Programmation mIRC/Commandes mIRC 2

Un livre de Wikilivres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Retour à l'index

/partall[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [message]

Part de tous les salons où vous êtes. Sur certains serveurs IRC, vous pouvez également spécifier un message.

/pdcc[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [on / off]

Si activé, essaie d'accélérer les dcc sends en envoyant des paquets au-delà des acks (information indiquant que l'envoi est correct faite par le réceptionnaire).

/perform[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [on/off]

Active ou désactive le perform de la section Perform.

/play[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [-aescpbn q# m# f# rl# t#] [alias] [salon/pseudo/stop] <nom de fichier> [délai]

Cela lit un fichier texte sur un utilisateur ou un salon.

/pop[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : <délai> [#salon] <pseudonyme>

Accomplit un op retardé sur le pseudonyme. Le but de cette commande est d'empêcher une fenêtre salon de se remplir de changements de mode opérateur à chaque fois que plusieurs utilisateurs ont le même pseudonyme dans leur section auto-op.

mIRC fera une pause de <délai> secondes avant d'accomplir le op. Si <délai> est zéro, il fait un op immédiat. Avant d'accomplir le op, il vérifie si l'utilisateur est déjà oppé. Si vous ne spécifiez pas le #salon, le salon en cours est supposé.

/pvoice[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : <délai> [#salon] <pseudonyme>

Travaille de la même façon que la commande /pop excepté que ça voice un utilisateur.

/qmsg[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : <message> 

Celui-ci et la commande /qme envoient le message spécifié ou une action spécifiée à toutes les fenêtres privées.

/query[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [-n] <pseudo> [message]

Ouvre une fenêtre privée au pseudonyme spécifié. Si un message est fourni, il est envoyé.

  • -n : ouvre la fenêtre dans un état minimisé.

/queryrn[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : <pseudo> <nouveaupseudo> 

Change le pseudonyme d'une fenêtre privée ouverte.

/raw[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [-q] <commande>

Envoie des paramètres que vous fournissez directement au serveur. Vous devez savoir que le format correct RAW de la commande que vous envoyez. Utile pour l'envoi des commandes lequel mIRC n'a pas implémenté encore. Le paramètre -q fait que le raw fonctionne silencieusement sans imprimer ce qu'il envoie. Cette commande fait la même chose que /quote dans d'autres clients IRC.

/raw PRIVMSG pseudonyme :Hellooo there!

/remini[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : <fichierini> <section> [item]

Efface les sections entières ou items dans un fichier INI.

/remini my.ini DDE ServerStatus

Cela efface l'item ServerStatus

/remini my.ini DDE

Efface la section DDE.

Voir la commande /writeini ci-dessous pour un exemple relaté.

Avertissement : ne pas utiliser cette commande pour modifier tout fichier INI en cours d'utilisation par mIRC.

/remove[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [-b] <nom de fichier>

Efface le fichier spécifié.

  • -b : efface le fichier et le déplace dans la poubelle.

/rename[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : <nom de fichier> <nouveau nom de fichier>

Efface un fichier. Peut également être utilisé pour déplacer un fichier d'un dossier à un autre.

/resetidle[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [secondes]

Cela remet l'identifieur $idle à zéro ou au nombre de secondes [secondes] que vous spécifiez.

/rmdir[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : <nom de dossier>

Efface le dossier spécifié.

Note : Si le dossier contient des fichiers, il ne peut pas être effacé.

/run[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [-np] <nom de fichier> [paramètres]

Exécute le programme spécifié avec les paramètres.

  • -n : minimise la fenêtre de l'application exécutée.
  • -p : met le chemin de travail au chemin de l'application exécutée.

Vous pouvez enfermer le nom de fichier ou les paramètres dans guillemets que vous avez besoin. Si vous spécifiez un fichier non-exécutable, mIRC essaie de l'ouvrir à l'application associée à ce fichier.

/save[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres :  <-pscqnm

Sauvegarde le fichier popup remote users ou variables spécifié.

/save -ps status.ini

sauvegarde le popup dans status.ini

/save -pn nick.ini

sauvegarde la liste des pseudonymes dans nick.ini

/save -ru users.ini

sauvegarde la liste des utilisateurs dans users.ini

/save -rv vars.ini

sauvegarde la liste des variables dans vars.ini

Note : Vous pouvez seulement sauvegarder une section à la fois.

/savebuf[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [-sgao] [lignes] <fenêtre / dialogue ID> <nom de fichier> 

Sauvegarde le nombre de lignes spécifiées depuis la fin du tampon de la fenêtre spécifiée dans le nom de fichier spécifié.

/savebuf 20 @test info.txt

Cela sauvegarde les 20 dernières lignes de la fenêtre personnalisée @test dans info.txt.

/savebuf 10-40 @test info.txt

Cela sauvegarde les lignes 10 à 40 de la fenêtre personnalisée @test dans info.txt.

  • -s : sauvegarde le tampon de la fenêtre statut.
  • -g : sauvegarde le tampon de la fenêtre finger.
  • -a : fait ajouter le texte à la fin du fichier au lieu de l'écraser.
  • -o : indique que vous avez spécifié les paramètres [ID dialogue] au lieu du nom de la fenêtre de façon à sauvegarder le texte d'un contrôle de dialogue personnalisé.

/saveini[modifier | modifier le wikicode]

Met à jour tous les fichiers INI relatés à mIRC avec les réglages en cours.

/say[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : <message>

Cela vous laisse définir un alias qui écrit directement dans un salon comme si vous étiez en train de dire quelque chose. Donc "/say Hello there" serait la même chose que taper "Hello there". Il est utile dans un alias quand vous voulez poser la même question (ou envoyer la même information) encore et encore.

/info /say SVP notez que les serveurs de jeu sont actuellement fermés et resteront déconnecté pendant quelques heures...
Note : Vous ne pouvez pas utiliser cette commande dans la section remote. Utiliser /msg #salon <message> plutôt.

/server[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [-mnsarpfoc] <server/nomdegroupe> [port] [motdepasse]
Paramètres : [-i pseudo alternatif courriel nom] [-jn #salon pass]

Vous connecte au serveur, vous déconnectant en premier du serveur en cours, s'il y en a un.

/server irc.undernet.org 6667 monmotdepasse

Si vous tapez /server sans paramètre, mIRC se connectera au dernier serveur connecté. Si vous utilisez la commande server alors que vous êtes encore connecté, vous serez déconnectés avec votre message quit habituel et ensuite reconnecté au serveur spécifié.

Vous pouvez également utiliser /server N qui se connecte au Nième serveur dans la liste serveur dans le dialogue connect.

Vous pouvez également utiliser /server nomdegroupe lequel fera un cycle au travers des serveurs dans la liste des serveurs qui ont un nom de groupe jusqu'à ce qu'il se connecte à l'un d'eux.

Le paramètre -m crée une nouvelle fenêtre serveur pour cette connexion et se connecte au serveur. Le paramètre -n fait la même chose mais ne se connecte pas au serveur.

Le paramètre -pfoc empêche le perform (p), dossier contextuel des favoris (f), autojoin des salons (o), et l'événement on connect (c) quand vous vous connectez au serveur.

Le paramètre -j vous permet de joindre un salon une fois le serveur connecté. Le paramètre n minimise le salon joint.

Si vous spécifiez l'un des paramètres -sar, le format de la commande devient : /server -sar [serveur] [-p port] [-g groupe] [-w motdepasse] [-d description]

-s trie la liste des serveurs -a ajoute un serveur. S'il existe, il est mis à jour -r enlève un serveur

mIRC essaie de trouver une correspondance entre l'adresse du serveur et la description dans la liste des serveurs existants. Vous pouvez également n'en spécifier aucun pour -g -w et -d pour effacer le réglage en cours.

/showmirc[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : –mnrstxop

Manipule l'affichage de la fenêtre principale mIRC, où :

  • -n = minimiser,
  • -r = restaure,
  • -s = montrer,
  • -t = tray,
  • -x = maximiser,
  • -o = au-dessus,
  • -p = pas au-dessus,
  • -m = minimiser selon les réglages tray.

/sline[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [-a/r] <#salon> <N/pseudo>

Sélectionne ou désélectionne les lignes dans une liste de pseudonymes de salon. Il peut sélectionner soit le Nième pseudonyme dans une liste ou un pseudonyme spécifié.

Si vous ne spécifiez aucun paramètre, toute sélection existante dans la liste est effacé. Si vous spécifiez le paramètre -a alors le spécifié est sélectionné sans affecter les états de sélection des autres lignes. Si vous spécifiez le paramètre -r alors l'item spécifié est désélectionné.

Paramètres : /speak <texte>

Envoie le texte spécifié au Monologue (ou Assistant de Texte) qui est un programme qui dit ce qui lui est envoyé.

Note : Cette caractéristique fonctionne uniquement avec les vieilles versions du logiciel ci-dessus. Les nouvelles versions ne supportent pas la méthode que mIRC utilise.

/splay[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [-cwmpq] <nom de fichier>

Joue le son spécifié, voir la section Jouer des sons.

/sreq[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [+m/-m] [ask / auto / ignore]

C'est la ligne de commande équivalente au réglage des boutons radios DCC Send Request dans le dialogue des Options (voir /creq ci-dessus). Le paramètre +m|-m active ou désactive le réglage minimiser.

/strip[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [+-burc] 

Active ou désactive l'option enlèvement des codes dans le dialogue Options.

/strip +bur-c

Active ou désactive l'enlèvement du gras, souligné, de l'inversé ou de la couleur.

/timer[N/nom][modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [-ceomhipr] [temps] <répétitions> <intervalle> <commande>

Active le timer spécifié pour accomplir une commande à l'intervalle et optionnellement au temps spécifié.

Si vous n'êtes pas connecté au serveur et vous commencez un timer, il active par défaut un timer offline ce qui signifie qu'il continuera à fonctionner que vous soyez connecté au serveur ou pas.

Si vous êtes connecté au serveur et vous commencez un timer, il active par défaut un timer online, ce qui signifie que si vous vous déconnectez à un serveur, il sera désactivé. Vous pouvez spécifier le paramètre -o pour le forcer en timer offline.

/timer1 0 20 /ame is AWAY!

Timer1 répétera sur le salon sur tous les salons chaque 20 secondes jusqu'à ce que vous stoppez le timer. Si vous spécifiez un délai de 0 seconde, le timer se déclenchera immédiatement après que l'appel appelant se finit.

/timer5 10 60 /msg #games Pour plus d'infos sur les derniers jeux faire /msg GaMeBoT info

Timer5 répétera ce message dans le salon #games chaque 60 secondes et s'arrête après 10 fois.

/timer9 14:30 1 1 /say Il est maintenant 2:30pm

Il attendra jusque 2:30pm et annoncera alors l'heure une fois et s'arrêtera. Pour voir une liste de timers actifs, taper /timers. Pour voir le réglage pour timer1, taper /timer1. Pour désactiver timer1, taper

/timer1 off

Pour désactiver tous les timers, taper /timers off. Si vous activez un nouveau timer vous n'avez pas besoin de spécifier le numéro du timer, juste utiliser :

/timer 10 20 /ame Je ne suis pas là !

Et mIRC allouera le premier timer libre qu'il trouve à cette commande.

Si vous spécifiez le paramètre -c, cela fait que mIRC "attrape" un timer en l'exécutant plus d'une fois pendant une intervalle si l'intervalle temps réel ne corresponds pas à votre intervalle de requête.

Si vous spécifiez le paramètre -m ou -h, cela indique que le délai de l'intervalle est en millisecondes.

Note : Le paramètre -h crée un timer multimédia haute résolution. Ce type de timer doit seulement être utilisé dans des situations de timer critique car il utilise lourdement les ressources système.

Si vous spécifiez le paramètre -e, cela exécute la commande associée au nom du timer spécifié. Fonctionne également si vous spécifiez un nom joker.

L'identifieur $ltimer retourne le nombre de timers qui ont été commencé par la commande /timer.

Au lieu d'utiliser un nombre, vous pouvez également spécifier un nom au timer.

/timershow 0 10 echo -a $nick $server $time

Vous pouvez forcer les identifieurs à être réévalués quand ils sont utilisés dans une commande /timer en utilisant le format $!me ou $!time. Si vous souhaitez désactiver plusieurs timers, vous pouvez utiliser un joker pour le nombre, par exemple :

/timer3? off

Désactivera tous les timers de 30 à 39.

  • -pr : font une pause et résument un timer respectivement.

Le paramètre -i fait qu'un timer associe dynamiquement un timer à ce qui arrive être la connexion active. Si une fenêtre serveur est fermée, le timer est associé à la prochaine fenêtre serveur disponible.

/timestamp[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [-fs/a/e] [on/off/default] [nom de la fenêtre]

Active ou désactive ll'horoatage des évènements. Si vous spécifiez default, il est utilisé les réglages de l'horodatage global.

  • -s = pour la fenêtre statut
  • -a = pour la fenêtre active
  • -e = pour chaque fenêtre

Si un nom de fenêtre n'est pas spécifié, alors le commutateur horodatage global est activé ou désactivé.

  • -f : vous permet de régler le format de l'horodatage global, par exemple /timestamp -f [HH:nn]

/titlebar[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [@fenêtre] <texte>

Règle la barre de titre de l'application principale. Si vous spécifiez un nom d'une @fenêtre personnalisée, alors la barre de titre de cette fenêtre est changée.

/tnick[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : <pseudonyme>

Change votre pseudonyme en un pseudonyme temporaire, sans affecter vos pseudonymes alternatif ou principal.

/tokenize[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : <c> <texte>

Remplit les identifieurs $1 $2 ... $N par les tokens dans <texte> séparés d'un caractère ASCII <c>, par exemple :

/tokenize 44 a,b c,d,e

La commande ci-dessus devrait mettre $1 = a, $2 = b c, $3 = d, $4 = e, 44 étant le caractère ASCII de la virgule

/unload[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : <-a/-nrs> <nom de fichier>

Décharge le fichier alias ou script remote spécifié.

/unload -a aliases.ini

décharge le fichier alias.ini

/unload -rs script.ini

décharge le fichier script.ini

  • -n : empêche un script d'avoir son évènement on unload déclenché.
Note : Vous pouvez seulement décharger un script à la fois.

/updatenl[modifier | modifier le wikicode]

Généralement la liste des pseudonymes du salon et l'IAL dans un évènement kick/part/quit script sont mis à jour après la fin du script. Cette commande les met à jour immédiatement.

/url[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres :  [on / off / show / hide / -dranils] [ [N / marque ] / adresse] 

Montre ou cache la fenêtre Liste des URLs, et vous permet de modifier la liste actuelle d'adresses.

  • -r : efface le Nième item ou tous les items qui correspondent à la marque que vous spécifiez.
  • -an : {{{2}}}
  • -ils : vous permettent d'insérer un objet, charger et sauvegarder la liste respectivement.

/winhelp[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : <nomdefichier> [clé]

Ouvre un fichier d'aide avec la clé de recherche spécifiée.

/write[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : [-cidna l# s# w# r#] <nom de fichier> [texte]

Ecrit ligne par ligne un fichier texte. Par exemple : /write store.txt Cette ligne est ajoutée à la fin du fichier store.txt Le paramètre -c efface le fichier complètement avant de l'écrire, donc il vous permet de commencer proprement. /write -c c:\info.txt Ce fichier sera effacé et aura cette ligne écrite

  • -l# : spécifie le numéro de ligne où le texte est écrit.

/write -l5 c:\info.txt Cette ligne écrasera la 5ème ligne dans le fichier

  • -i : indique que le texte devrait être inséré à la ligne spécifiée au lieu de l'écraser. Si vous ne spécifiez pas un texte alors une ligne blanche est insérée. Si vous ne spécifiez pas un numéro de ligne alors une ligne blanche est ajoutée à la fin du fichier.

/write -il5 c:\info.txt Cette ligne sera insérée à la 5ème ligne du fichier

  • -d : efface une ligne du fichier. Si vous ne spécifiez pas un numéro de ligne alors la dernière ligne du fichier est effacée.

/write -dl5 c:\info.txt Cette ligne effacera la 5ème ligne du fichier.

  • -s# : vérifie un fichier de la ligne commençant par le texte spécifié et accomplit l'opération de cette ligne.

/write -dstest c:\info.txt Cela vérifiera le fichier info.txt pour une ligne commençant par le mot "test" et s'il le trouve, efface cette ligne (à cause du –d). Si vous ne spécifiez pas un paramètre alors le texte est ajouté à la fin du fichier.

  • -w# : vérifie le fichier par une ligne contenant le texte joker correspondant et accomplit l'opération sur cette ligne.
  • -r# : implique une correspondance regex.
Note : Avec -s# et -w# vous pouvez enfermer le texte vérifié dans des guillemets s'il contient des espaces.
  • -a : indique que mIRC ajoute la ligne de texte que vous spécifiez au texte existant de la ligne spécifiée.
  • -n : empêche d'ajouter un $crlf à la fin du texte.
Note : Vous ne pouvez pas utiliser cette commande d'écrire un fichier INI. Si vous le faites, vous corromprez probablement le fichier INI.

/writeini[modifier | modifier le wikicode]

Paramètres : -n <fichier INI> <section> <item> <valeur> 

Ecrit les fichiers au format du fichier INI standard.

Si le paramètre -n est spécifié, mIRC essaiera d'écrire le fichier .ini même s'il est plus grand que 64k.

Une partie du fichier mirc.ini ressemble à ceci :

[DDE] ServerStatus=on ServiceName=mirc

Vous pouvez faire ceci avec /writeini en utilisant :

/writeini my.ini DDE ServerStatus on
/writeini my.ini DDE ServiceName mirc

Vous pouvez effacer des sections entières ou des items en utilisant la commande /remini.

Avertissement : Ne pas utiliser cette commande pour modifier tout fichier INI utilisé par mIRC