Utilisateur:Thierry Dugnolle/Projets 2

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Défense de la théologie rationnelle :

« Dieu, personne ne l'a jamais contemplé. Si nous nous aimons, Dieu habite en nous et son amour se réalise en nous. Nous savons que nous somme en lui et qu'il est en nous grâce au Souffle qu'il nous a donné. » (1 Jean 4, 11-13, traduit par Florence Delay et Alain Marchadour)

Du point de vue de certains athées (pas tous) l'expression théologie rationnelle est contradictoire, comme un cercle carré. Ils ne font pas la différence entre la religion et la superstition et considèrent que les croyances religieuses ne sont que des fantasmes. Le développement des sciences et de la raison est supposé nous ouvrir les yeux et nous débarrasser de ces vaines illusions.

La prétendue opposition entre la raison et les religions est contredite par l'histoire du développement des savoirs. De très nombreux savants ont fait progresser les sciences en cherchant à connaître Dieu à partir de son œuvre. Et l'existence même de la raison, de notre capacité à la développer, peut être interprétée comme une preuve de la générosité divine.

La théologie rationnelle est la connaissance rationnelle de Dieu. Mais comment Dieu peut-il être connu rationnellement ?

A partir de son œuvre, y compris la raison. La raison est la parole qu'il nous a adressée, le savoir et la sagesse qu'il nous fait partager.

La théologie rationnelle nous donne les moyens de comprendre la raison, de comprendre ce que nous faisons quand nous travaillons pour le développement du savoir, elle nous donne la vue d'ensemble, elle nous montre le commencement, le milieu et la fin. Elle nous rend plus capables d'être rationnels parce qu'elle nous éclaire sur la nature de la raison.

- La raison n'est-elle pas seulement une invention humaine ? Pourquoi croire qu'elle est divine ?
Pour savoir qu'elle existe, nous avons besoin de la faire exister, en la partageant entre nous. En ce sens, c'est nous qui la faisons. Elle ne serait pas là si nous ne travaillions pas pour la faire vivre parmi nous. Mais on aurait tort de croire qu'elle est notre invention, parce que nous ne décidons pas de ce qu'elle est, nous ne pouvons pas faire qu'elle soit ce qu'elle n'est pas, ou qu'elle ne soit pas ce qu'elle est. Quand nous travaillons nous la découvrons. Tout se passe comme si elle avait toujours été là de toute éternité, et nous sommes les derniers à l'apprendre.

Athées ou croyants, nous ne savons pas par avance ce qu'est la raison, nous le découvrons tous les jours, et nous devons l'apprendre. Les athées ne sont pas les seuls à s'opposer à la déraison, les croyants aussi. Et il n'est pas nécessaire d'être athée pour être savant. Si l'athéisme conduit à ignorer tous les enseignements rationnels que les croyants nous ont donnés, il devient aveuglant, il nous empêche d'apprendre tout ce que les religions enseignent sur la raison.


- Ah bon, tu ne sais pas que Dieu existe ?

- Je ne l'ai jamais vu. Pourquoi je croirais qu'il existe ?

- On ne peut pas le voir. On le connaît par la pensée. Si tu le cherches dans ta pensée, et si tu veux le trouver, tu le trouveras. Il n'abandonne jamais personne, surtout pas ceux qui le cherchent.