Oracle Database/Introduction

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Présentation[modifier | modifier le wikicode]

Oracle Database est un système de gestion de base de données (SGBD) des plus employés au monde[1]. Il fût créé en 1979 et son langage de requête est nommé PL/SQL.

Installation d'Oracle[modifier | modifier le wikicode]

Oracle est disponible sur Windows et Linux, en plusieurs versions[2] :

  • Express Edition (XE)Télécharger : gratuite mais en version plus ancienne que la payante (ex : 11g au lieu de 12c en 2016), avec une limite de stockage quatre gigaoctets en monoprocesseur.
  • Standard Edition One : sans limite de stockage, ni support des systèmes multiprocesseurs.
  • Standard Edition (SE2) : gestion de clusters (Oracle Real Application Clusters, alias Oracle RAC).
  • Enterprise Edition (EE) : aucune limite.
  • Personal Edition (PE) : non disponible en version 12. Il s'agissait d'une sorte de EE mono-utilisateur.

Remarque : on peut télécharger et installer les versions payantes gratuitement, mais il faut décocher la case "Recevoir les mise à jour de sécurité".

Une fois téléchargé, il suffit de décompresser le ou les .zip, s'il y en a deux il faut les fusionner (dossier "database"), puis de lancer pour l'installer :

  • Dans Linux, runInstaller.sh.
  • Dans Windows, le setup.exe.

Script de lancement[modifier | modifier le wikicode]

Logo Oracle se lance ensuite automatiquement à chaque démarrage de la machine, ce qui la ralentit significativement.


Pour éviter cela :

  • Dans Linux : voir /etc/init.d.
  • Dans Windows : exécuter services.msc, puis passer les services OracleServiceXE et OracleXETNSListener en démarrage manuel. Ensuite pour lancer le service à souhait (en tant qu'administrateur), créer un script Oracle.cmd contenant les lignes suivantes :
    • Pour XE :
       net start OracleServiceXE
       net start OracleXETNSListener
       pause
       net stop OracleXETNSListener
       net stop OracleServiceXE
      
    • Pour SE :
       net start OracleServiceORCL
       net start OracleDB12Home1TNSListener
       pause
       net stop OracleDB12Home1TNSListener
       net stop OracleServiceORCL
      

Si le message "Accès refusé" survient, relancer le script avec un clic droit, en tant qu'administrateur.

Prérequis[modifier | modifier le wikicode]

Le serveur de base de données doit avoir au moins[3] :

  1. 1 Go d'espace libre sur le disque dur pour XE, 3,5 pour SE.
  2. 1 Go de RAM.
  3. Windows, Linux, Oracle Solaris, ou IBM AIX.

Depuis la version 12c il faut obligatoirement un processeur 64 bits.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]