MySQL/Réplication

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Principe[modifier | modifier le wikicode]

La réplication signifie que les données écrites sur le master MySQL sont envoyées à des slaves faisant office de copies.

Applications :

  • Sauvegardes : backup automatique alternatif à mysqldump.
  • Distribution : accès en lecture de la même base depuis plusieurs serveurs pour augmenter les performances.
  • Failover : système de secours.

Il y a deux types de réplication :

  • Asynchrone (master/slave).
  • Semi-asynchrone (réplication asynchrone plus avec un slave avant de terminer la requête).

Configurations des réplications :

  • standard : master->slave
  • double maître : master<->master

En Master-Master les deux hôtes sont tour à tour master et slave : le serveur A se réplique sur le serveur B qui se réplique sur le serveur A. Il n'y a pas de vérification de consistance des données, même si auto_increment_increment/auto_increment_offset est configuré les deux serveurs ne doivent pas être utilisés pour des accès concurrents.

Réplication asynchrone[modifier | modifier le wikicode]

C'est le cas le plus simple, un master écrit un fichier de log binaire, et les slaves peuvent lire ce dernier (potentiellement sélectivement) pour rejouer les commandes de la requête.

Étant asynchrone, le master et les slaves peuvent avoir différents états au même moment. Cette configuration peut résister aux coupures réseau.

Configuration du master[modifier | modifier le wikicode]

Dans /etc/mysql/my.cnf, section [mysqld] :

  • Définir un identifiant de serveur ; par exemple 1 :
 server-id = 1
  • La réplication est basée sur les logs binaires, donc les activer :
 log-bin
 # ou log-bin = /var/log/mysql/mysql-bin.log

Créer un nouvel utilisateur pour que le slave puisse se connecter :

 CREATE USER 'myreplication';
 SET PASSWORD FOR 'myreplication' = PASSWORD('mypass');
 GRANT REPLICATION SLAVE ON *.* to 'myreplication';

Vérifier l'identifiant de serveur :

 SHOW VARIABLES LIKE 'server_id';

Configuration de chaque slave[modifier | modifier le wikicode]

Dans /etc/mysql/my.cnf, section [mysqld] :

  • Définir un identifiant de serveur différent du master et des autres slaves :
 server-id = 2
  • Vérifier avec :
 SHOW VARIABLES LIKE 'server_id';
  • Il est aussi possible de déclarer le nom de la machine slave dans le master (cf. SHOW SLAVE HOSTS) :
 report-host=slave1

Déclarer le master :

 CHANGE MASTER TO MASTER_HOST='master_addr', MASTER_USER='myreplication', MASTER_PASSWORD='mypass';

Si la réplication sert de backup, spécifier le point de départ :

 MASTER_LOG_FILE='<binary_log_from_master>', MASTER_LOG_POS=<master_binary_log_position>;

Démarrer la réplication :

 START SLAVE;

Cela va créer un fichier master.info, typiquement dans /var/lib/mysql/master.info ; contenant la configuration et le statut.

Vérifier la réplication[modifier | modifier le wikicode]

Sur le slave[modifier | modifier le wikicode]

 SHOW SLAVE STATUS;

Ou bien pour avoir un résultat formaté plus lisible :

 SHOW SLAVE STATUS\G

Exemple :

 *************************** 1. row ***************************
              Slave_IO_State: 
                 Master_Host: master_addr
                 Master_User: myreplication
                 Master_Port: 3306
 ...

Vérifier en particulier :

           Slave_IO_Running: Yes
           Slave_SQL_Running: Yes

On peut supposer une nature réplication asynchrone :

       Seconds_Behind_Master: 0

Voir aussi :

 mysql> SHOW GLOBAL VARIABLES LIKE "%SLAVE%";

Sur le master[modifier | modifier le wikicode]

Vérifier les connexions des slaves :

 mysql> SHOW PROCESSLIST\G
 [...]
 *************************** 6. row ***************************
      Id: 14485
    User: myreplication
    Host: 10.1.0.106:33744
      db: NULL
 Command: Binlog Dump
    Time: 31272
   State: Has sent all binlog to slave; waiting for binlog to be updated
    Info: NULL

If you enabled <code>report-host</code>, the slave is also visible in:
 mysql> SHOW SLAVE HOSTS;
 +-----------+---------+------+-------------------+-----------+
 | Server_id | Host    | Port | Rpl_recovery_rank | Master_id |
 +-----------+---------+------+-------------------+-----------+
 |         2 | myslave | 3306 |                 0 |         1 | 
 +-----------+---------+------+-------------------+-----------+
 1 row in set (0.00 sec)

Consistance[modifier | modifier le wikicode]

La réplication est une simple copie, similaire aux sorties mysqldump dans le client mysql.

par conséquent, pour maintenir cette consistance :

  • Ne pas écrire sur le slave ;
  • Démarrer la réplication avec des données initiales identiques sur le master et le slave ;
  • Utiliser les mêmes versions de MySQL sur eux peut aider.

Réparer[modifier | modifier le wikicode]

Par défaut, la réplication stoppe en cas d'erreur (provenant du réseau ou d'une requête).

Dans ce cas, regarder la trace dans le log (généralement /var/log/syslog) :

 Oct 15 21:11:19 builder mysqld[4266]: 101015 21:11:19 [ERROR] Slave: Error 'Table 'mybase.form'
   doesn't exist' on query. Default database: 'mybase'.  Query:
   'INSERT INTO `form` (`form_id`,`timestamp`,`user_id`) VALUES ('abed',1287172429,0)',
   Error_code: 1146

La meilleure façon et de relancer la réplication entièrement.

On peut aussi tenter de réparer, par exemple faire sauter à MySQL la commande 1 :

 STOP SLAVE;
 SET GLOBAL SQL_SLAVE_SKIP_COUNTER = 1;
 START SLAVE;

Attention en définissant ce nombre car il contient toutes les commandes, pas seulement les erreurs.

Une autre façon est d'utiliser les outils Maatkit :

  • mk-slave-restart (pour relancer la réplication du slave si SQL_SLAVE_SKIP_COUNTER ne peut pas aider)
  • mk-table-checksum (pour faire un checksum des tables sur le master et le slave)
  • mk-table-sync (pour synchroniser le slave avec le master basé sur des statistiques générés par mk-table-checksum).

Désinstaller[modifier | modifier le wikicode]

Pour supprimer une réplication :

 mysql> RESET SLAVE;
  • MySQL me le slave en pause et remplace la configuration avec les valeurs par défaut. master.info est effacé.
  • Relancer MySQL pour effacer toute la configuration.

Attention : STOP SLAVE arrêt la réplication. Elle peut être relancée manuellement ensuite, ou bien automatiquement lors de la relance du serveur MySQL. Pour éviter ce lancement automatique :

 slave-skip-start

Pour arrêter d'utiliser la réplication, vérifier que la configuration est bien vide :

 mysql> SHOW SLAVE STATUS;
 Empty set (0.00 sec)

Hints SQL[modifier | modifier le wikicode]

Avant chaque requête, des indications concernant la réplication peuvent être placées en commentaire. Par exemple via le plugin Mysqlnd de PHP[1].

  • MYSQLND_MS_MASTER_SWITCH : force la requête sur le master.
  • MYSQLND_MS_SLAVE_SWITCH : force la requête sur l'esclave.
  • MYSQLND_MS_LAST_USED_SWITCH: force la requête sur le dernier serveur utilisé.

Références[modifier | modifier le wikicode]