Programmation/Comparaisons

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Une comparaison est une expression booléenne. C'est à dire qu'elle a pour valeur vrai ou faux.

Exemple : 5>2 a pour valeur vrai.

Les opérateurs de comparaison sont les suivants :

Égal
L'opérateur ne retourne vrai que si la valeur des deux expressions comparées sont égales.
Cet opérateur est souvent représenté par l'un des symboles suivants : = ==
Différent
L'opérateur ne retourne vrai que si la valeur des deux expressions comparées ne sont pas égales.
Cet opérateur est souvent représenté par l'un des symboles suivants : <> !=
Inférieur
L'opérateur ne retourne vrai que si la valeur de la première expression est strictement inférieure à celle de la deuxième.
Cet opérateur est souvent représenté par le symbole suivant : <
Supérieur
L'opérateur ne retourne vrai que si la valeur de la première expression est strictement supérieure à celle de la deuxième.
Cet opérateur est souvent représenté par le symbole suivant : >
Inférieur ou égal
L'opérateur ne retourne vrai que si la valeur de la première expression est inférieure ou égale à celle de la deuxième.
Cet opérateur est souvent représenté par le symbole suivant : <=
Supérieur ou égal
L'opérateur ne retourne vrai que si la valeur de la première expression est supérieure ou égale à celle de la deuxième.
Cet opérateur est souvent représenté par le symbole suivant : >=

Comme dans toute expression, les opérandes peuvent utiliser d'autres expressions, des variables etc...

Exemple :

A : ENTIER = 5
B : ENTIER = -3

Pour cet exemple, l'expression B > A retourne faux.

La comparaison est souvent utilisée dans les structures de contrôle pour assigner une condition à l'exécution (répétitive ou non) d'une série d'instructions :

  • Une instruction conditionnelle :
SI A > B ALORS
    ...
FIN SI
  • Une boucle :
TANT QUE B < 10 FAIRE
    ...
FIN TANT QUE