Méthodes de propulsion spatiale/Propulsion hybride

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Propulsion hybride
<< Propulsion au combustible liquide Menu Propulsion nucléaire >>
FIGURE 1 : Dans les années 1990 des recherches non concluantes ont été effectuées par la société Amroc sur des moteurs hybrides de puissance élevée

La propulsion dite hybride utilise des propergols solides et liquides, afin de combiner les avantages des deux types en diminuant les inconvénients. Les premiers essais ont été menés par l'armée américaine en 1958.

Le combustible solide est généralement identique à celui des fusées classiques, sans oxydant. Le comburant est liquide.

L'intérêt de la propulsion hybride réside en sa simplicité, mais aussi dans le fait que la poussée puisse être régulée en variant l'alimentation en comburant liquide.

Aujourd'hui, le projet Perseus du CNES inclut le développement d'un lanceur utilisant la propulsion hybride capable de placer en orbite un satellite d'une dizaine de kilogrammes. SpaceShipOne est le premier avion spatial à utiliser la propulsion hybride.

FIGURE 2 : Schéma d'un moteur hybride.