Photographie/Personnalités/N/Michael Nichols

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Michael Nichols est un photojournaliste et écologiste américain, né en 1952 en Alabama.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Michael Nichols a été surnommé l'« Indiana Jones de la photographie » par le magazine Photo dans les années 1980.

De 1982 à 1995, il a été membre de l'agence Magnum Photos, la prestigieuse coopérative photographique fondée par Henri Cartier-Bresson et Robert Capa.

Michael Nichols contribue par ses photographies sur la vie sauvage au périodique américain National Geographic.

Dans son reportage « Apes and Humans » paru en mars 1992, il étudie les grands singes sous tous leurs aspects – sur le terrain, en captivité et dans les livres – et montre les menaces qui pèsent sur leur habitat et leur environnement.

Dans son article sur la forêt Ndoki en Afrique centrale intitulé « Last place on Earth » et publié en juillet 1995, il alerte l'opinion publique sur l'exploitation de la forêt équatoriale dans la République démocratique du Congo.

Ses photograghies prises dans les parcs zoologiques illustrent les articles « New Zoos : Taking down the bars » du National Geographic en juillet 1993 et « La renaissance du ZOO » de GEO en septembre 1995. Il publie en 1996, sur le même thème mais contribuant en tant qu'éditeur intellectuel, l'ouvrage Keepers of the Kingdom : The New American Zoo, un essai photographique examinant les changements survenus dans les zoos américains.

Il entre au sein de l'équipe de photographes du National Geographic en 1996. Ses premiers reportages comme photographe résident du magazine sont « Making room for wild Tigers » et « Sita, life of a wild Tigress » parus en décembre 1997 et portant sur les tigres dans les parcs nationaux indiens. Le même sujet est repris dans un livre The Year of the Tiger édité en 1998 par National Geographic et dans une exposition à la Smithsonian Institution à Washington. L'ouvrage paraît en langue française sous le titre Le Tigre en 2000.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • BURIAN, Peter .- MICHAEL NICHOLS : Photojournalisme et écologie. In: BURIAN, Peter et CAPUTO, Robert, Guide pratique de la photo : Les photographes du NATIONAL GEOGRAPHIC révèlent leurs secrets et leurs techniques, National Geographic, Paris, 2004, pp. 326-331. ISBN 2-84582-118-2
  • Natural History Museum .- Michael 'Nick' Nichols. In : La Nature en plein cœur : 10 grands maîtres de la photographie derrière l'objectif, White Star, Paris, octobre 2015, pp. 138-159. ISBN 978-88-6112-730-2

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]