Pratique médicale en Afrique francophone/Cameroun

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Dr j'ai des difficultés à marcher[modifier | modifier le wikicode]

Bédiang G, Kamdem L, Djientcheu V

Anamnèse[modifier | modifier le wikicode]

  1. âge et sexe
  2. date de début
  3. installation progressive ou brutale
  4. notion de traumatisme
  5. douleurs
    1. localisation: lombaire, dorsale
    2. irradiation: membres inférieurs, en ceinture
    3. facteurs déclenchant: toux, défécation
  6. fièvre
  7. troubles sphinctériens: incontinence, effort mictionel ou rétention, constipation
  8. antécédents: tumeurs (prostate, seins, poumons, lymphoplasmocytaires, reins, thyroïde)

Examen clinique[modifier | modifier le wikicode]

  1. examen général:état général, fièvre, adénopathies, masse abdominopelvienne, examen ostéoarticulaire des membres inférieurs.
  2. examen neurologique: amyotrophie, force motrice, tonus, réflexes, coordination, sensibilité (recherche d'un niveau sensitif).
  3. examen du rachis: inspection (raideur, déformation), palpation et percussion douleureuse (sonnette positive?), puis la mobilité (raideur segmentaire?)

Hypothèses diagnostiques[modifier | modifier le wikicode]

  1. compression médullaire lente
    1. syndrome rachidien (douleurs rachidiennes, raideur segmentaire)
    2. syndrome lésionnel (douleurs radiculaires)
    3. syndrome sous lésionnel (déficit moteur spastique et déficit sensitif à tous les modes dans le segment du corps en dessous de la lésion, urgence mictionnelle ou incontinence et dysfonction érectile). Le niveau sensitif indique le site de la lésion.
  2. compression de la queue de cheval
    1. déficit moteur flasque aux membres inférieurs, anesthésie en selle, rétention urinaire, dysfonction érectile
  3. tabès
  4. sclérose combinée de la moelle
  5. myélite transverse
  6. polyneuropathies
  7. myélopathie vacuolaire
  8. Sclérose en plaque

Examens paracliniques[modifier | modifier le wikicode]

  1. myélographie: Au Cameroun, la myélographie reste l'examen de choix.
    Elle montre une encoche ou un arrêt de la colonne de contraste en dents de peigne(compression extradurale), en cupule (compression intradurale et extramédullaire) ou une grosse moelle (compression intramédullaire). L'avantage est la disponibilité, le prix accessible et le désavantage c'est le caractère invasif et le syndrome post-PL.
  2. IRM
  3. radiographies, tomodensitométrie (si IRM et myéolgraphie indisponibles, ou dans le bilan pré opératoire)
  4. LCR
  5. Biologie