Pathologie/Pathologie générale/Inflammation chronique

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

INFLAMMATION CHRONIQUE

Inflammation chronique[modifier | modifier le wikicode]

Nota bene: Il n'y a plus d'inflammation subaigue, dont la définition était très vague.

Inflammation chronique[modifier | modifier le wikicode]

Inflammation lymphocytaire[modifier | modifier le wikicode]

Inflammation à polynucléaires éosinophiles[modifier | modifier le wikicode]

Certaines situations infectieuses (parasitoses, en particulier helminthiases) ou dysimmunitaires (allergie) créées une infiltrat inflammatoire riche en polynucléaires éosinophiles.

Inflammation granulomateuse[modifier | modifier le wikicode]

Inflammation spécifique[modifier | modifier le wikicode]

Une inflammation est dite spécifique quand elle comprend des lésions évocatrices d'une cause ou d'un groupe de causes : par exemple, inflammation granulomateuse de la tuberculose, inflammation à corps étrangers. Une inflammation peut avoir un aspect spécifique à certains stades de son évolution et un aspect banal à d'autres stades, c'est le cas de la tuberculose.

Dans certaines situations, la réaction inflammatoire chronique forme des granulomes.

Maladie granulomateuse[modifier | modifier le wikicode]

Certaines maladies créent des granulomes multiples. Ce peut être une maladie infectieuse comme la tuberculose ou les mycobactérioses. Ce peut-être une maladie de cause génétique, comme la maladie granulomateuse familiale, ou une maladie de cause inconnue, comme la sarcoïdose ou la maladie de Crohn.

Granulome épithélioïde et giganto-cellulaire[modifier | modifier le wikicode]

Le granulome épithélioïde et gigantocellulaire (granulome tuberculoïde) est caractérisé par ses constituants cellulaires et par leur organisation.

Il associe: - des cellules épithélioïdes qui sont des histiocytes à cytoplasme abondant, faiblement éosinophile et à limites floues, à noyau allongé ("en banane" ou "en semelle de chaussure") - des cellules géantes, ou cellules de Langhans, qui sont des histiocytes de très grande taille à cytoplasme très abondant et éosinophile, à noyaux très nombreux (plasmodes) rangés typiquement en demi-cercle - des lymphocytes

Les cellules épithélioïdes sont jointives et semblent s'enrouler entre elles de façon pseudo-épithéliale. Elles sont mêlées à des cellules géantes, qui peuvent parfois manquer (granulome épithélioïde). La lésion est entourée par des lymphocytes, et parfois des remaniements fibreux concentriques.

Le granulome épithélioïde et giganto-cellulaire n'est pas spécifique, il peut être observé dans la tuberculose, la sarcoïdose, mais aussi la lèpre, la brucellose, etc...

La sarcoïdose

La sarcoïdose est une maladie granulomateuse de cause inconnue. Elle peut atteindre tous les viscères; elle est particulièrement fréquente dans l'appareil respiratoire. Les granulomes épithélioïdes sont souvent confluents, et ne sont qu'exceptionnellement organisés autour d'un foyer de nécrose. Les cellules géantes peuvent contenir des inclusions appelées corps astéroïdes et corps de Schaumann. L'évolution du follicule sarcoïdosique se fait vers la sclérose, souvent hyaline, en petites travées qui dissocient les cellules épithélioïdes et géantes, puis les remplacent. Les granulomes sarcoïdosiques peuvent s'observer dans tous les organes, mais surtout en pratique dans les ganglions, les bronches, le foie, la peau et les glandes salivaires accessoires.

La réaction à corps étranger[modifier | modifier le wikicode]

La réaction à corps étranger est induite dans un tissu par la présence d'une substance étrangère, non résorbable, exogène (fragments minéraux ou végétaux introduits dans une plaie cutanée, fils de suture chirurgicale, parasites, silice, amiante...), ou endogène (lipides libérés par une nécrose tissulaire, débris provenant du contenu digestif inclus dans la paroi du tube digestif lors d'une fistule, squames de kératine, normalement contenues dans la lumière d'un kyste épidermoïde). Ce granulome est généralement beaucoup plus riche en cellules géantes qu'en cellules histiocytaires.

Quand les corps étrangers sont de petite taille, ils sont englobés dans le cytoplasme d'une cellule géante. Quand ils sont de grande taille, ils sont entourés par plusieurs cellules géantes qui se moulent sur eux. Les cellules géantes comportent de multiples noyaux. Des macrophages sont associés aux cellules géantes.

La lésion de granulome à corps étranger peut être de grande taille et scléreuse et être prise à tort pour une tumeur; ce sont des "pseudo-tumeurs à corps étranger". D'autres réactions à corps étranger peuvent avoir un centre suppuré, abcédé.

La réaction inflammatoire induite par un corps étranger n'a pas tendance à régresser et à guérir si le corps étranger qui la déclenche n'est pas résorbable et ne peut être éliminé.

Cicactrisation[modifier | modifier le wikicode]

Parallèlement, se produit un phénomène complexe de cicatrisation.