Les animaux parlent/Trois pélicans blancs

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

(Pélican, Pelecanus onocrotalus)


Le pélican ouvre l'oeil[modifier | modifier le wikicode]

Les miroirs de l'âme d'un pélican[modifier | modifier le wikicode]

Le pélican veut voir qui parle[modifier | modifier le wikicode]

Les yeux dans les feuilles[modifier | modifier le wikicode]

Les ailes des pélicans[modifier | modifier le wikicode]

« des mesures plus permanentes peuvent être adoptées. La méthode la plus courante est appelée rognage des ailes. Typiquement réalisée chez les jeunes oiseaux, elle entraîne l'amputation des troisième et quatrième os métacarpiens et ceux qui sont attachés à eux. La coupe est faite sous le radius et l'ulna et l'alula. Les os analogues chez les humains sont dans les mains. Chez les oiseaux, ces os portent les plumes de vol. Si l'un est désactivé, l'oiseau ne peut pas être suffisamment équilibré pour voler. Le rognage des ailes se produit généralement lorsque les oiseaux ont plusieurs jours, lorsque l'os est encore en développement et que le tissu n'est pas encore densément rempli de vaisseaux sanguins. En particulier avec les oiseaux aquatiques plus petits tels que les canards et les oies et avec la pintade et le paon, il est réalisé sans anesthésie et la blessure est laissée ouverte à la guérison.

(...)

Avec des oiseaux plus grands tels que les grues et les flamants, la chirurgie est plus complexe et implique d'ouvrir la peau de l'aile et ensuite de trancher l'os, après quoi la peau est suturée sur la moelle. Les praticiens affirment que la guérison est relativement rapide et que les effets à long terme sont négligeables pour les jeunes oiseaux. Les oiseaux plus âgés sont plus traumatisés et peuvent succomber au choc.

(...)

Comme le souligne Bjarne Klausen, vice-directeur du zoo d'Odense au Danemark, ce vestige des temps barbares est l'une des quelques formes de mutilation animale encore pratiquées par des zoos de bonne réputation. » Richard Pallardy, The pinioning of captive birds, 2012

La ronde[modifier | modifier le wikicode]