Méthodes de propulsion spatiale/Propulsion au combustible solide

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Propulsion au combustible solide
<< Une fusée particulière : la navette spatiale Menu Propulsion au combustible liquide >>

Un avantage de l'emploi d'un combustible solide est qu'il est plus facile et plus sûr à manipuler que les combustibles liquides. Un inconvénient est qu'une fois que le combustible est mis à feu, la combustion ne peut pas être arrêtée ou régulée.

Le combustible solide inclut le comburant.

Situation du combustible et mise en forme[modifier | modifier le wikicode]

Pour qu'il brûle bien, le combustible est installé d'une certaine manière dans la fusée. Par exemple, sur Ariane 5, il est installé en étoile en haut puis en cercle, sur les bords, afin que la combustion puisse avoir lieu de façon optimale.

SolidRocketMotor-fr.svg

Combustibles[modifier | modifier le wikicode]

Différents combustibles sont utilisés :

Exemples de fusées utilisant des combustibles solides[modifier | modifier le wikicode]

Fiche engin spatial : Ariane V
Moteur Deux EAP (à poudre) Ariane 5.png
Type de carburant Deux propulseurs d'appoint (EAP) à poudre associés à une propulsion à combustible liquide (1e et 2e étage)
Constructeur ESA
Poids 750t
Utilisation Commerciale
Notes C'est un des lanceurs les plus utilisé au monde, développé au départ par le CNES puis mis en commun avec l'ESA.