Capitalisme/Propriétés du capital

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ébauche

Cette page est considérée comme une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en éditant dès à présent cette page (en cliquant sur le lien « modifier »).

Ressources suggérées : Aucune (vous pouvez indiquer les ressources que vous suggérez qui pourraient aider d'autres personnes à compléter cette page dans le paramètre « ressources » du modèle? engendrant ce cadre)

Capitalisme
Capitalisme
Sommaire

Sommaire

Le contexte

Les origines:

Les principes:

Les expériences:

Annexes

Modifier ce modèle ce sommaire


Si le capital se compte dans une unité de compte, on le distingue de la monnaie qui sert à échanger des biens et des services.

Dans la notion de capital et de capitalisme on retrouve l'idée selon laquelle le capital investit et/ou épargné devrait fructifier, c'est-à-dire rémunérer le propriétaire du dit capital.

L'arguent sous-jacent cette rémunération est par exemple la rétribution du risque pris, le partage des bénéfices que le capital immobilisé a permis de produire, ou encore l'esprit d'entreprise de l'investisseur.

Ceci reste assez théorique et ne trouve pas toujours d'écho dans la réalité. Cependant, l'idée est ancrée dans un certaine manière de penser qui veut que tout argent immobilisé sous forme d'action, d'obligation ou d'autre épargne donne droit à une rétribution, sous forme de coupon ou d'intérêt.

Ainsi le lien entre la capital et la rente générée devient assez abstrait.

Il peut s'en suivre une inversion des rôles dans laquelle l'intérêt n'est plus la récompense d'un investissement judicieux, mais un du calculé sur es critères financier, du exigible sans tenir compte des réalités concrètes.