Wikijunior:L'aéronautique/Comment volent les avions et les hélicoptères ?

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
En travaux
link={{{link}}}

Cette page est en travaux. Tant que cet avis n'aura pas disparu, veuillez en considérer le plan et le contenu encore incomplets, temporaires et sujets à caution. Si vous souhaitez participer, il vous est recommandé de consulter sa page de discussion au préalable, où des informations peuvent être données sur l'avancement des travaux.

Wikijunior
L'aéronautique
L'aéronautique

Comment vole un avion ?[modifier le wikicode]

Comme les oiseaux, les avions volent grâce a la portance des ailes qui les maintient en l'air. Cependant, contrairement à celles des oiseaux, leurs ailes ne battent pas. La portance ne s'exerce qu'à partir d'une certaine vitesse, c'est pour cela que les avions sont dotés de moteurs puissants.

Un avion roule de plus en plus vite sur la piste de décollage jusqu'à que sa vitesse soit suffisante et qu'il décolle. Il conserve ensuite une grande vitesse car sinon il tomberait comme une pierre. Pour se diriger, l'avion dispose d'ailerons sur les ailes pour virer, d'un gouvernail de profondeur pour monter ou descendre et d'une gouverne de symétrie pour s'orienter. Les mouvements de ces petits volets permettent au pilote de contrôler l'avion.

Comment vole un hélicoptère ?[modifier le wikicode]

L'hélicoptère fonctionne sur un principe différent de l'avion ; son vol est assuré par une ou plusieurs grandes hélices, les rotors principaux. Alors que la voilure d'un avion est fixe, celle de l'hélicoptère, formée des longues pales de son rotor, tourne. Les pales, profilées comme des ailes, sont entraînées par des moteurs qui les font tourner de plus en plus rapidement, jusqu’à atteindre une vitesse stable. C'est l'inclinaison des pales qui fait varier la hauteur de l'appareil. Elles créent ainsi une portance qui fait s'élever l'appareil. Comme elles fonctionnent en permanence, elles permettent à l'appareil de décoller et d'atterrir verticalement sur une surface réduite. La puissance du moteur qui actionne le rotor est telle qu'il devrait entraîner l'habitacle de l'hélicoptère en sens inverse de l'hélice. Pour empêcher cela un petit rotor est installé sur le bout de la queue. L'équilibre est assuré en faisant varier la poussée de ce rotor. Les mouvements de l'appareil sont contrôlés à l'aide du rotor principal et du rotor anti-couple. Le pilote dispose de plusieurs commandes à la main et aux pieds pour maîtriser l'hélicoptère dans les trois dimensions. Toutes les actions qu'il réalise sur une commande ont des réactions qui doivent être contrôlées avec les deux autres commandes.