Pathologie/Pathologie systémique

Un livre de Wikilivres.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Pathologie systémique

La pathologie systématique est une étude de la maladie fondée sur la pensée systémique, qui a émergée dans la deuxième moitié du 20e siècle dans le cadre de la théorie générale des systèmes.

Le concept de système[modifier | modifier le wikicode]

Son étude de son cadre constitute la Pathologie des systèmes.

Un système est un ensemble d'éléments interagissant entre eux selon certains principes ou règles. Un système est déterminé par :

  • sa frontière, c'est-à-dire le critère d'appartenance au système (déterminant si une entité appartient au système ou fait au contraire partie de son environnement) ;
  • sa mission (ses objectifs et sa raison d'être) ;
  • ses interactions avec son environnement ;
  • ses fonctions (qui définissent ce qu'ont le droit de faire ou non les entités faisant partie du système, leur organisation et leurs interactions) ;

ses ressources, qui peuvent être de natures différentes (humaine, naturelle, matérielle, immatérielle...), leur organisation et leurs interactions.

Un sous-système (ou module ou composant) est un système participant à un système de rang supérieur.

Les différentes façons de penser et de définir un système sont les suivantes :

  • un système est composé d'éléments reliés entre eux par des relations,
  • toutes les parties d'un système doivent être liées (directement ou indirectement) par ces relations, sinon l'on considérera deux ou plusieurs systèmes distincts,
  • un système est soit encapsulé (bordé d'une limite), on le dit alors "fermé" ; soit échangeant des éléments avec un environnement, on le dit alors "ouvert".
  • la limite d'un système est une décision prise par un observateur ou un groupe d'observateurs,
  • un système peut être imbriqué dans un autre système,
  • un système peut se superposer à un autre système,
  • un système est limité dans le temps,
  • un système est limité dans l'espace, si les pièces ne sont pas nécessairement co-localisées,
  • un système reçoit des contributions et envoie une "sortie" dans l'environnement au sens large,
  • un système se compose de processus qui transforment des intrants en extrants.

Maladie système[modifier | modifier le wikicode]

Une maladie système est un ensemble d'éléments interagissant entre eux selon certains principes ou règles (relation).

Les éléments sont :

Les relations sont :

Une maladie système est déterminé par :

  • sa frontière, c'est-à-dire le critère d'appartenance au système (déterminant si une entité appartient au système ou fait au contraire partie de son environnement) ;
  • sa mission (ses objectifs et sa raison d'être) ;
  • ses interactions avec son environnement ;
  • ses fonctions (qui définissent ce qu'ont le droit de faire ou non les entités faisant partie du système, leur organisation et leurs interactions) ;

ses ressources, qui peuvent être de natures différentes (humaine, naturelle, matérielle, immatérielle...), leur organisation et leurs interactions.

La maladie système est représentée par des graphes de schéma conceptuel ou des algorythmes.

Pathologie systémique[modifier | modifier le wikicode]

Les maladies peuvent être conçues comme un système (système morbide) ou une ensemble de systèmes.

Un système morbide peut être décomposé en éléments morbides.

Autres concepts[modifier | modifier le wikicode]

  • Emergence : Une émergence est l'apparition de structures et de fonctions nouvelles dans un système, qui n'existaient pas dans les éléments isolés de ce système.
  • Adaptation
  • Robustesse
  • Canalisation