Histoire des États-Unis d'Amérique/L'exploration du territoire

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
En travaux
link={{{link}}}

Cette page est en travaux. Tant que cet avis n'aura pas disparu, veuillez en considérer le plan et le contenu encore incomplets, temporaires et sujets à caution. Si vous souhaitez participer, il vous est recommandé de consulter sa page de discussion au préalable, où des informations peuvent être données sur l'avancement des travaux.

retour au sommaire
chapitres | Introduction | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
annexes | Glossaire | Bibliographie | Liens | Auteurs | Chronologie | Cartes | Biographies
catégorie | Histoire > Histoire des États-Unis d'Amérique

Chapitre 2 : L'exploration des États-Unis.

Chronologie[modifier | modifier le wikicode]

  • 1512 : l'Espagnol Juan Ponce de León part de Porto-Rico pour explorer les côtes de Floride du cap Canaveral jusqu’à peut-être Pensacola.
  • 1524 : Giovanni da Verrazano missionné par le roi de France François Ier, arrive au Cap Fear (actuelle Caroline du Nord). Il remonte la côte atlantique vers le nord et découvre le site de la future New York.
  • 1528–1534 : Álvar Núñez Cabeza de Vaca passe six ans au Texas.
  • 1534-1535 : Jacques Cartier explore l'embouchure du Saint-Laurent.
  • 1539 : exploration de l'actuel Arizona par Marcos de Niza.
  • 1540 : Hernando Ruiz de Alarcón, remonte le cours du Colorado depuis le Golfe de Californie.
  • 1542 : Le Portugais João Rodrigues Cabrillo explore la côte californienne.
  • 1540-1542 : L'Espagnol Francisco Vásquez de Coronado explore le sud-Ouest et le Kansas à la recherche des cités de l'or.
  • 1562 : le Français Jean Ribault explore le Sud-Est des États-Unis.
  • 1604 : le huguenot Pierre Du Gua de Monts implante un poste de traite des fourrures sur l'îlot Sainte-Croix, dans la baie de Fundy
  • 1609 : Henry Hudson remonte le fleuve auquel il donne son nom.
  • 1673 : les Français Louis Jolliet et Jacques Marquette commencent l'exploration du fleuve Mississippi.
  • 1679-1680 : Daniel Greysolon, Sieur du Lhut, soldat français explore la région occidentale du Lac Supérieur.
  • 1724 : Le Français Étienne de Veniard, sieur de Bourgmont, explore l'Arkansas River.
  • 1741 : Bering et Chirikov explorent l'Alaska.
  • 1774-1775 : Juan Bautista de Anza San Gabriel visite des villages Yuma en Californie et explore Monterey et la Baie de San Francisco.
  • 1804-1806 : l'expédition Lewis et Clark traverse les États-Unis jusqu'à l'océan Pacifique, en remontant le Missouri.

Les objectifs et les principales étapes[modifier | modifier le wikicode]

Après la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb (1492), les Européens se lancent dans de grands voyages vers l'Amérique afin d'en reconnaître les richesses. L'autre but de ces expéditions était de trouver un passage maritime vers l'Extrême-Orient. La Chine et l'Inde attiraient les marchands occidentaux qui en rapportaient des épices et d'autres produits de luxe. Plusieurs explorateurs furent ainsi envoyés par les souverains pour trouver le fameux "passage du nord-ouest" : Jacques Cartier et Giovanni da Verrazano pour le compte de François Ier, Henry Hudson pour celui de Jacques Ier. Lorsque les Européens se rendirent compte que le passage vers l'Océan Pacifique n'existait pas en Amérique du Nord, ils entreprirent de trouver d'autres intérêts au Nouveau Monde : exploitation du bois, traite des fourrures, culture du tabac puis du coton firent bientôt l'objet d'un intense trafic maritime entre l'Europe et l'Amérique. L'appropriation du Nouveau Monde se doubla d'un intérêt religieux : les missionnaires devaient évangéliser les Amérindiens. À l'époque des Lumières (XVIIIe siècle), les explorations sont lancées pour répondre à l'idéal de connaissances.

Exploration des côtes de l'Océan Atlantique[modifier | modifier le wikicode]

Les terres qui bordent l'Océan Atlantique sont les plus proches de l'Europe. Elles sont sans doute fréquentées par les marins européens dès la fin du XVe siècle.

Exploration du golfe du Mexique et du Sud[modifier | modifier le wikicode]

L'Expédition de Francisco Vásquez de Coronado (1540-1542)[modifier | modifier le wikicode]

Le conquistador espagnol Francisco Vásquez de Coronado dirigea l'expédition chargée de découvrir le sud-est des actuels États-Unis. Au Nouveau-Mexique, il fait la connaissance de Marcos de Niza qui lui évoque les richesses de la légendaire cité d'or de Cibola. Intrigué par ce témoignage, il se lance à la recherche de cette ville, accompagné d'Indiens et d'esclaves noirs. Il longe d'abord la côte de la mer de Cortés puis il progresse vers le nord et le désert de Sonora. Il traverse la Gila et arrive à Cibola, à l'ouest de l'actuel état du Nouveau-Mexique. Mais les attentes de Coronado sont déçues car Cibola n'est qu'un modeste village Zuni. Il poursuit malgré tout son périple dans la région. Il envoie Melchior Diaz reconnaître le fleuve Colorado. Mais c'est Garcia Lopez de Cardenas qui découvre le Grand Canyon. Hernando de Alvarado explore les environs du fleuve Río Grande, qui sépare aujourd'hui le Mexique et les États-Unis. Coronado poursuit sa quête des cités d'or et parvient dans l'actuel Kansas chez les Indiens Quivira. Il revient au Mexique en 1542 à la tête d'un corps expéditionnaire décimé.

Exploration du Mississippi[modifier | modifier le wikicode]

Le 17 mai 1673, le Canadien Louis Jolliet et le Français Jacques Marquette descendent le fleuve Mississippi depuis le Canada. Jacques Marquette était un prêtre jésuite qui avait appris plusieurs langues amérindiens. Le but de l'expédition était de trouver un passage vers l'Océan Pacifique. Il fut soigneusement préparé. L’expédition traverse le lac Michigan, remonte la rivière aux Renards et entre dans un territoire inconnu des Européens.

Exploration du littoral Pacifique[modifier | modifier le wikicode]

Exploration de l'Alaska[modifier | modifier le wikicode]

Exploration des Montagnes Rocheuses[modifier | modifier le wikicode]

Les Montagnes Rocheuses furent explorées pour la première fois par Lewis et Clark, deux militaires américains envoyés par le président Thomas Jefferson. L'expédition Lewis et Clark (1804-1806) avait pour objectif de reconnaître la Louisiane française vendue en 1803 par Napoléon Bonaparte. La région avait été auparavant le terrain de parcours de quelques trappeurs, mais le voyage jusqu'à l'Océan Pacifique n'avait jamais été tenté. La mission assignée à Lewis par Jefferson consistait à trouver des fleuves navigables en vue de développer le commerce. Alexander MacKenzie avait déjà traversé les montagnes Rocheuses canadiennes en 1793. Mais les Rocheuses américaines étaient très peu connues. En décembre 1803, les 45 hommes qui composent l'expédition sont rassemblés à Saint-Louis (Missouri). On charge quelques présents pour les Amérindiens (pacotille, tabac, couteaux, étoffes, alcool ...) ainsi que des armes.