Mécanique du point matériel / Introduction

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les étapes de la mécanique[modifier | modifier le wikicode]

Les premiers résultats exacts concernant la mécanique remontent dans l’histoire à Archimède (287- 212 av J.C). Ces résultats allient pour la première fois le raisonnement géométrique ou le langage mathématique et la pratique expérimentale. Archimède a dégagé la notion de centre de gravité et il a étudié l’équilibre du levier.

Au Moyen-Âge beaucoup d’efforts ont été faits par la civilisation arabo-musulmane mais malheureusement les auteurs occidentaux nient totalement ces efforts alors qu’ils reconnaissent volontiers les idées primitives des grecs.

A la renaissance, l’étude statique amorcée par Archimède reprend avec Léonard de Vinci (1452-1519) et Stévin (1548-1620) qui a étudié l’équilibre des corps sur un plan incliné.

Par ses études sur la chute des corps, Galilée (1546-1642) est le véritable fondateur de la dynamique. C’est à lui que l’on doit le concept d’accélération, l’idée du principe d’inertie et le principe de la relativité galiléenne. Huyghens (1629-1695) a étudié de façon approfondie la dynamique du solide en rotation autour d’un axe mais c'est Isaac Newton (1642-1727) qui a franchi le pas décisif en fondant la mécanique classique sur des bases quasi définitives dans ses ‘‘Principes Mathématiques de la philosophie naturelle’’ .

La mécanique est née essentiellement des théories développées par Galilée et Newton. Elle est considérée comme l'une des disciplines fondatrices de la physique moderne. Son élaboration fut réalisée lors de la révolution scientifique qui prit naissance en Europe au 18ème siècle après avoir démoli la conception antique de Ptolémée et d'Aristote.

Newton dans son ouvrage fondamental Principes mathématiques de la philosophie naturelle (1686) va définir les notions de masse, de quantité de mouvement et de force. Il introduit un espace et un temps absolu. <<Physique