La science de la finance

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Thierry Dugnolle


Financer, c'est avancer des moyens, c'est rendre capable.


Trop souvent un travailleur même acharné ne gagne pas assez pour faire vivre correctement sa famille, n'a pas été vraiment formé, sauf par lui-même et par quelques amis ou collègues, et n'a ni de bons outils, ni des conditions de travail sûres.

Les bons salaires, la formation, les bons équipements et la sécurité imposent des coûts qui ne peuvent pas toujours être couverts par des recettes antérieures. Il faut donc avancer des fonds. Autrement dit il faut financer le projet. Si on avance soi-même les fonds de ses projets, c'est de l'autofinancement, si d'autres apportent leurs fonds, c'est du financement extérieur. La science de la finance étudie comment les êtres humains financent leurs projets.

Le financement d'un projet peut être conçu en termes réels : quels sont les matières premières, les fournitures, la force de travail et les biens d'équipement qu'il faut avancer pour lancer le projet, jusqu'à ce que ses recettes suffisent pour couvrir ses coûts ? Il peut aussi être conçu en termes monétaires : quelles sont les sommes d'argent nécessaires pour acheter ces matières premières, ces fournitures et cette force de travail, et pour louer ou acheter ces biens d'équipement ?

En projet :

  • Le système financier mondial

Résumé

On veut financer les projets les plus profitables. Il faut donc être capable de les évaluer au préalable. L'évaluation des projets présente les principes les plus élémentaires de l'évaluation économique et financière. Il explique la double origine de la valeur économique, valeur d'usage et valeur d'échange, la création de valeur par composition des projets, les options, parce que c'est peut-être le concept le plus important pour l'évaluation économique, parce que nos richesses sont essentiellement des richesses d'options, la valeur actuelle nette des projets et la valeur économique de l'ordre commun. Le thème de l'évaluation des projets est approfondi dans un chapitre complémentaire consacré à l'évaluation des risques.

Les inégalités devant la finance explique l'origine des taux d'intérêt et des autres revenus de la propriété, qui rendent le système financier très inégalitaire, puisqu'il privilégie les propriétaires au détriment des moins fortunés. La finance permet parfois de corriger partiellement certaines inégalités économiques en offrant des moyens d'entreprendre, mais même ainsi elle reste profondément inégalitaire.

Il semble que pour avancer des fonds il faille en disposer par avance. Mais c'est compter sans le système bancaire capable d'avancer des fonds qui sont créés à l'instant même où ils sont prêtés. Cela ressemble à de la fausse monnaie, mais c'est pourtant très différent, parce que la monnaie est créée en échange de promesses de remboursement. Comment crée-t-on de l'argent à partir de rien ? montre comment le système bancaire fonctionne et pourquoi la création monétaire n'est pas forcément un mal. L'argent peut être créé pour répondre aux besoins réels d'investissement et à la capacité de l'économie à s'engager dans des projets profitables. Un bon projet est une garantie suffisante pour légitimer la création de l'argent qui le finance.

Pour bénéficier d'une prospérité durable, les économies doivent naviguer entre deux écueils, trop peu d'investissement, faute d'investisseurs privés ou de création monétaire suffisante, et trop d'investissement, à cause de l'optimisme exagéré des investisseurs privés ou d'un excès de création monétaire. Le financement de l'économie présente le savoir élémentaire qui montre comment procéder, et pourquoi c'est difficile. Il insiste sur l'importance des politiques monétaire et budgétaire contracycliques. Paradoxalement l'État doit dépenser moins quand il gagne plus et il doit dépenser plus quand il gagne moins.


Table détaillée

  1. L'évaluation des projets
    1. Qu'est-ce qui fait la valeur économique ?
      1. La valeur d'usage
      2. La création de valeur par le commerce et par l'argent
      3. La valeur d'échange
      4. La théorie de la valeur travail
    2. Le profit et le taux de profit
      1. Les coûts, les recettes et le profit
      2. Les avances de fonds et le taux de profit
      3. L'effet de levier
    3. La création de valeur par la composition des projets
    4. La valeur économique de l'ordre commun
      1. La main invisible du marché et l'intérêt de coopérer
      2. L'interdépendance de tous les projets
      3. Les marchés financiers et le risque
      4. Ordre commun, prospérité et liberté
    5. Les options
      1. Options américaines et européennes
      2. L'omniprésence des options
      3. La valeur d'exercice d'une option
      4. La valeur économique de l'imagination
      5. La prime d'illiquidité
      6. Les options call et put
      7. Les combinaisons d'options interdépendantes
    6. La valeur actuelle nette d'un projet
      1. Le coût d'opportunité des avances de fonds et les coûts de trésorerie
      2. Le taux d’actualisation et la valeur actuelle nette
      3. Le profit d'un projet et le surprofit
      4. L'évaluation d'un projet immobilier
    7. L'évaluation des actifs, des passifs et des portefeuilles
    8. Les forwards et les futures
  2. Les inégalités devant la finance
    1. Misère et finance
    2. Le problème de la propriété des moyens de production
    3. Pourquoi y a-t-il des taux d'intérêt ?
    4. L'inégalité face aux risques
  3. Comment crée-t-on de l'argent à partir de rien ?
    1. Les billets de banque et les échanges de reconnaissances de dettes
    2. Les banques centrales
    3. Les comptes bancaires
    4. Les dépôts font les crédits et les crédits font les dépôts
    5. Faut-il interdire aux banques de créer de la monnaie ?
    6. Les intérêts d'un prêt bancaire sont-ils un vol ?
    7. Faut-il revenir à la convertibilité des billets en or ?
    8. Pourquoi la création monétaire n'est pas forcément un mal
  4. Le financement de l'économie
    1. Les fluctuations macroéconomiques
    2. La stabilité des prix
      1. Inflation et pouvoir d'achat
      2. Le danger de la déflation
    3. Chômage et finance
      1. Le sous-emploi de la richesse intérieure
      2. L'inefficacité et l'instabilité du marché des fonds prêtables
    4. Le pouvoir monétaire
      1. L'intervention du système bancaire sur le marché des fonds prêtables
      2. Illiquidité, insolvabilité et prêt en dernier ressort
      3. La politique monétaire contracyclique et la maîtrise de l'inflation
      4. L'inflation permanente et la politique monétaire à coups de massue
      5. Y a-t-il un antagonisme entre la lutte contre l'inflation et la lutte contre le chômage ?
    5. Le pouvoir budgétaire
      1. L'investissement public
      2. L'effet d'éviction
      3. La politique budgétaire contracyclique
      4. L'austérité budgétaire est-elle nécessaire pour lutter contre l'inflation ?
    6. Le financement de l'économie par la création monétaire
  5. Les probabilités et l'évaluation des risques
    1. Les probabilités en économie
    2. La mesure du risque
    3. Le prix du risque
    4. L'actualisation des projets incertains
    5. Indépendance statistique, anticorrélations et réduction des risques
    6. L'économie-casino
    7. Rendements arithmétique, logarithmique et moyen
    8. Le modèle d'évaluation des actifs financiers
      1. La demi-droite des portefeuilles optimaux
      2. L'hypothèse des marchés efficaces
      3. La covariance avec les conditions économiques générales
      4. mesure le risque qui ne peut pas être éliminé par diversification
      5. La prime de risque dépend seulement de la covariance avec les conditions économiques générales
      6. Quand est négatif
      7. Les trois sortes de risque
      8. L'optimisation d'un portefeuille
    9. Les espérances des rendements ne sont pas mesurables
    10. L'évolution de l'espérance de la valeur d'un actif
    11. La réduction des risques par diversification temporelle
      1. Les actions sont-elles sans risque à long terme ?
      2. La gestion dynamique d'un portefeuille
    12. Les formules de Black et Scholes
      1. Indifférence au risque et valeur d'un actif
      2. La valeur présente d'une option call européenne
      3. La valeur présente d'une option put européenne
    13. L'équation de Black et Scholes
    14. Les arbres binomiaux et l'indifférence au risque
    15. Le rendement moyen d'une option put peut être négatif
    16. Compléments mathématiques
      1. La loi normale
        1. Densité de probabilité
        2. Moyenne
        3. Variance et écart-type
      2. La loi log-normale
        1. Densité de probabilité
        2. Moyenne
        3. Variance et écart-type