Wikijunior:Langues/Japonais

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher

Quel(s) système(s) d'écriture utilise cette langue ?[modifier | modifier le wikicode]

Le japonais utilise trois systèmes d'écriture différents : les hiraganas, les katakanas et les kanjis. Les hiraganas et les katakanas (qui, ensemble, forment les kanas) sont lus phonétiquement ; chaque kana représente un son spécifique. Les hiraganas sont utilisés pour écrire les mots japonais, tandis que les katakanas sont utilisés pour transcrire les mots étrangers, les noms propres étrangers, les noms scientifiques des plantes et animaux, et les onomatopées japonaises. Ils peuvent également servir à mettre en valeur dans un texte des mots qui s'écrivent normalement en kanjis ou en hiraganas.

Tableau des hiraganas

a i u e o ya yu yo
ka ki ku ke ko きゃ kya きゅ kyu きょ kyo
sa shi su se so しゃ sha しゅ shu しょ sho
ta chi tsu te to ちゃ cha ちゅ chu ちょ cho
na ni nu ne no にゃ nya にゅ nyu にょ nyo
ha hi fu he ho ひゃ hya ひゅ hyu ひょ hyo
ma mi mu me mo みゃ mya みゅ myu みょ myo
ya yu yo
ra ri ru re ro りゃ rya りゅ ryu りょ ryo
 wa  wi  we  wo
n
ga gi gu ge go ぎゃ gya ぎゅ gyu ぎょ gyo
za ji zu ze zo じゃ ja じゅ ju じょ jo
da ji zu de do
ba bi bu be bo 'びゃ bya びゅ byu びょ byo
pa pi pu pe po ぴゃ pya ぴゅ pyu ぴょ' pyo

L'allongement de la voyelle pour la série de kanas avec o ou u se fait à l'aide du kana (u) ; exemple : とうきょう = Tōkyō, sauf dans quelques mots où l'on redouble le kana (o) ; ex : おおきい = ōkī (grand). Il s'agit en fait d'anciens owo.

Tableau des katakanas

Rōmaji suivant la méthode Hepburn. Les kanas marqués en rouge ne sont plus utilisés aujourd'hui.

 a  i  u  e  o  ya  yu  yo
 ka  ki  ku  ke  ko キャ kya キュ kyu キョ kyo
 sa  shi  su  se  so シャ sha シュ shu ショ sho
 ta  chi  tsu  te  to チャ cha チュ chu チョ cho
 na  ni  nu  ne  no ニャ nya ニュ nyu ニョ nyo
 ha  hi  fu  he  ho ヒャ hya ヒュ hyu ヒョ hyo
 ma  mi  mu  me  mo ミャ mya ミュ myu ミョ myo
 ya  yu  yo
 ra  ri  ru  re  ro リャ rya リュ ryu リョ ryo
 wa  wi  we  wo
 n
 ga  gi  gu  ge  go ギャ gya ギュ gyu ギョ gyo
 za  ji  zu  ze  zo ジャ ja ジュ ju ジョ jo
 da  ji  zu  de  do
 ba  bi  bu  be  bo ビャ bya ビュ byu ビョ byo
 pa  pi  pu  pe  po ピャ pya ピュ pyu ピョ pyo

Autres caractères

  •  : marque de prolongation du son. Cette marque se place après les voyelles pour noter qu'elles sont longues (voir ci-dessous) ;
  •  : marque d'itération. On l'utilise pour éviter de répéter un même kana. Par exemple, クク pourrait être écrit クヽ ;
  •  : marque d'itération pour une syllabe sonore. Ainsi, on peut abréger ググ en グヾ.

Caractères étendus

Ces combinaisons de katakana servent à noter des mots étrangers utilisant des phonèmes qui n'existent pas en japonais.

  a   i   u   e   o
イェ ye
ウィ wi ウェ we ウォ wo
ヴァ va ヴィ vi  vu ヴェ ve ヴォ vo
シェ she
ジェ je
チェ che
ツァ tsa ツィ tsi ツェ tse ツォ tso
ティ ti トゥ tu
ディ di ドゥ du
ファ fa フィ fi フェ fe フォ fo
フュ fyu

Ce tableau ne présente pas toutes les combinaisons. Certaines sont en effet très rares ou d'usage critiqué.


Orthographe

Les katakanas peuvent s'utiliser pour écrire des mots japonais ; dans ce cas les règles orthographiques sont les mêmes que pour les hiraganas, notamment pour l'allongement des voyelles (トウキョウ = ToukyouTōkyō). Le rōmaji – la romanisation du japonais – peut masquer certains faits inhérents à l'écriture en kanas.

On utilise comme pour les hiraganas les diacritiques (dakuten) et ゜ (handakuten) pour former des syllabes dérivées ou nigori ( ka + ga).

Bien que cette écriture ne soit pas bicamérale, elle fait usage de caractères de petit format. Ceux-ci servent à créer des syllabes qu'on ne pourrait pas noter, sinon, directement (que ces syllabes existent ou non en japonais). Le kanas qui précède n'a alors pas de valeur syllabique pleine (on les lit sans voyelle). Par exemple, ニャ ne se lit pas niya (qu'on écrirait ニヤ) mais nya. Du fait d'évolutions phonétiques, il faut connaître des équivalences qui ne sont pas forcément évidentes : ainsi, チョ vaut phonologiquement chi-yochyo mais se lit cho. De plus, le sert comme en hiragana, à noter les consonnes géminées : ベッド se lit donc beddo, « lit » (de l'anglais bed) et non betsudo.

Quand les katakanas servent à transcrire des mots étrangers ou des onomatopées, ils suivent une série de règles supplémentaires :

  • tout d'abord, l'allongement de la voyelle se fait systématiquement, pour toutes les voyelles, avec le signe d'allongement de voyelle (ligne horizontale dans le cas de l'écriture horizontale, ligne verticale dans le cas de l'écriture verticale), par exemple : フリー百科事典, furī hyakkajiten (encyclopédie libre) où フリー est en fait la transcription en phonétique japonaise du mot anglais free ;
  • de nouvelles combinaisons avec les kana de petit format ont été inventées, pour permettre de mieux transcrire des phonèmes qui n'existent pas en japonais ; ainsi, fu est rendu par , et pour les autres voyelles on utilise ce kana suivi du petit kana de la voyelle : ファ fa, フィ fi, フェ fe, フォ fo ;
  • le kana  tsu est utilisé de même : ツァ tsa, ツィ tsi, ツェ tse, ツォ tso ;
  • pour retranscrire la consonne v absente du japonais, on utilise le kana spécial vu et, suivant la même méthode, on a ヴァ va, ヴィ vi, ヴェ ve et ヴォ vo (mais cette série est peu utilisée ; en général on se contente de ba, bi, bu, be et bo à la place) ;
  • le kana u est utilisé pour : ウィ wi, ウェ we, ウォ wo (wu n'existe pas ; on utilise tout simplement à la place ; wa a son propre kana standard, ) ;
  • les syllabes avec ch (prononcé comme tch français), sh (prononcé comme ch français) s'écrivent :
    • pour les voyelles a, u, o, suivant les règles standards comme les hiragana, c'est-à-dire en écrivant le kana avec i suivi d'un petit ya, yu ou yo.
    • pour la voyelle e, en plaçant un petit kana e après la syllabe en i : チェ che, シェ she et ジェ je ;
  • les syllabes ti et di sont rendues par te ou de suivi d'un petit i : ティ ti et ディ di ;
  • enfin, comme en hiragana, les syllabes avec la semi-voyelle y pour les voyelles a, u et o sont possibles pour toutes les consonnes ayant une syllabe en i (sauf ji, shi et chi) en lui ajoutant un petit ya, yu ou yo.

Exemples de mots étrangers transcrits en katakana :

  • デューティ・フリー = dyūti・furī = duty free
  • クリスマス = Kurisumasu = Christmas = Noël

Les kanjis sont des pictogrammes ; chaque caractère a sa propre signification, comme en chinois. En fait, beaucoup de kanjis japonais ont la même signification et sont identiques ou similaires aux caractères chinois. Le gouvernement japonais a désigné près de 2000 kanjis standards. Les lycéens japonais doivent connaître tous ces caractères standards avant d'obtenir leur diplôme.

Le système rōmaji a été élaboré pour écrire les mots japonais avec l'alphabet latin, comme par exemple les mots visibles sur cette page (hiragana, katakana, kanji, rōmaji). Il est utilisé pour aider les Occidentaux à apprendre à lire et à prononcer le japonais.

Combien de personnes parlent cette langue ?[modifier | modifier le wikicode]

Le japonais compte 127 millions de locuteurs natifs, plus 1 million de personnes qui ont appris le japonais comme langue secondaire.

Où parle-t-on cette langue ?[modifier | modifier le wikicode]

Le japonais est principalement parlé au Japon, mais on le parle également à Hawaï, Guam et d'autres parties des États-Unis d'Amérique (la plupart le long de l'Océan Pacifique) ; on le parle également en Amérique du Sud, (principalement au Pérou et au Brésil) et dans beaucoup d'îles du Pacifique.

Quelle est l'histoire de cette langue ?[modifier | modifier le wikicode]

À première vue, il serait facile de penser que le japonais est très proche du chinois. En effet, les kanjis sont tous tirés du système d'écriture chinois et les kanas sont tirés des kanjis. Cependant, le japonais est en fait très différent du chinois. Avant le Ve siècle, le japonais n'avait jamais été écrit. Les Japonais ont donc adopté le système d'écriture chinois et l'ont adapté à leur langue.

Les origines du japonais lui-même se sont perdues au fil du temps. Certaines personnes pensent que le japonais est apparenté au coréen, mais ce n'est pas certain. Peut-être qu'un jour nous découvrirons plus d'informations sur l'histoire de cette langue.

Quels sont les auteurs ou poètes connus dans cette langue ?[modifier | modifier le wikicode]

Murasaki Shikibu (v.973-v.1014 ou 1025), a écrit Le Dit du genji, l'une des plus anciennes nouvelles du monde.

Miyamoto Musashi (v.1584-1645), un samouraï qui a écrit le Livre des cinq anneaux.

Matsuo Bashō (v.1644-1694), un maître des haïku.

Kyokutei Bakin (1767-1848), auteur de Nansō satomi hakkenden ou La légende des huit chiens-guerriers.

Shusaku Endo (1923-1996) était un écrivain dont l'inspiration et la motivation venait du fait d'être un Japonais catholique.

Koji Suzuki (b. 1957) est un auteur de romans d'horreur de d'histoires courtes. Beaucoup de ses œuvres ont été traduites dans d'autres langues, dont son œuvre la plus connue: Le Cercle. Beaucoup de ses livres ont été adaptés au cinéma dans de nombreuses langues, incluant l'anglais, le japonais et le coréen.

Quels sont les mots basiques de cette langue que je peux apprendre ?[modifier | modifier le wikicode]

返答 (へんとう) (Hentō) Réponses
はい (Hai) Oui
いえ (Ie) (poli), いいえ (Īe) (poli), ううん (Ūn) Non
多分 (たぶん) (Tabun) Probablement, peut-être
挨拶 (あいさつ) (Aisatsu) Salutations
やあ (Yā) Salut
お早う (おはよう) (Ohayō) Bonjour (le matin)
こんにちは) (Konnichiha) Bonjour (la journée)
おやすみなさい (Oyasuminasai) Bonne nuit
何もない。 (なにもない。) (Nanimonai.) Rien.
別れを惜しむ (わかれをおしむ) (Wakarewōshimu) Adieux
さようなら。 (Sayōnara.) Au revoir.
また明日。 (またあした。) (Mata ashita.) À demain.
また後で。 (またあとで。 ) (Mata ato de.) À plus tard.
便利なフレーズ(べんりなフレーズ) (Benrina Furēzu) Phrases utiles
フランス語を話せますか? (フランスごをはなせますか?) (Furansugo o hanasemasu ka ?) Parlez-vous français ?
トイレはどこにありますか? (Toire wa doko ni ari masu ka ?) Où sont les toilettes ?
どの位その費用か? (どのくらいそのひようか?) (Dono kurai sono hiyō ka ?) Combien ça coûte ?
私は牛乳をしてください。 (わたしはぎゅうにゅうをしてください。) (Watashi ha gyūnyū o shite kudasai.) Je veux du lait s'il vous plaît.
ありがとう。 (Arigatō.) Merci.
愛しています。 (あいしています。) (Aishite imasu.) Je t'aime.
。。。どうぞう。。。 (...Dōzō...) ... s'il vous plaît...
どう致しまして。 (どういたしまして)。 (Dō itashimashite.) De rien.

Nombres :

  1. 一 (いち) - ichi (1)
  2. 二 (に) - ni (2)
  3. 三 (さん) - san (3)
  4. 四 (よん/し) - yon/shi (4)
  5. 五 (ご) - go (5)
  6. 六 (ろく) - roku (6)
  7. 七 (なな/ひち) - nana/hichi (7)
  8. 八 (はち) - hachi (8)
  9. 九 (きゅう) - kyū (9)
  10. 十 (じゅう) - (10)

Formules de politesse :

  • すみません - Sumimasen - Excusez-moi.
  • ありがとうございます - Arigatō gozaimasu - Merci beaucoup.
  • ごめんなさい - Gomen nasai - Je suis désolé(e).
  • 大丈夫ですか? (だいじょうぶですか?) - Daijōbu desu ka ? - "Est-ce que ça va ?"

Quel(le) chanson/poème/histoire puis-je apprendre dans cette langue ?[modifier | modifier le wikicode]

桜桜 さくらさくら Sakura sakura Fleurs de cerisier

桜桜
野山も里も
見わたすかぎり
かすみか雲か
朝日ににおう
桜桜花ざかり
桜桜やよいの空は
見わたすかぎり
かすみか雲か
においぞいずる
いざやいざや
見にゆかん

さくらさくら
のやまもさとも
みわたすかぎり
かすみかくもか
あさひににおう
さくらさくら
はなざかり
さくらさくら
やよいのそらは
みわたすかぎり
かすみ かくもか
においぞいずる
いざやいざや
みにゆかん

Sakura sakura
Noyama mo sato mo
Miwatasu kagiri
Kasumi ka kumo ka
Asahi ni niō
Sakura sakura
Hana zakari
Sakura sakura
Yayoi no sora wa
Miwatasu kagiri
Kasumi ka kumo ka
Nioi zo izuru
Izaya izaya
Mini yu kan

Fleurs de cerisiers, fleurs de cerisiers,
Sur les montagnes et les villages,
Aussi loin que vous pouvez voir.
Elles ont l'air d'un brouillard, ou de nuages,

Odorantes sous le soleil matinal.
Fleurs de cerisiers, fleurs de cerisiers,
Elles sont en pleine floraison.
Fleurs de cerisiers, fleurs de cerisiers,

À travers les cieux d'avril,
Aussi loin que vous pouvez voir.
Elles ont l'air d'un brouillard, ou de nuages,
Florissant et emplissant l'air d'odeurs.

Allons-y ! Allons-y !
Allons les voir !

かえるの歌 かえるのうた Kaeru no uta Le Chant de la grenouille

かえるの歌が
聞こえてくるよ

ぐぁ、ぐぁ、 ぐぁ、 ぐぁ、
げろ、げろ、 げろ、 げろ、
ぐぁ、ぐぁ、ぐぁ

かえる の うた が
きこえて くる よ
ぐぁ、ぐぁ、ぐぁ、ぐぁ、
げろ、げろ、げろ、げろ、
ぐぁ、ぐぁ、ぐぁ。

Kaeru no uta ga
Kikoete kuru yo
Gua, gua, gua, gua,
gero, gero, gero, gero,
gua, gua, gua.

Le chant de la grenouille
Nous pouvons l'entendre
Croac, croac, croac, croac,
Croac, croac, croac, croac,
Croac, croac, croac.

Vous pouvez écouter cette chanson sur http://www.thejapanesepage.com/node/786

闇に惑いし やみにまどいし Yami ni madoi shi Pauvre âme égarée dans les ténèbres

闇に惑いし哀れ な影よ。
人を傷つけ貶め て。
罪に溺れし業の 魂。
遍... 死んで見る?

やみにまどいしあわれなかげよ。
ひと を きずつけ おとしめ て。
つみにおぼれしごうのたま。
いっぺん... しんでみる?

Yami ni madoishi awarena kage yo.
Hito wo kizutsuke otoshimete.
Tsumi ni oboreshi gō no tama.
Ippen… shinde miru ?

Pauvre âme égarée dans les ténèbres.
Tu fais le mal et méprises ton prochain.
Ton âme est à jamais souillée par le crime.
Veux-tu… goûter à la mort ?

鳥鳴く とりなく Tori naku Le Chant des oiseaux

鳥鳴く声す
夢覚ませ
見よ明けわたる
東ひんがしを
空色映えて
沖つ辺に
帆船群れゐぬ
靄の内

とりなくこゑす
ゆめさませ
みよあけわたる
ひんかしを
そらいろはえて
おきつへに
ほふねむれゐぬ
もやのうち

Tori naku kowe su
yume sama se
miyo ake wataru hin kashi wo.
Sorairo haete oki tsu heni
Hofune murewi nu
moya no uchi.

Le chant des oiseaux me tire de mes rêves
Regarde à l'est le jour se lève.
L'azur brille et entre le large et la côte
Une flotille de voiliers repose dans la brume.

いろは歌 いろはうた Iroha-uta Le Chant de l'iroha

色は匂へと
散りぬるを
我か世誰そ
常ならむ
有為の奥山
今日越えて
浅き夢見し
酔ひもせす

いろはにほへと
ちりぬるを
わかよたれそ
つねならむ
うゐのおくやま
けふこえて
あさきゆめみし
ゑひもせす

Iro ha nihohe to
chiri nuru wo
Waka yo tare so
tsune naramu
Uwi no okuyama
kefu koete
Asaki yume mishi
wehi mo sesu

Le plaisir est enivrant mais s'évanouit
Ici-bas, personne ne demeure.
Aujourd'hui franchissant les cimes de l'illusion,
Il n'est plus ni de rêves creux,
ni d'ivresse.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Wikijunior anglais : Languages Japanese