« Livre de cuisine/Pain d'épices » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m
→‎Historique : utilisation de jolis modèles de numéraux
(mise en page)
m (→‎Historique : utilisation de jolis modèles de numéraux)
Dès l'[[Antiquité]], en [[Égypte antique|Égypte]], en [[Grèce antique|Grèce]] et à [[Rome antique|Rome]], des pains sont préparés avec du miel.
 
Le pain d'épices connu actuellement est d'origine chinoise : le ''mi-kong'' (pain de miel) était un pain de [[froment]] au miel et cuit au four. Il est connu à partir du [[Xe siècle|X<sup>{{e</sup>}} siècle]]. Au XIII<sup>{{e</sup>}} siècle, les sources montrent qu'il fait partie de la nourriture des troupes de [[Gengis Khan]].
 
Les Européens d'Occident le découvrent au [[Moyen Âge]] pendant les [[croisade]]s auprès des populations arabes. En Europe, il devient une [[pâtisserie]] qui a complété la réputation gastronomique de plusieurs villes comme [[Dijon]] et [[Reims]] en France.
Dans les pays célébrant [[saint Nicolas]], le pain d'épice est le gâteau de fête, et les pâtissiers lui donnent des formes diverses.
 
En France, dans la seconde moitié du XX<sup>{{e</sup>}} siècle, un ours de publicité, Prosper, assura la promotion d'une marque de pain d'épices.
 
== Recette ==
46

modifications

Menu de navigation