Oracle Database/Tablespaces

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Architecture[modifier | modifier le wikicode]

L'architecture Oracle ne comprend qu'une seule base par serveur[1], dans laquelle peuvent se trouver plusieurs tablespaces, équivalents des objets bases de données d'autres SGBD comme MySQL et MS-SQL, contenant des tables et procédures stockées.

Oracle Disk Files.jpg

Dans la version Express Windows, ces données sont stockées dans C:\oraclexe\app\oracle\oradata\XE\.

Les variables et mots-clés sont insensibles à la casse.

Créer des tablespaces[modifier | modifier le wikicode]

Une fois connecté, il est possible de commencer à créer directement des tables dans le tablespace par défaut (Nom de connexion Admin). Toutefois au préalable, on peut en créer d'autres dans des fichiers précis :

   CREATE TABLESPACE Wikibooks
   DATAFILE 'C:\oraclexe\app\oracle\oradata\XE\Wikibooks.dbf' size 10M reuse
   DEFAULT STORAGE (INITIAL 10K NEXT 50K MINEXTENTS 1 MAXEXTENTS 999) 
   ONLINE;
Tablespace WIKIBOOKS créé(e).

Pour lister ceux qui existent :

select tablespace_name, file_name, bytes
from dba_data_files;

Il y en a plusieurs par défaut :

  • SYSTEM : les objets du système.
  • SYSAUX : depuis la version 10g, tablespace auxiliaire du précédent pour certains objets du système (ex : Statspack, Advisor, Scheduler).
  • TEMP : tables temporaires pour les tris.
  • UNDO : depuis la 9i, utilisé pour les transactions (commit, rollback)
  • USERS : c'est le tablespace où sont créés les objets des utilisateurs par défaut.

Supprimer des tablespaces[modifier | modifier le wikicode]

 DROP TABLESPACE Wikibooks;
Tablespace WIKIBOOKS supprimé(e).
Attention !

Logo Le fichier .dbf ne disparait pas avec cette commande.


Références[modifier | modifier le wikicode]