Les principes de l'animation traditionnelle (dessin animé)/Anticipation

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'anticipation est une action préliminaire qui annonce l'action principale. Cette technique prépare le public pour à ce qui est sur le point de se produire. Le spectateur anticipe l'action.

Prenons un exemple : Disons qu'un câble d'acier est soumis à une tension extrême par deux forces opposées. Avant que le câble ne se casse en deux, vous pouvez faire un gros plan sur le point de rupture. Le gros plan montre que plus la tension est forte plus le câble s'use. Voyant cela, le public s'attend automatiquement à ce qui est sur le point de se produire (l'éventuelle rupture du câble). Dans ce cas, Il s'agit plus d'une technique cinématographique plutôt qu'un principe de l'animation.

Autre exemple : Votre personnage tient une balle de tennis dans sa main. Avant de jeter la balle, il doit anticiper son mouvement en plaçant son bras et la majeure partie du poids de son corps vers l'arrière, pour donner à son lancé l'élan nécessaire. L'anticipation en animation a généralement la direction opposée au mouvement qu'elle anticipe. Pour un mouvement crédible, l'anticipation doit être proportionnelle à l'action : plus le personnage souhaite lancer sa balle loin, plus il devra déporter son bras et son poids vers l'arrière.

L'anticipation est également requise pour simuler un véritable mouvement. Si un objet est au repos, certaines actions préliminaires qui transfert de l'énergie à l'objet doivent avoir lieu afin qu'il puisse utiliser cette énergie pour exécuter la première action. Avant qu'un personnage puisse sauter, il faut qu'il s'accroupisse et balance ses bras pour contre-balancer. En voyant le personnage s'accroupir, le public s'attend à ce que le personnage soit sur le point de sauter.

Autre exemple : pour créer une expression d'étonnement, il faut ouvrir, dans le cas du cartoon, des yeux assez grands, écarquillés. L'anticipation de cela consistera à les fermer dans un premier temps afin de donner plus d'importance à l'ouverture, l'écarquillement des yeux qui suivra, par effet de contraste.

L'anticipation sert donc à annoncer un mouvement, mais aussi peut lui donner plus d'importance, si on utilise l'exagération en complément, par exemple.

N'oublions pas que dans bien des cas, à la suite de l'action, un mouvement crédible nécessitera une réaction ou récupération. Pour l'exemple du lancement de balle, une fois le lancement effectué, le bras du personnage continue son mouvement, suivant la loi physique d'inertie[1]. La réaction prend la même direction que l'action. Le personnage doit terminer son mouvement en position d'équilibre.

Plus généralement, on utilise la formule Anticipation-Action-Réaction.

<<Retour | Suivant>>