MySQL/Fonctions

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Syntaxe[modifier | modifier le wikicode]

A l'instar des mots réservés SQL, les noms des fonctions ne sont pas sensibles à la casse :

 SELECT database() -- ok
 SELECT DataBase() -- ok
 SELECT DATABASE() -- ok

Si le SQL_MODE IGNORE_SPACE SQL_MODE n'est pas défini, il est impossible de placer un espace entre le no de la fonction et la première parenthèse, sous peine de voir une erreur 1064. IGNORE_SPACE est généralement à 0, car cela accélère le parseur. Donc :

 SELECT DATABASE () -- déconseillé
 SELECT DATABASE()  -- recommandé

Toutefois, cette restriction ne s'applique qu'aux fonctions natives de MySQL (pas aux procédures stockées).


Fonctions générales[modifier | modifier le wikicode]

Fonctions qui dépendent du type.

BENCHMARK(nombre, expression)[modifier | modifier le wikicode]

Exécute l'expression n fois et retourne toujours zéro[1], le chiffre pertinent est donc le temps pris par cette opération de simulation. Utile pour trouver les goulots d'étranglement des expressions SQL :

 SELECT BENCHMARK(10000, 'Bonjour');  -- Traitement en 0.0010 sec

CAST(valeur AS type)[modifier | modifier le wikicode]

Renvoie la valeur convertie en chaine de caractères, comme les apostrophes.

SELECT CAST(20130101 AS date);  -- 2013-01-01

CHARSET(chaine)[modifier | modifier le wikicode]

Renvoie le type de caractères de la chaine :

SELECT CHARSET(20130101);  -- binary
SHOW CHARACTER SET;       -- montre tous les CHARACTER SET installés

COALESCE(valeur, ...)[modifier | modifier le wikicode]

Renvoie le premier paramètre non nul. S'ils sont tous nuls, renvoie NULL.

SELECT COALESCE(null, 'Bonjour', null);  -- bonjour

COERCIBILITY(chaine)[modifier | modifier le wikicode]

Renvoie la coercibility d'une chaine (entre 0 et 5) :

SELECT COERCIBILITY('bonjour');   -- 4
Coercibility[2] Signification Exemple
0 Explicit collation Value with COLLATE clause
1 No collation Concatenation of strings with different collations
2 Implicit collation Column value
3 System constant USER() return value
4 Coercible Literal string
5 Ignorable NULL or an expression derived from NULL

COLLATION(chaine)[modifier | modifier le wikicode]

Renvoie la collation d'une chaine :

SELECT COLLATION('bonjour');   -- utf8_general_ci

Pour obtenir celle par défaut d'une base :

SELECT DEFAULT_COLLATION_NAME FROM information_schema.SCHEMATA WHERE SCHEMA_NAME = 'maBase1'

CONNECTION_ID()[modifier | modifier le wikicode]

Renvoie l'identifiant du thread courant :

SELECT CONNECTION_ID();   -- 31

CONVERT(valeur, type)[modifier | modifier le wikicode]

Tout comme CAST(), retourne la valeur convertie dans le type mentionné :

 SELECT CONVERT (20130101, date);  -- 2013-01-01

CONVERT(chaine USING charset)[modifier | modifier le wikicode]

Convertit la chaine string passée dans le CHARACTER SET spécifié :

 SELECT CONVERT ('Voici une écriture' USING utf8);   -- Voici une écriture
 SELECT CONVERT ('Voici une écriture' USING ASCII);  -- Voici une ?criture

CURRENT_USER()[modifier | modifier le wikicode]

Retourne les noms de l'utilisateur et de l'hôte courants :

 SELECT CURRENT_USER();  -- root@localhost

DATABASE()[modifier | modifier le wikicode]

Retourne le nom de la base de données courante :

 SELECT DATABASE();  -- wiki1

FOUND_ROWS()[modifier | modifier le wikicode]

Après un SELECT avec une LIMIT et le mot clé SQL_CALC_FOUND_ROWS, il est possible de lancer un autre SELECT avec FOUND_ROWS(). En effet il renvoie le nombre de ligne de la clause précédente, sans la limite :

 SELECT FOUND_ROWS() AS n;  -- 0
 SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS * FROM wiki1_page ORDER BY page_id LIMIT 10 OFFSET 2;  -- deux lignes
 SELECT FOUND_ROWS() AS n;  -- 1

GREATEST(valeur1, valeur2, ...)[modifier | modifier le wikicode]

Renvoie la plus grande valeur des paramètres :

 SELECT GREATEST(1, 2, 21, 3);  -- 21

IF(valeur1, valeur2, valeur3)[modifier | modifier le wikicode]

If valeur1 est vraie, renvoie valeur2, sinon (fausse ou nulle) renvoie valeur3.

 select if(1=2, 'irréel', 'réel');  -- réel

IFNULL(valeur1, valeur2)[modifier | modifier le wikicode]

Si valeur1 est nulle, renvoie valeur2, sinon valeur1.

 SELECT IFNULL('variable1', 'défaut');  -- variable1

ISNULL(valeur)[modifier | modifier le wikicode]

Si la valeur passée est nulle, renvoie 1, sinon 0.

 SELECT ISNULL('variable1');  -- 0

NULLIF(valeur1, valeur2)[modifier | modifier le wikicode]

Renvoie NULL si valeur1 = valeur2, sinon valeur1.

 SELECT NULLIF(10, 20);  -- 10

LAST_INSERT_ID()[modifier | modifier le wikicode]

Renvoie le dernier ID en AUTO_INCREMENT inséré dans la base, ce qui évite un SELECT lorsque l'on a besoin d'insérer deux enregistrements dont la deuxième avec une clé étrangère vers la première.

LEAST(valeur1, valeur2, ...)[modifier | modifier le wikicode]

Renvoie la plus petite valeur dans la liste des paramètres passés :

 SELECT LEAST(1, 2, 21, 3, -1);  -- -1

INTERVAL(valeur1, valeur2, valeur3, ...)[modifier | modifier le wikicode]

Renvoie l'emplacement du premier argument supérieur au premier, en partant du zéro dans la liste des entiers en paramètres :

SELECT INTERVAL(10, 20, 9, 8, 7);  -- 0
SELECT INTERVAL(10, 9, 20, 8, 7);  -- 1
SELECT INTERVAL(10, 9, 8, 20, 7);  -- 2
SELECT INTERVAL(10, 9, 8, 7, 20);  -- 3

SUBSTR(chaine, début, taille)[modifier | modifier le wikicode]

Découpe une chaine de caractère :

SELECT SUBSTR('Hello World!', 7, 5); -- World

Date et heure[modifier | modifier le wikicode]

Il existe des dizaines de fonctions liées aux dates[3].

Pour trouver la date de l'an dernier :

 SELECT CURDATE() - INTERVAL 1 YEAR

Sélectionner toutes les pages du wiki non lues depuis plus un an :

 SELECT * FROM wiki1_page
 WHERE page_touched <= (CURDATE() - INTERVAL 1 YEAR);

Autres exemples de sélections :

 SELECT IF(DAYOFMONTH(CURDATE()) <= 15,
  DATE_FORMAT(CURDATE(), '%Y-%m-15'),
  DATE_FORMAT(CURDATE() + INTERVAL 1 MONTH, '%Y-%m-15')) AS next15
 FROM table;

 SELECT YEAR('2002-05-10'), MONTH('2002-05-10'), DAYOFMONTH('2002-05-10')

 SELECT PurchaseDate FROM table WHERE YEAR(PurchaseDate) <= YEAR(CURDATE())

 SELECT columns FROM table
 WHERE start_time >= '2004-06-01 10:00:00' AND end_time <= '2004-06-03 18:00:00'

 SELECT * FROM t1
 WHERE DATE_FORMAT(datetime_column, '%T') BETWEEN 'HH:MM:SS' AND 'HH:MM:SS'

 SELECT Start_time, End_time FROM Table
 WHERE Start_time >= NOW() - INTERVAL 4 HOUR
 
 SELECT NOW() + INTERVAL 60 SECOND

 SELECT UNIX_TIMESTAMP('2007-05-01'); -- 1177970400
 SELECT FROM_UNIXTIME(1177970400); -- 2007-05-01 00:00:00
Attention !
link={{{link}}}

convert('17/02/2016 15:49:03',datetime) ou convert('17-02-2016 15:49:03',datetime) donne null, donc une requête d'insertion le remplace par le même résultat que now(). La syntaxe doit être convert('2016-02-17 15:49:03',datetime) ou convert('2016/02/17 15:49:03',datetime).

DATE_ADD()[modifier | modifier le wikicode]

Pour additionner deux dates. Par exemple pour calculer le jour d'une livraison prenant 48 h :

SELECT DATE_ADD(NOW(), INTERVAL 2 DAY)

Pour la date d'hier :

SELECT DATE_ADD(NOW(), INTERVAL -1 DAY)

Les unités à additionner ou soustraire les plus courantes sont[4] :

SECOND
MINUTE
HOUR
DAY
WEEK
MONTH
YEAR

DATEDIFF()[modifier | modifier le wikicode]

Pour soustraire une date à une autre. Par exemple pour calculer un âge :

SELECT DATEDIFF(NOW(), birthday_date) / 365
FROM user
WHERE ISNULL(birthday_date) = 0 AND birthday_date != '0000-00-00'

Fonctions d'agrégation[modifier | modifier le wikicode]

COUNT(champ)[modifier | modifier le wikicode]

Si le paramètre est "*" au lieu d'un nom de colonne, COUNT() renvoie les nombre de lignes total de la requête. Cela peut permettre de savoir combien de lignes possède une table, par exemple le nombre de pages d'un wiki :

 SELECT COUNT(*) FROM `wiki1_page`;

Si le mot DISTINCT est employé, cela ignore les doublons :

 SELECT COUNT(DISTINCT *) FROM `wiki1_page`;

Si le nom d'un champ est précisé, cela renvoie le nombre de valeurs non nulles :

 SELECT COUNT(`user_real_name`) FROM `wiki1_user`;

 SELECT COUNT(DISTINCT `user_real_name`) FROM `wiki1_user`;

Cela fonctionne aussi pour des expressions, des combinaisons de champs :

 SELECT COUNT(`user_name` + `user_real_name`) FROM `wiki1_user`;

Pour afficher le décompte de plusieurs tables non jointes :

SELECT
  (SELECT COUNT(*) FROM maTable1) as t1, 
  (SELECT COUNT(*) FROM maTable2) as t2

MAX(champ)[modifier | modifier le wikicode]

MAX() renvoie la valeur maximum d'une expression issue du résultat d'une requête, ou NULL s'il n'y en a pas :

 SELECT MAX(`user_editcount`) FROM `wiki1_user`;

 SELECT MAX(LENGTH(CONCAT(`user_name`, ' ', `user_real_name`))) FROM `wiki1_user`;

Alternatives[modifier | modifier le wikicode]

Selon le contexte, la fonction MAX() n'est pas toujours la meilleure option pour obtenir un maximum. Par exemple en cas de sous-requêtes ou sans agrégation possible :

  • SELECT `user_editcount` FROM `wiki1_user` ORDER BY user_editcount DESC LIMIT 1;
  • SELECT `user_editcount`
    FROM `wiki1_user` wu1
    LEFT JOIN `wiki1_user` wu2 ON wu1.user_editcount > wu2.user_editcount
    WHERE wu2.user_editcount is null;
    

MIN(champ)[modifier | modifier le wikicode]

MIN() renvoie la valeur minimum d'une expression issue du résultat d'une requête, ou NULL s'il n'y en a pas :

 SELECT MIN(`user_editcount`) FROM `wiki1_user`;

 SELECT MIN(LENGTH(CONCAT(`user_name`, ' ', `user_real_name`))) FROM `wiki1_user`;

AVG(champ)[modifier | modifier le wikicode]

AVG() renvoie la valeur moyenne d'une expression, ou NULL s'il n'y en a pas :

 SELECT AVG(`user_editcount`) FROM `wiki1_user`;

SUM(champ)[modifier | modifier le wikicode]

SUM() dresse la somme des valeurs d'une expression, ou NULL s'il n'y en a pas.

Si SUM(DISTINCT expression) est utilisé, les valeurs identiques ne sont ajoutées qu'une seule fois. Il a été ajouté après MySQL 5.1.

 SELECT SUM( DISTINCT user_editcount )
 FROM wiki1_user

GROUP_CONCAT(champ)[modifier | modifier le wikicode]

GROUP_CONCAT() concatène les valeurs de tous les enregistrements d'un groupe dans une seule chaine séparée par une virgule par défaut. En effet, le deuxième paramètre facultatif permet de définir un autre séparateur.

 CREATE TEMPORARY TABLE product (
        id INTEGER, product_type VARCHAR(10), product_name VARCHAR(50)
    );

 INSERT INTO product VALUES
     (1, 'mp3', 'iPod'),
     (2, 'mp3', 'Zune'),
     (3, 'mp3', 'ZEN'),
     (4, 'notebook', 'Acer Eee PC'),
     (4, 'notebook', 'Everex CloudBook');

 SELECT * FROM product;

 SELECT product_type, group_concat(product_name)
 FROM product
 GROUP BY product_type;

 SELECT product_type, group_concat(' ', product_name)
 FROM product
 GROUP BY product_type;

Fonctions d'agrégation de bit[modifier | modifier le wikicode]

Syntaxe générale :

 FUNCTION_NAME(''expression'')

Ces fonctions bit à bit calculent expression pour chaque ligne du résultat et entre les expressions. La précision est de 64 bit.

AND[modifier | modifier le wikicode]

 SELECT BIT_AND(ip) FROM log

OR[modifier | modifier le wikicode]

 SELECT BIT_OR(ip) FROM log

(retourne 0 s'il n'y a aucun résultat)

XOR[modifier | modifier le wikicode]

 SELECT BIT_XOR(ip) FROM log

(retourne 0 s'il n'y a aucun résultat)

Références[modifier | modifier le wikicode]