Latin/Notions préliminaires

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Origine et histoire du latin[modifier | modifier le wikicode]

Le latin fait partie des langues italiques, groupe intégré dans la grande famille des langues indo-européennes.

Il est à l'origine une des langues parlées en Italie, dans la région du Latium. Les premières inscriptions en latin archaïque datent du VIe siècle av. J.-C. avec l'inscription de Duenos, mais les premiers auteurs connus datent du IIIe siècle av. J.-C.. La période classique est le Ier siècle av. J.-C. et les derniers grands auteurs romains datent du Ve siècle, la chute de Rome étant datée de 476.

Suit alors la période du latin vulgaire, puis le latin médiéval utilisé en particulier par l'Église. Jusqu'au XVIIe siècle, le latin est utilisé comme langue scientifique pour les traités, thèses, etc..

Depuis le latin reste utilisé dans quelques domaines scientifiques, comme la classification des espèces en biologie, ainsi que par le Vatican dont le latin est une langue officielle. Le latin est toujours parlé par quelques personnes (voir par exemple Vicipædia) et un vocabulaire est créé pour les nouveaux mots, par exemple Computatrum pour Ordinateur. Des revues et bandes dessinées existent également en latin.

Alphabet du latin[modifier | modifier le wikicode]

Le latin s'écrit globalement avec les mêmes lettres que le français, étant son ancêtre. Il est lui-même issu de l'alphabet grec via les Étrusques. Le latin archaïque comptait 20 lettres et la graphie normale était en majuscules.

À noter également que les lettres J et U (« ramistes » car proposées par Pierre de La Ramée, latinisé en Petrus Ramus, dans sa « Gramere » de 1562) ont été introduites tardivement, au XVIe siècle. Elles permettent de distinguer dans la graphie respectivement les voyelles I et U (prononcé « ou ») des semi-consomnes J et V (prononcé comme le « w » anglo-saxon). Toutefois leur usage n'a jamais été universel, et il semblerait qu'on revienne depuis quelques années aux graphies anciennes par souci d'authenticité.

La lettre K est aussi ancienne que les autres, en revanche le W est postérieur à l'Antiquité.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

En latin, toutes les lettres se prononcent (sauf le "h"). Mais il existe trois manières de prononcer le latin :

  • une prononciation « traditionnelle », qui est en fait la prononciation française, qui est inexacte ;
  • une prononciation « ecclésiastique », qui est en fait la prononciation du bas latin ou italienne ; se rapprochant plus de la prononciation correcte, mais encore inexacte ;
  • une prononciation dite « restituée » présentée ici de manière élémentaire mais suffisante :
    • e se prononce é
    • i se prononce i (joli) ou y (yeux)
    • u se prononce ou (cou)
    • y se prononce u
    • c ou ch se prononce comme le k
    • g se prononce comme le g de goût
    • qu se prononce comme qu dans quoi
    • gu comme le gu dans Guadeloupe
    • s se prononce comme un s sourd (boisson)
    • x se prononce ks
    • h n'est pas prononcée, ou alors à peine aspiré

Les diphtongues : au, eu, ae, oe se prononcent respectivement aou, éou, aé, oé. Les ligatures æ et œ étaient appliquées avant le retour moderne à la graphie antique, en particulier dans les éditions françaises, mais n'ont jamais été d'usage universel.


Méthode latine
Notions | Leçon 1 | Leçon 2 | Leçon 3 | Leçon 4 | Leçon 5 | Leçon 6 | Leçon 7 | Leçon 8 | Leçon 9 | Leçon 10