Précis d'épistémologie

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher
Aristote et Platon


Thierry Dugnolle

Comment lire ce livre de façon coopérative


Savoir que nous sommes capables de savoir nous rend capables de savoir


Table des chapitres

  1. La modélisation du corps savant
  2. Les savoirs muets et parlants
  3. La justification et l'évaluation du savoir
  4. La résolution de problèmes
  5. L'intelligibilité de la réalité
  6. Les sources de la science
  7. Références


L'épistémologie est le savoir sur le savoir. Si on entend le concept de science au sens le plus général, toutes les formes de savoir, l'épistémologie est la science de la science.

Dans ce livre l'épistémologie est conçue comme une partie de la science de la cognition (Goldman 1986, Changeux 2002). Le savoir est expliqué à partir de la production de représentations dans le cerveau :

La perception, l'action et l'imagination produisent un savoir muet. Le savoir parlant commence avec la traduction du savoir muet en paroles. Lorsque nous comprenons des paroles ou des pensées, nous pouvons imaginer ce qu'elles décrivent. Le savoir muet de la perception et de l'imagination peut ainsi être communiqué par la parole et donc traduit en savoir parlant. La réflexion sur le savoir nous permet alors de développer le savoir abstrait. Elle permet également de justifier ce que nous croyons savoir, parce que nous sommes pour nous-mêmes les critères fondamentaux de justification du savoir. Nous pouvons développer un savoir pleinement rationnel à la fois grâce à nos capacités à résoudre des problèmes, en justifiant leurs solutions, et parce que la réalité se laisse connaître : la matière donne sa vérité à percevoir et tout ce qui est réel obéit à des lois. Tout se passe comme si la vérité était donnée à tous ceux qui veulent vraiment la connaître. Nous ne savons pas par avance ce que sont les sciences et la raison, mais nous le découvrons tous les jours, et nous devons l'apprendre.

Le savoir sur le savoir est d'une importance fondamentale pour le développement de tous les savoirs, parce qu'on se rend capable d'acquérir du savoir en se sachant capable de l'acquérir.

A qui s'adresse ce livre ? Principalement aux étudiants et aux scientifiques qui veulent un bon savoir sur le savoir pour développer leurs compétences. Plus généralement, à tout lecteur intéressé par le sujet.

Objectifs pédagogiques : Connaître, comprendre et savoir justifier les grands principes qu'on doit appliquer quand on travaille pour développer le savoir scientifique, et plus généralement, pour développer la raison.

Les principales questions :

Comment le corps permet-il de percevoir, d'imaginer, d'agir, de parler, d'acquérir du savoir, de développer et d'accomplir la raison ? Comment ça marche ? (chapitres 1 : la modélisation du corps savant, et 2 : les savoirs muets et parlants)

Pourquoi les mots nous rendent-ils capables de développer un savoir ? Comment se fait-il que nous connaissions le monde réel avec des paroles ? (chapitre 2)

Comment reconnaître le savoir ? Comment faire la différence entre le savoir et l'ignorance, entre la vérité et la fausseté, entre la justesse et l'erreur ? Comme on reconnaît le savoir en le justifiant, ce problème de reconnaissance est étroitement lié à celui de la justification du savoir : qu'est-ce qui permet d'affirmer que des prétentions au savoir sont justifiées ? (chapitre 3 : la justification et l'évaluation du savoir)

Que peut-on faire pour savoir ce qu'on ne sait pas déjà ? (chapitre 4 : la résolution de problèmes)

Pourquoi la réalité peut-elle être connue ? Pourquoi est-elle intelligible ? Pourquoi les perceptions sont-elles parfois vraies ? Pourquoi nos raisonnements nous permettent-ils parfois de découvrir la vérité ? (chapitre 5 : l'intelligibilité de la réalité)

La raison est-elle seulement une invention humaine ? (chapitre 6 : les sources de la science)

Table détaillée

  1. La modélisation du corps savant
    1. La perception, l'imagination et les inférences muettes
    2. Les concepts
      1. La détection des concepts
      2. Les concepts sont-ils des êtres concrets ?
      3. Les cadres conceptuels de la perception
      4. Les concepts comme fins de l'action
    3. Les émotions et les motivations
    4. L'instinct, l'apprentissage et la mémoire
      1. Qu'est-ce que l'apprentissage ?
      2. L'instinct d'apprendre
      3. La plasticité neuronale
      4. Le développement des instincts
      5. La mémoire procédurale
      6. Un modèle neuronal pour la mémoire épisodique : les zones de convergence-divergence
      7. Apprendre à percevoir
    5. La réflexion
    6. Un administrateur central dans le cerveau
      1. Les modules du cerveau et les activités routinières
      2. L'administrateur central d'un ordinateur
      3. L'innovateur
      4. Résolution de problèmes, innovation par la connaissance et réseaux de neurones
      5. L'espace de travail global
      6. Les actes volontaires
      7. La construction de soi
  2. Les savoirs muets et parlants
    1. Le savoir muet
      1. Le savoir-faire et les représentations vraies
      2. La connaissance de l'esprit
    2. Qu'est-ce que parler ?
      1. L'être est une parole
      2. La communication animale
      3. Influencer l'imagination et la volonté
    3. Le savoir parlant
      1. La signification par l'imagination
      2. Comprendre des paroles, c'est savoir s'en servir.
      3. Les cadres théoriques et la priorité de l'a priori
      4. La liberté d'interprétation
      5. Le raisonnement
      6. Les théories purement abstraites
    4. Le savoir sur soi-même et le savoir sur le savoir
    5. Le savoir des fictions
    6. Le savoir éthique
    7. La construction de soi par la parole
  3. La justification et l'évaluation du savoir
    1. Le problème de la reconnaissance du savoir
    2. La reconnaissance muette du savoir
    3. La justification du savoir
      1. Les critères de justification du savoir
      2. La justification des observations
      3. La justification des lois empiriques par l'observation
      4. La justification par le raisonnement
      5. La justification de la logique
      6. La justification des principes
    4. L'évaluation du savoir
      1. L'évaluation des principes
      2. L'idéal d'intelligibilité
      3. L'analyse de la complexité
      4. La connaissance des fins
      5. L'évaluation du savoir éthique
    5. La justification et l'évaluation du savoir sur le savoir
  4. La résolution de problèmes
    1. La volonté de savoir
    2. Les problèmes théoriques
    3. La critique est une heuristique
    4. La découverte de la raison
  5. L'intelligibilité de la réalité
    1. La nature de la matière et la vérité de la perception
    2. Pourquoi les raisonnements nous permettent-ils d'acquérir des connaissances ?
    3. Ressemblance, généralité et connaissance
      1. Ressemblance et typologie
      2. Les ressemblances entre les systèmes et les analogies
      3. Les symétries
      4. L'impératif de généralité
    4. La générosité de la vérité
  6. Les sources de la science
    1. Où trouve-t-on le grain à moudre ?
    2. Le bon savoir nous rend compétent
    3. L'unité de la raison
    4. La raison est-elle seulement une invention humaine ?
  7. Références