Vidéoprojecteur DIY/Refroidissement

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vidéoprojecteur DIY
Refroidissement
Modifier ce modèle

Pourquoi ?[modifier | modifier le wikicode]

Il faut savoir qu’une ampoule de type HQI peut monter jusqu’à 300° en fonctionnement. Il en est de même pour les lampes de type halogène qui chauffent aussi énormément.

Cette chaleur importante peut avoir plusieurs actions néfastes sur le TFT et les fresnels.

En effet, les fresnels peuvent se déformer sous l’effet d’une forte chaleur, et le TFT peut être victime de la tâche noire (Cristaux liquides qui deviennent noirs et forment une tâche qui grandit au centre de l’écran comme si de l’encre coulait sur le tft). voir #Pertes lumineuses / Remarques pour comprendre pourquoi cette tache apparaît.


Il va donc falloir refroidir la lightbox, source de chaleur la plus importante du vidéoprojecteur mais aussi le module TFT et fresnels afin d’éviter, d’une part, la tâche noire, et d’autre part, le gondolement des frenels.

Les différents moyens de refroidir[modifier | modifier le wikicode]

  • Axiaux (les plus courants)

On utilise le plus souvent des ventilateurs de PC.

  • Tangentiels

Ces ventilateurs ont l’avantage d’être silencieux et efficaces.

L’alimentation[modifier | modifier le wikicode]

L’alimentation du système de refroidissement (principalement les ventilateurs) peut être diverse :


  • ’’’Utilisation d’une alimentation de PC’’’ :

L'utilisation d'une alimentation de PC peut être un bon choix, en effet les divers tensions présentes peuvent être utilisées aux différentes fonctions nécessaires à la AllinBox. Par exemple le 5V pour les ventilos en basse vitesse donc silencieux et le 12V pour l'alimentation du TFT etc... Les tensions disponibles sont du plus et moins 5V, plus et moins 12V et du plus 3.3V avec des ampérages de l'ordre de 10 à 20 ampères. Tout en sachant que ces tensions peuvent être DIY modifiables!!! Mais là attention Danger pour le néophyte.

Il en existe 2 types :

  • Les alimentations de type AT.
Ces alimentations ont l’avantage d’être de faible puissance (< 200W) et possèdent un bouton marche/arrêt. On peut généralement en trouver dans les anciens PC. Elles ne coûtent pas très cher.
Plus récentes et plus puissantes (> 200W), elles peuvent également servir à l’alimentation des ventilateurs. Cependant, elles sont dépourvues de bouton marche/arrêt, il faudra donc démarrer l’alimentation manuellement.
Pour cela, il faut relier sur la prise qui se branche à la carte mère le fil vert a un fil noir (la masse) [1]. Une fois ces deux fils reliés, l’alimentation démarrera.

Au niveau du courant, les alimentations AT et ATX développent suffisamment pour alimenter un bon nombre de ventilateurs. On pourra éventuellement diminuer la tension des ventilateurs en les branchant sur le 5V de l’alimentation.


Il existe un large choix de transformateur. L’avantage est que l’on peut en trouver partout, cela peut être un chargeur de vieux téléphone/ordinateur portable, un chargeur universel (quelques euros en magasin de bricolage)...

Ceux qui vont nous intéresser pour alimenter des ventilateurs doivent délivrer une tension comprise entre 5 et 12V. Il faudra vérifier au préalable qu’ils délivrent un courant suffisant. En effet, si dans le vidéoprojecteur, il y a 3 ventilateurs en parallèle qui consomment 0.4 ampères chacun, il faudra un transformateur de minimum 1.2 ampères.


  • ’’’Utilisation de l’alimentation de l’écran’’’ :

Il est parfois possible de brancher les ventilateurs directement sur l’alimentation de la carte contrôleur de l’écran, à condition que celle-ci délivre un courant suffisant. (voir ci dessus)

Les nuisances[modifier | modifier le wikicode]

L’un des principaux défaut des vidéoprojecteurs du commerce est bien souvent le bruit (outre la durée de vie de l’ampoule et son prix !).

L’avantage du Vidéoprojecteur DIY, est qu’il peut être étudié de sorte à ce qu'il ne fasse qu'un minimum de bruit tout en assurant un refroidissement suffisant.

Pour cela, le choix des ventilateurs est important.

Il existe des marques qui en fabriquent des silencieux et relativement efficaces (papst, noisebloker...). Dans le cas d’un ventilateur bruyant, il suffira de sous-volter celui-ci afin de diminuer sa vitesse de rotation et le bruit, mais cela au détriment de l’efficacité du ventilateur bien évidement.

Après, il suffit de trouver le bon compromis entre bruit et efficacité, chacun étant sensible différemment au bruit.


Positionnement des ventilateurs au sein du vidéoprojecteur[modifier | modifier le wikicode]

Pour avoir une ventilation efficace, il faut penser au propriétés de l’air chaud et froid : l’air chaud monte, tandis que l’air froid descend. Par conséquent, il est préférable de mettre les ventilateurs extracteurs en haut de la box, tandis que les ventilateurs soufflant l'air frais dans la box sont à placer en bas.