Introduire la biodiversité dans la construction et l'urbanisme/Où, quand et comment intégrer la biodiversité dans et autour du bâti ?/Vides sanitaires ou zones-tampon

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'intégration de zones tampons dans les documents d'urbanisme, autour des zones de biodiversités reconnues, est essentielle pour plusieurs raisons:

  • les zones tampons permettent d'éviter le cloisonnement de la zone de biodiversité et son appauvrissement (dans le cas où elle n'a aucun contact avec d'autres zones de biodiversité).
  • ces espaces de transition permettent d'atténuer les nuisances liées à l'urbanisation (pollution sonore, de l'air, lumineuse, routes...).
  • ils peuvent avoir une fonction de corridors écologiques, permettant de relier les zones de biodiversités entre elles, ou bien être des réservoirs de biodiversité à part entière (sur les zones interstitielles, tels que les bords de chemins, les zones entre parcelles agricoles qui peuvent héberger de la biodiversité).
  • ces espaces tampons peuvent accueillir de l'activité agricole non extensif qui peuvent alimenter de façon durable les populations urbaines.