La science de la finance

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Financer, c'est avancer des moyens, c'est rendre capable.


Thierry Dugnolle

Comment lire ce livre de façon coopérative


Trop souvent un travailleur même acharné ne gagne pas assez pour faire vivre correctement sa famille, n'a pas été vraiment formé, sauf par lui-même et par quelques amis ou collègues, et n'a ni de bons outils, ni des conditions de travail sûres.

Les bons salaires, la formation, les bons équipements et la sécurité imposent des coûts qui ne peuvent pas toujours être couverts par des recettes antérieures. Il faut donc avancer des fonds. Autrement dit il faut financer le projet. Si on avance soi-même les fonds de ses projets, c'est de l'autofinancement, si d'autres apportent leurs fonds, c'est du financement extérieur. La science de la finance étudie comment les êtres humains financent leurs projets.

Le financement d'un projet peut être conçu en termes réels : quels sont les matières premières, les fournitures, la force de travail et les biens d'équipement qu'il faut avancer pour lancer le projet, jusqu'à ce que ses recettes suffisent pour couvrir ses coûts ? Il peut aussi être conçu en termes monétaires : quelles sont les sommes d'argent nécessaires pour acheter ces matières premières, ces fournitures et cette force de travail, et pour louer ou acheter ces biens d'équipement ?

En projet :

Résumé

On veut financer les projets les plus profitables. Il faut donc être capable de les évaluer au préalable. L'évaluation des projets présente les principes les plus élémentaires de l'évaluation économique et financière. Il explique la création de valeur par composition des projets et présente le concept d'option, parce que c'est peut-être le concept le plus important pour l'évaluation économique. Nos richesses sont essentiellement des richesses d'options. La définition de la valeur actuelle nette d'un projet est expliquée en annexe. Le thème de l'évaluation des projets est approfondi dans un chapitre complémentaire (pas encore écrit) consacré à l'évaluation des risques.

Les inégalités devant la finance explique l'origine des taux d'intérêt et des autres revenus de la propriété, qui rendent le système financier très inégalitaire, puisqu'il privilégie les propriétaires au détriment des moins fortunés. La finance permet parfois de corriger partiellement certaines inégalités économiques en offrant des moyens d'entreprendre, mais même ainsi elle reste profondément inégalitaire.

Il semble que pour avancer des fonds il faille en disposer par avance. Mais c'est compter sans le système bancaire capable d'avancer des fonds qui sont créés à l'instant même où ils sont prêtés. Cela ressemble à de la fausse monnaie, mais c'est pourtant très différent, parce que la monnaie est créée en échange de promesses de remboursement. Comment crée-t-on de l'argent à partir de rien ? montre comment le système bancaire fonctionne et pourquoi la création monétaire n'est pas forcément un mal. L'argent peut être créé pour répondre aux besoins réels d'investissement et à la capacité de l'économie à s'engager dans des projets profitables. Un bon projet est une garantie suffisante pour légitimer la création de l'argent qui le finance.

Pour bénéficier d'une prospérité durable, les économies doivent naviguer entre deux écueils, trop peu d'investissement, faute d'investisseurs privés ou de création monétaire suffisante, et trop d'investissement, à cause de l'optimisme exagéré des investisseurs privés ou d'un excès de création monétaire. Le financement de l'économie présente le savoir élémentaire qui montre comment procéder, et pourquoi c'est difficile. Il insiste sur l'importance des politiques monétaire et budgétaire contracycliques.