Histoire de la France médiévale/La France urbaine

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
retour au sommaire
chapitres | introduction | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |7 | 8 | 9
annexes | Glossaire | Bibliographie | Liens | Auteurs | Chronologie | Cartes | Biographies
catégorie | Histoire > Histoire de la France médiévale

La France urbaine.

Qu'est-ce qu'une ville au Moyen Âge ?[modifier | modifier le wikicode]

Un seuil de population ?[modifier | modifier le wikicode]

  • Difficile d'évaluer la population urbaine au Moyen Âge faute de sources.

Des murailles ?[modifier | modifier le wikicode]

Il existe plusieurs enceintes au sein d'une même ville jusqu'aux XIIIe / XIV siècles. Simon de Montfort impose la destruction des murailles de Toulouse.

Un statut spécial ?[modifier | modifier le wikicode]

  • Autonomie urbaine : "l'air de la ville rend libre".
  • Une administration municipale.

Une production non-agricole ?[modifier | modifier le wikicode]

Conclusion[modifier | modifier le wikicode]

La ville c'est tout à la fois, liés les uns aux autres, la création d'un paysage particulier, le dépassement d'un certain seuil de population agglomérée et le développement de fonctions secondaire et tertiaire[1].

Evolution du fait urbain[modifier | modifier le wikicode]

Haut Moyen Âge[modifier | modifier le wikicode]

Moyen Âge classique[modifier | modifier le wikicode]

Les XIe, XIIe et XIIIe siècles sont l'époque d'un essor urbain généralisé à l'ensemble de l'Occident.

Les causes de l'essor urbain[modifier | modifier le wikicode]

  • La croissance démographique à partir du XIe siècle, alimente la croissance de la population urbaine.
  • Exode rural : les gens des campagnes viennent travailler dans l'industrie textile.

Les manifestations de la croissance urbaine[modifier | modifier le wikicode]

  • Stimulation de la construction
  • Nouvelles enceintes
  • Faubourgs nouveaux : ces quartiers récents se trouvent à l'extérieur des murailles et sont faits de bâtisses plus ou moins solides. Urbanisme spontané. Les faubourgs sont parfois entourés de remparts[2].

La ville, miroir des changements sociaux et culturels[modifier | modifier le wikicode]

  • Les marchands fortunés se font construire de beaux palais en pierre.
  • Les ordres mendiants, fondés au XIIIe siècle, connaissent un grand succès auprès des populations citadines. Ils font construire des couvents et des églises nouvelles.
  • L'essor des universités favorise la multiplication des collèges.
  • Spécialisation des quartiers ?

Bas Moyen Âge[modifier | modifier le wikicode]

Les crises affectent les villes[modifier | modifier le wikicode]

  • peste : multiplication des hôpitaux, afflux de pauvres
  • famine
  • guerres :
    • Construction de fortifications, d'enceintes

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Monique Bourin-Derruau, Temps d'équilibres ..., page 113.
  2. Monique Bourin-Derruau, Temps d'équilibres ..., page 114.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Samuel Leturcq, La vie rurale en France au Moyen Âge, Paris, Colin, 2004.
  • Monique Bourin-Derruau, Temps d'équilibres, temps de ruptures, Paris, éditions du Seuil, 1990.
  • Claude Gauvard, Alain de Libera, Michel Zink (dir.), Dictionnaire du Moyen Âge, Paris, Presses Universitaires de France, 2002.
  • Fernand Braudel, Civilisation matérielle, économie et capitalisme (XVe - XVIIIe siècles), trois tomes, Paris, Armand Colin (livre de poche), 1979