Acheter un bien immobilier/Précautions

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Acheter un bien immobilier
Acheter un bien immobilier
Étapes
Ressources
Modifier ce modèle


Voici quelques précautions de base concernant l'acquisition d'un bien immobilier :

Aspect financier[modifier | modifier le wikicode]

  • Le coût d'un bien immobilier représente souvent plusieurs années de salaire et il est opportun de bien prendre le temps de se renseigner et d'être rationnel face aux sommes en jeux.
  • On peut se demander si la situation de l'économie est favorable à l'achat de biens immobiliers et évaluer également s'il n'est pas préférable de rester dans la situation actuelle. Avec un loyer particulièrement sous-évalué il peut être intéressant de rester locataire, même sur du long terme.

Aspect psychologique[modifier | modifier le wikicode]

  • L'impact psychologique d'un logement n'est pas négligeable et peut avoir des conséquences néfastes. Il peut être ainsi préférable de se choisir un logement dans lequel on se sentira complètement à l'aise quitte à devoir s'endetter davantage.
  • Il est préférable de se renseigner avant de s'engager, voire de commencer à chercher ou d'en parler à autrui. Les personnes facilement influençables peuvent se sentir contraintes si elles ont parlé de leur achat à un grand nombre de personnes et souhaiteraient faire marche arrière.
  • À moins de trouver un bien adéquat particulièrement sous-estimé il n'y a généralement pas urgence à acheter. Et si on se retrouve dans ce dernier cas, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation.
  • Le vendeur ou l'agence peut éventuellement avoir intérêt à faire croire qu'il faut faire vite sans que cela reflète nécessairement la réalité.
  • L'acheteur est face à des professionnels qui peuvent avoir tout intérêt à ce que la transaction s'effectue.
  • Il peut-être intéressant de demander conseil à des proches. Néanmoins il faut bien relativiser leur avis en considérant leur niveau de connaissance en immobilier pour ainsi pondérer la pertinence de leurs conseils.
  • Dans la mesure où les liens qui unissent l'acheteur à ses interlocuteur sont souvent très ponctuels, il peut être plus opportun de juger les faits plutôt que les personnes.
  • Un interlocuteur ayant une grande maîtrise de la communication peut préférer échanger de visu pour obtenir des concessions.
  • Un choix mettant en jeux de telles sommes n'est pas évident et la problématique d'être certain que l'on a fait le bon choix peut clairement se poser. Une des attitudes satisfaisantes à adopter pour tenter d'y répondre peut être d'analyser chaque proposition autant que possible c'est-à-dire en s'impliquant au maximum tout en restant raisonnable quant au temps et à l'énergie dépensés pour aboutir au bon choix.
  • Sans se leurrer sur leur portées il peut être opportun de réfléchir à des proverbes tels que "on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même", "il n'y a que des imbéciles qui ne changent pas d'avis", "charité bien ordonnée commence par soi-même", "les conseilleurs ne sont pas les payeurs" ou encore "un homme averti en vaut deux".

Aspect contractuel[modifier | modifier le wikicode]

  • Seuls les écrits impliquent un engagement, les paroles n'ayant aucune valeur contractuelle. Il peut donc être opportun de ne considérer que les propos totalement vérifiables.
  • Un professionnel peut très bien quitter son poste du jour au lendemain et perdre tout contact avec ses anciens clients, en toute légalité.
  • L'acquisition d'un bien immobilier peut prendre du temps et de l'énergie et va impliquer un certain nombre d'intervenants, il peut ainsi être judicieux de mettre par écrit l'état d'avancement des projets ainsi que les différentes coordonnées.
  • En cas d'achat au sein d'une copropriété, il est conseillé de demander au syndicat des copropriétaires l'état des comptes. En effet, par exemple en l'absence de compteur d'eau différentiel une seule facture arrive au syndic, et elle passe en impayée si un seul des protagonistes n'est pas à jour dans ses versements, c'est donc tout le monde qui se fait couper l'eau un mois après.