront dans leur navigateur. Créez dans chacun de ces nouveaux répertoires un sous-niveau files dans lequel se trouve à nouveau un sous-niveau tmp, et un sous-niveau images. Avec nos noms de sites pour l'exemple, cela donne :

debian:~# cd /var/www/drupal/sites

debian:sites# mkdir -p site-1.intern.exemple.be/files/tmp site-1.intern.exemple.be/images

Copiez le fichier standard /var/www/drupal/sites/default/settings.php dans chaque répertoire de site :

debian:sites# cp default/settings.php site-1.intern.exemple.be

Chargez le dump standard de base de données dans chaque base de données comme expliqué dans la section précédente.

Désormais, vous pouvez surfer sur chaque site et y apporter les configurations complémentaires.

Configurations complémentaires de Drupal[modifier | modifier le wikicode]

Création de l'utilisateur administrateur[modifier | modifier le wikicode]

La première modification que vous devez apporter à chaque site standard est l'ajout d'un utilisateur administrateur, à savoir le webmaster d'un site déterminé. Le premier utilisateur qui est créé à l'aide de l'interface Web reçoit automatiquement tous les droits sur le site. La création se passe de façon très semblable dans les différentes versions de Drupal :

  • Choisissez le lien "Create new account" dans le menu de gauche.
  • Donnez un nom d'utilisateur dans la zone "Username".
  • Donnez une adresse E-mail correcte. À cette adresse, les données utilisateur seront envoyées.
  • Cliquez sur "Create new account".
  • Dés que vous êtes inscrits, vous pouvez modifier votre mot de passe. Si vous ne le faites pas, vous devrez utiliser le mot de passe attribué arbitrairement que vous recevrez par E-mail.

Tâches périodiques[modifier | modifier le wikicode]

Entretien du site[modifier | modifier le wikicode]

Au fur et à mesure que votre site sera de plus en plus utilisé et vos différents modules activés, des travaux de maintenance surviendront régulièrement. Drupal prévoit à cet effet un fichier cron.php. Pour des sites virtuels, vous copiez ce fichier dans chaque répertoire. Ajoutez ensuite une ligne dans votre crontab ou créez un script que vous placez dans votre répertoire /etc/cron.daily, de sorte que la commande suivante s'accomplisse :

wget -O - -q http://debian.intern.exemple.be/cron.php > /dev/null 2>&1

Créez une ligne par hôte virtuel.

Sauvegardes[modifier | modifier le wikicode]

Conformément à la citation "back up early and often" ("faites des sauvegardes rapidement et souvent") développez aussi vite que possible une commande automatique qui vous permettra de conserver des sauvegardes de vos bases de données Drupal et autres fichiers importants. Vous pouvez sauvegarder la base de données (faire un dump) à l'aide du Cron de Linux par exemple, en plaçant ce fichier dans /etc/cron.daily :

debian:~# cat  /etc/cron.daily/mysql-dbbackup

#!/bin/bashmysqldump -ac --add-drop-table --user utilisateur-1 --password="motdepasse-1" \
site-1 > /var/backups/dump-db-site-1.mysql 2> /var/log/mysql-dump.error

Ajoutez, à ce fichier, une ligne par site. Notez que ce fichier contient des noms d'utilisateurs et des mots de passe : il doit donc disposer d'un minimum de droits d'accès.

Pour chaque site, les dumps et les fichiers contenus dans files et images peuvent être conservés dans un endroit sûr à l'aide de votre programme conventionnel de sauvegarde, par exemple sur un serveur de backups.

Réglages généraux du site[modifier | modifier le wikicode]

Réglages généraux pour Drupal 4.7.x[modifier | modifier le wikicode]

Choisissez un à un dans Administer > Settings les différents réglages de base.

Dans General settings :

  • Le nom du site qui va apparaître en haut de chaque page dans la barre de titre du navigateur.
  • L'adresse E-mail du webmaster.
  • Éventuellement un slogan ou une déclaration d'intention pour le site.
  • Une note de bas de page qui apparaîtra sur chaque page, par exemple un copyright.
  • Le nom par lequel vous voulez nommer les utilisateurs anonymes.
  • URLs significatives : par défaut, chaque page reçoit un numéro mais vous pouvez également leur donner un nom en activant cette option. Faites d'abord un test avant de continuer afin de vérifier que votre serveur est bien configuré.

Dans Error handling :

  • Concerne les pages qui s'affichent lorsqu'un utilisateur ne dispose pas des droits pour accéder à une information ou tente d'accéder à quelque chose qui n'existe pas : il peut s'agir de pages vides ou sans liens de Drupal ou de numéros de pages que vous avez créés à l'aide de Drupal dans ce site.
  • Rapport d'erreurs : détermine si elles apparaissent seulement dans un fichier ou si l'utilisateur les reçoit également à l'écran.
  • Détruire les fichiers de log (les journaux) après un temps déterminé.

Dans Cache settings les pages qui sont souvent utilisées peuvent être stockées dans la mémoire afin que Drupal n'ait pas à les générer chaque fois. Cette fonction est intéressante pour les sites qui attirent beaucoup de trafic.

Dans File system settings vous définissez quels répertoires sont utilisés pour le traitement et la conservation des fichiers. Vous l'adaptez surtout si vous disposez de sites multiples.

RSS feed settings configurer les réglages pour activer les nouvelles Rich Site Summary : il s'agit d'informations sur votre site qui peuvent être vues en bref sur d'autres sites.

Dans Date settings vous trouvez tous ce qui a trait aux dates et heures. Précisez au moins la zone temps appropriée et le premier jour de la semaine (lundi ou dimanche selon les pays).

Site maintenance peut être activé lorsque de grosses interventions sur le site doivent avoir lieu le rendant inaccessible pour un temps déterminé.

String handling indique une manière particulière de compiler le logiciel Drupal grâce à laquelle il pourra mieux traiter les caractères multi-byte tels que les caractères UTF-8.

Sous l'en-tête cronjobs vous pouvez voir si les réglages des tâches automatiques sont corrects. Note : Si vous avez effectué ces réglages aujourd'hui, rien ne se passera car les tâches automatiques sont activées par Cron durant la nuit.

Avez-vous apporté des modifications ? Si oui, cliquez sur Save configuration.

Réglages généraux pour Drupal 5.x[modifier | modifier le wikicode]

Vous trouverez plus ou moins les mêmes réglages que dans la section précédente dans le menu Drupal 5.x intitulé Administer > Site configuration.

L'une des nouveautés de la version 5.x concerne les réglages de l'Image toolkit, un outil qui permet par exemple de créer automatiquement des prévisualisations d'un site Drupal. Note : un module PHP est utilisé par défaut et convient dans la plupart des cas, cette nouvelle fonctionnalité est utilisée en interne par Drupal et n'est pas disponible pour les visiteurs. Différents modules sont disponibles pour les utilisateurs expérimentés. Vous trouverez davantage d'informations à ce sujet dans le chapitre concernant la "Configuration spécifique de Drupal".

Traduction[modifier | modifier le wikicode]

Préparation de la traduction[modifier | modifier le wikicode]

Tout Webmaster belge va proposer aux visiteurs le contenu du site qui leur est destiné en Néerlandais ou en Français. À ce jour Drupal 4.7.4 est complètement traduit en Néerlandais. Nos collègues francophones ont depuis peu commencé la traduction de Drupal 5.x. Avant de charger la traduction standard, vous devez activer un module :

  • Drupal 4.7.x : Allez dans administer > modules et cochez la case à côté de locale Cliquez sur le bouton Save configuration.
  • Drupal 5.x : Allez dans Administer > Site building > Modules et cochez la case à côté de locale. Cliquez sur le bouton Save configuration.

Chargement des traductions[modifier | modifier le wikicode]

Téléchargez les fichiers souhaités :

Drupal 4.7.x :

  • Traduction française [4]
  • Traduction néerlandaise [5]

Drupal 5.x :

  • Traduction française [6]
  • Traduction néerlandaise [7]

Installation de la traduction[modifier | modifier le wikicode]

Pour installer la traduction, procédez comme suit :

  • Allez à l'endroit où vous avez placez l'archive qui contient la traduction.
  • Extrayez l'archive, par exemple : tar zxvf nl-4.7.x-1.x-dev.tar.gz
  • À ce stade, un répertoire nl ou fr est créé dans lequel vous trouvez respectivement nl.po ou fr.po.
  • Importez la traduction :
    • Drupal 4.7.x :
      • Allez dans administer > localization.
      • Dans le menu manage languages choisissez add language.
      • Sélectionnez Dutch (Néerlandais) ou French (Français) dans la liste des langues et cliquez sur add language'.
      • De retour dans list sous le menu manage languages activez la langue choisie, annotée enable, en cochant la case située en face. À la demande, vous pouvez également choisir cette langue par défaut en validant le bouton radio de la rubrique default.
      • Maintenant, cliquez sur import dans le menu manage languages. Choisissez browse et sélectionnez le fichier .po que vous venez d'extraire.
      • Sélectionnez Dutch ou French pour importer la traduction.
      • Cliquez en bas sur le bouton Import.