Astérix/Abraracourcix, le chef de la tribu

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retourner à la page précédente

Abraracourcix, le chef de la tribu

Le nom d’Abraracourcix, le chef de la tribu, vient de la locution « frapper à bras raccourcis » et explique donc sa façon de résoudre un problème. Contrairement à Astérix qui se sert souvent d’astuces, son chef préfère les coups de poing pour clarifier une situation embrouillée. Pourtant (ou pour cette raison ?), les villageois l’acceptent en tant que supérieur.

Abraracourcix habite une maison représentative dont la porte est decorée par deux boucliers et la tête d’un bœuf. Existe-t-il une preuve pour une décoration pareille? Oui et non. Les Gaulois utilisaient en fait ces moyens d’ornementation. Mais on les trouvait surtout dans leurs temples. Les maisons étaient décorées de manière semblable, mais on y préférait les têtes des ennemis vaincus! Faut-il s’étonner que les auteurs ne fassent pas de copie exacte de cet aspect de la culture gauloise?

L’accessoire indispensable du chef, le bouclier arverne, possède quelques modèles bien renommés. On portait sur un pavois des personnages importants, par exemple l’empereur romain Julien et le roi franc Clovis. Tacite même témoigne d’un autre leader qui a du mal à garder l’équilibre sur son bouclier comme Abraracourcix. Le Gaulois Brinno, devenu chef de sa tribu, était élevé sur un pavois et vacillait de côté et d’autre pour ne pas tomber par terre. Donc le port sur un bouclier et le pouvoir étaient étroitement liés. Les historiens ignorent si l’on utilisait les pavois aussi en tant que partie d’une sorte de trône comme Abraracourcix le fait. Mais il est bien possible que tous ces sièges aient été détruits pendant les deux derniers millénaires, surtout s’ils étaient en bois, un matériau qui pourrit très vite. Par conséquent, on ne peut pas exclure définitivement leur existence.

Le signe du pouvoir nous mène au pouvoir lui-même. Pourquoi Abraracourcix est-il le chef du village? Une anecdote d’Albert Uderzo répond à cette question: Il occupe cette position parce que son père l’occupait avant lui. On trouve une telle succession dans beaucoup de tribus gauloises. Moritasgus, par exemple, régnait sur les Sénones comme ses ancêtres. Mais il y a aussi des chefs qui devaient leur fonction aux votes de leurs subordonnés. Deux fois dans les albums d’Astérix, de telles élections ont lieu. Abraracourcix en perd une contre sa femme Bonemine. Pourtant normalement on l’accepte en tant que chef sans trop y réfléchir. D’autres tribus traitaient cette question de manière différente. Les Éduens, par exemple, organisaient des élections annuelles.

Continuer