Le système d'exploitation GNU-Linux/Redis

Un livre de Wikilivres.
Aller à la navigation Aller à la recherche


Installation[modifier | modifier le wikicode]

Redis est comme Memcached, un système de gestion de base de données clef-valeur scalable, très hautes performances. En 2019, il devient plus utilisé que Memcached car il possède plus de fonctionnalités[1]. Par exemple il permet en plus une persistance sur la mémoire morte utile pour les reprises sur panne, autoriser les groupes de paires clé-valeur, et gère mieux le parallélisme[2].

Pour l'installer :

 sudo apt-get install redis-server

Client[modifier | modifier le wikicode]

Sur Docker PHP :

 RUN pecl install redis \
    && docker-php-ext-enable redis

Commandes[modifier | modifier le wikicode]

Pour se loguer au serveur Redis :

telnet nom_du_serveur 6379

Les commandes Redis les plus utiles[3] :

  • MONITOR : suivre l'activité du serveur en temps réel.
  • KEYS * : liste des clés.
  • FLUSHALL : vider toute la base de données.
  • DEL : supprimer par le nom complet de la clé.
  • QUIT : quitter.

Exemple de reset mémoire depuis le shell :

echo "FLUSHALL" | nc -q 1 localhost 6379

redis-cli[modifier | modifier le wikicode]

Pour afficher les clés de la base en shell :

redis-cli KEYS '*'

Par défaut, redis-cli pointe sur 127.0.0.1. Pour regarder une autre machine :

redis-cli -h redis.example.com KEYS '*'

Supprimer des clés par leurs noms[4] (exemple de celles qui ont le préfixe "users:") :

redis-cli KEYS "users:*" | xargs redis-cli DEL

ou :

redis-cli --scan --pattern users:* | xargs redis-cli DEL



Références[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]