Effets des rayonnements électromagnétiques sur le vivant/Conclusion

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Effets des rayonnements électromagnétiques sur le vivant
Effets des rayonnements électromagnétiques sur le vivant ― Conclusion
Modifier ce modèle

Comme nous l'avons vu tout au long de ce dossier, traiter des rayonnements électromagnétiques dans leur ensemble est une tâche extrêmement complexe qui nous a amené à faire des choix et à ne pas tous les traiter ; nous avons donc omis le rayonnement visible, l'infrarouge... Les rayonnements électromagnétiques, qu'ils soient d'origine naturelle ou pas, sont omniprésents dans notre environnement. De par leur extrême diversité, ils ont des effets qui sont tantôt positifs, tantôt néfastes. Leurs effets sont bien sûr une question de dose et de durée d'exposition, comme nous l'avons vu pour les ultraviolets. Vitaux, les rayonnements électromagnétiques permettent la synthèse de la vitamine D, la photosynthèse ou encore le diagnostique de fractures, ils peuvent aussi s'avérer dangereux en interagissant avec l'ADN ou encore en provoquant le vieillissement de la peau.

Aujourd'hui encore, les effets de certains rayonnements sont mal connus ou peu étudiés, suscitant de nombreux débats et polémiques, c'est le cas notamment des rayons X et des micro-ondes. Dans ce cas, le principe de précaution devrait prévaloir.

Fig. 37 : Tableau récapitulant les effets des rayonnements électromagnétiques sur l'organisme en fonction de leur énergie/fréquence/longueur d'onde.