Livre de cuisine/tarte à masteilles

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Tarte à masteilles

À Ath (Belgique), pendant la période de fête, on déguste la tarte « à masteilles » (la masteille est un petit pain sec, arrondi, plat et croquant) ou « Tarte Gouyasse ». L’origine de cette tarte se perd dans les brumes de l’histoire. L’existence d’une tarte d’Ath est attestée en 1529. En 1810, c’est la première mention d’une tarte Goliath. Chaque famille a sa recette, ses proportions d'ingrédients. Le moment privilégié pour la dégustation de la tarte à masteilles est, sans conteste, les instants qui suivent le combat entre David et Goliath. Le « vrai » Athois n'en mangera que jusqu'au « 8 de septembre » et attendra la prochaine ducasse pour la déguster à nouveau. Une recette parmi d'autres :

Ingrédients[modifier | modifier le wikicode]

  • 6 masteilles
  • 200 g de sucre
  • 1 litre de lait
  • 5 œufs
  • 2 sachets de sucre vanillé ou une gousse de vanille dans le lait
  • 100 g de macarons (pas au coco !)
  • 100 g de mélange d'amandes douces et d'amandes amères

Préparation[modifier | modifier le wikicode]

  1. Casser les masteilles sans les émietter,
  2. Les saupoudrer avec les amandes pilées, le sucre vanillé et les macarons cassés,
  3. Faire bouillir le lait avec le sucre puis verser sur les masteilles et laisser refroidir le tout (± 6 heures),
  4. Mélanger les jaunes d'œuf à la préparation,
  5. Battre les blancs et les intégrer délicatement à la préparation,
  6. Étaler le tout sur la pâte (feuilletée de préférence, ou brisée).

Cuisson[modifier | modifier le wikicode]

¾ d'heure à température moyenne.

Vin pour accompagner[modifier | modifier le wikicode]

Un bon Bourgogne rouge

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]