Peinture

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

On pensait autrefois qu'une bonne peinture commençait par un bon dessin... Mais depuis VAN GOGH, ce n'est plus vrai : un peintre peut être un fantastique coloriste sans savoir dessiner de façon académique...D'ailleurs VAN GOGH fut méprisé pour cela mais depuis son génie est reconnu et de nombreux peintres suivirent son exemple et travaillèrent à la fois matière et couleur.

Donc les règles de base ne sont pas forcément de commencer par faire un dessin de base solide (voir plus bas).

Cursor-hand-wiki.svg Ce livre est un wiki et peut par conséquent être amélioré par tout le monde. N'hésitez pas à  participer !

La façon dont Van Gogh ou Cézanne abordaient la peinture était de regarder les vides et les pleins, les ombres et les lumières. Tentez donc de commencer en peignant directement ce que vous voyez en ne regardant que les taches de couleur. Vous allez faire de l'abstrait passionnant à partir seulement de ce que votre œil perçoit.

Et faites-vous confiance.


Quelques règles traditionnelles en peinture :

Faire un dessin de base solide avant d'attaquer une peinture.

Faire éventuellement une ou plusieurs esquisses d'étude avant d'attaquer une création longue.

En peinture, il existe des tas d'outils ; il n'est pas mauvais d'en essayer plusieurs afin de connaître celui avec lequel on est le plus à l'aise, où l'on prend le plus de plaisir.

Lorsque l'on se sent suffisamment à l'aise avec un outil, essayer d'en changer, afin d'apprendre à jouer avec différents media. Essayer un nouveau medium signifie aussi souvent reprendre des bases, mais au bout de quelques créations, on apprend en général rapidement à en tirer du plaisir.

La couleur[modifier | modifier le wikicode]

Il y a plusieurs façons de peindre en couleurs :

En utilisant des couleurs disponibles dans les magasins ou en créant les siennes à partir de couleurs de base. La 2e méthode est bien évidemment celle qui donne les meilleurs résultats, cependant tous les media utilisés en peinture ne permettent pas de le faire avec la même facilité.

La peinture acrylique, par exemple, qui permet de faire facilement des mélanges, sèche très rapidement. C'est pratique pour travailler rapidement en plusieurs couches, mais lorsque l'on fait un mélange de couleurs, il vaut mieux prévoir assez de peinture pour toute la surface à peindre, et ne pas avoir à le réutiliser par la suite, car elle sèche très vite sur la palette, et lorsqu'elle est sèche mettre de l'eau ne la rend malheureusement pas à nouveau pâteuse.



Premier exercice de mélange de couleurs, le cercle chromatique[modifier | modifier le wikicode]

Pour apprendre à faire ses couleurs, il est bon de commencer par un cercle chromatique :

Essayer de faire un cercle en commençant par faire les trois couleurs primaires soustractives (cyan, magenta, jaune) puis les couleurs secondaires (rouge, vert, bleu) et enfin les intermédiaires.

Faire ensuite un second cercle concentrique entourant le premier, en essayant de foncer celui-ci, non pas en utilisant le noir, mais en utilisant un mélange complémentaire.

Vous apprendrez ainsi que bien souvent en peinture, on fonce avec la complémentaire plutôt qu'avec du noir. Le noir est en fait assez rarement utilisé pur.

Le blanc est également très rarement utilisé pur, on préférera un mélange de blanc coloré pour les parties les plus claires, même sur les reflets du soleil dans un vase qui subissent généralement une modification de couleur liée à la teinte du vase.

Un autre méthode :

On peut aussi simplement commencer par peindre en monochromie, par exemple utiliser une gamme de tons chauds qui vont du jaune au rouge le plus carminé en passant par le vermillon. Toutes ces couleurs mélangées au blanc donnent des variétés de tons tous compatibles entre eux. Ensuite on commence à faire des mélanges avec les complémentaires. Une touche de bleu qui va apporter un peu de densité dans des rouges puis un peu de vert pour faire virer des jaunes au bleu. On se rend compte très vite que la vraie difficulté dans le mélange des couleurs vient du mélange des complémentaires qui ont tendance à plomber la matière. Il faut déjà bien maitriser la monochromie avant de se lancer dans la polychromie. Tout ceci n'est valable que pour un travail réaliste, qui fait référence au réel. Pour un travail abstrait, aucune loi n'est utile ; on fait comme on le sent.

Second exercice de mélange de couleurs[modifier | modifier le wikicode]

Commencer par faire des collages : choisir des magazines, arracher (je dis bien arracher... pas découper soigneusement mais se permettre de faire le geste d'arracher - très bon pour le cerveau gauche) donc arracher des pages où des grandes taches de couleur attirent votre œil. Le but est de collecter un grand nombre de morceaux de papier de couleurs et de commencer à explorer les couleurs qui vous attirent et qui probablement forment votre palette naturelle.

Puis choisir les 5 morceaux les plus inspirants. Les poser près de votre palette et reproduire la couleur sur la palette pour ensuite la déposer en un petit carré sur la toile. Faire ainsi un patchwork de petits carrés à partir de vos 5 couleurs préférées.

Vous pouvez ensuite découper le patchwork, recommencer votre arrachage de pages de magazine, et choisir maintenant 10 couleurs de votre préférence. En renouvelant l'exercice une dizaine de fois, vous allez découvrir que - sans aucune formation de base - vous êtes non seulement capable de peindre mais que votre cerveau engrange l'expérience de trouver les couleurs que vous voulez sur votre palette.