Culture (simplifiée) des bonsaïs/Ch 1

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Culture (simplifiée) des bonsaïs
Sommaire

La culture des bonsaïs
Les soins
La taille et la mise en forme
Expérience personnelle : bonsaïs d'intérieur
Expérience personnelle : bonsaïs d'extérieur
Quelques mots de conclusion

Avant de commencer la culture de bonsaï...[modifier | modifier le wikicode]

...il faut pouvoir répondre oui à deux questions et être conscient d'une contrainte.

Trouverai-je quelqu'un pour s'occuper de mes plantes en mon absence ?[modifier | modifier le wikicode]

Comme la plante pousse dans un pot, souvent de petite taille, elle dispose de peu de terre et cette terre sèche vite.

La culture traditionnelle du bonsaï demande souvent un arrosage quotidien et c'est bien sur incompatible avec une vie moderne active. La culture simplifiée se satisfait d'un arrosage tous les deux-trois jours en période chaude. Moins fréquents le reste du temps.

En période de vacances ou de déplacement professionnel, il faut donc tout de même trouver quelqu'un pour arroser.

Est-ce que je dispose d'un local suffisamment éclairé ?[modifier | modifier le wikicode]

Un bonsaï d'extérieur peut prospérer sur le balcon d'un appartement.

Les bonsaïs comme la plupart des plantes ont besoin de lumière. Et l'oeil humain est mauvais juge de la quantité de lumière reçue. On peut vivre très bien et travailler dans une pièce où cependant la lumière est insuffisante pour des plantes ou des bonsaïs. Dans la pratique, les bonsaïs doivent être installés sur un balcon, une fenêtre ou à l'intérieur sur une étagère immédiatement contre la fenêtre.

Les bonsaïs d'extérieur ne doivent pas être rentrés à l'intérieur[modifier | modifier le wikicode]

Beaucoup de bonsaïs, notamment les arbres de nos régions (chêne, pin, hêtre...) sont des bonsaïs d'extérieur. Il ne faut pas les rentrer, sinon de façon exceptionnelle, pour une fête par exemple. Sous peine de les voir se déssécher et mourir.

Les trois types d'espèces de bonsaïs[modifier | modifier le wikicode]

Pour plus de détails voir : [[w:fr:Bonsaï#Espèces utilisées]]. avec notamment une liste détaillée d'espèces selon ces 3 types.

Bonsaïs d'extérieur[modifier | modifier le wikicode]

Ce sont les espèces d'arbre des forêts tempérées ou froides d'Europe, Amérique ou Asie : Chênes, Pins, Érables, Sapins, Ormes...

Il faut les installer dans un jardin ou sur un balcon. Et ne les rentrer que pour des périodes très courtes. Ou bien en cas de période de gel intense.

bonsaïs d'orangerie[modifier | modifier le wikicode]

Ce sont souvent des espèces d'arbre du climat méditerranéen : agrumes, Camélias, Azalées, Bougainvillées.

Elles profitent bien d'être dehors en été mais demandent une période d'hivernage dans une serre, un abri ou une véranda hors gel. Avec un bon éclairage naturel.

Bonsaïs d'intérieur[modifier | modifier le wikicode]

Ce sont des espèces provenant des régions tropicales : Ficus, succulentes telles que Crassula ou Euphorbia, Schefflera, Podocarpus

Elles peuvent être sorties en été, mais demandent une température supérieure à 15°.

En résumé :[modifier | modifier le wikicode]

Genre Été Demi-saison Hiver Hiver en période
de gel <-5°C
bonsaïs d'extérieur Dehors Dehors Dehors Orangerie ou intérieur
qques jours maxi
bonsaïs d'orangerie Dehors ou
orangerie
Dehors ou
orangerie
Orangerie Orangerie ou
intérieur
bonsaïs d'intérieur Dehors si > 15° Intérieur Intérieur Intérieur

La température d'une orangerie est supposée varier de 5°C à 20°C. Celle d'intérieur supérieure à 15°C.

Comment se procurer des bonsaïs ?[modifier | modifier le wikicode]

Les bonsaïs de jardinerie[modifier | modifier le wikicode]

C'est une solution simple, mais qui présente des inconvénients :

  • Le transfert du bonsaï de l'environnement protégé de la jardinerie (ou de la pépinière de bonsaïs) vers la maison ou l'appartement de l'acheteur risque d'être délicat, voire fatal au bonsaï. En effet, l'arbre passe d'une environnement lumineux, humide et à la bonne température vers un environnement probablement sombre, sec et trop chaud.
  • Les bonsaïs chers (50 à 300 Euros) ne sont pas plus résistants pour autant. Sauf si on a déjà cultivé un bonsaï de l'espèce végétale achetée, il y a un risque élevé que le bonsaï ne s'adapte pas et meure.
  • Les bonsaïs bon marché (jusqu'à 30 Euros) sont souvent de simples jeunes sujets qui ont été rapidement (et mal) taillés.

Les graines achetées en jardinerie sont une solution économique, mais hasardeuse (la germination n'est pas certaine) et longue (il faudra plusieurs années pour avoir un jeune bonsaï).

Sauf si on a déjà une certaine expérience en matière de bonsaï, plutôt que d'acheter un bonsaï "adulte", il faut préférer un sujet plus jeune (25 cm maximum) qui sera aussi moins cher. Il faudra continuer à le former et sa taille et son entretien auront aussi un rôle pédagogique.

Quelles espèces de bonsaï pour commencer ?[modifier | modifier le wikicode]

Ficus benjamina au naturel (pas encore mis en forme)[1]

Pour débuter, les ficus tropicaux à petites feuilles tels que le Ficus benjamina sont les plus adaptées :

  • Ils sont faciles à cultiver et peuvent supporter un (petit) oubli d'arrosage.
  • Ils sont esthétiques, notamment les espèces à petites feuilles qui ressemblent déjà à des arbres au naturel.
  • Ils poussent assez rapidement.

On ne peut se les procurer qu'en jardinerie : Acheter non pas un bonsaï, mais un jeune sujet, (20 cm maximum) vendu pour devenir une plante d'appartement. Il faudra le former. Sa taille et son entretien auront aussi un rôle pédagogique.

Privilégier Ficus benjamina, F. retusa, F. deltoidea, F. microcarpa.
Éviter F. elastica,F. lyrata qui ont de trop grandes feuilles.

Schefflera arboricola[1].
Bonsaï d'érable à racines apparentes.

Les Scheffleras sont aussi des espèces intéressantes pour débuter. Car elles sont également faciles à cultiver (supportent de petits oublis d'arrosage) et poussent assez vite. Il existe des variétés panachées (feuilles de couleur vert et crème).

De plus, on peut leur donner des formes originales. Chaque fois qu'on le rempote (tous les 2-3 ans), il faut le replanter très peu profond : avec le haut des racines au-dessus du sol (mais en veillant à ce que l'essentiel de la motte racinaire soit bien enterrée). Après quelques années, la plante semble hors-sol, reposant sur ses racines aériennes. C'est proche du style Neagari de bonsaï (racines apparentes).

Les scheffleras présentent cependant un inconvénient : les plantes sont d'assez grande taille et peuvent être mal adaptées à un petit appartement par exemple.

Les Dracaena sont aussi de culture facile, mais sont peu esthétiques en tant que bonsaï.

On peut aussi réaliser un bonsaï à partir de noyaux de fruits tropicaux :

Pour aller plus loin : les bonsaïs d'extérieur et d'orangerie[modifier | modifier le wikicode]

Jeune pousse de sapin susceptible d'être prélevée et transformée en bonsaï.

Le choix est immense, vu que tout arbre peut devenir bonsaï.

Pour les bonsaïs d'extérieur, une solution intéressante consiste à prélever dans la nature de jeunes sujets (dans le respect des réglementations locales : ramassage interdits dans les zones protégées). C'est d'ailleurs une démarche de recherche pratiquée par les japonais et appelée Yamadori, essentiellement dans une recherche de communion avec la nature. Mais la simple collecte de jeunes sujets présente plusieurs avantages :

  • Elle est gratuite : si la plante meurt, cela n'aura rien coûté.
  • Elle conduit à connaître les arbres de la région (chêne, figuier, olivier, pin, etc.).
  • Les arbres d'espèces de la région devraient pousser plus facilement que d'autres.
  • La formation des jeunes plants a un rôle pédagogique .

Un terrain particulièrement favorable est constitué par le bord des chemins nettoyés annuellement à la débroussailleuse, ou les grandes pelouses de parcs publics débroussaillées seulement deux fois par an :

  • Les sujets sont obligatoirement jeunes et donc plus faciles à prélever.
  • De toute façon, ils sont condamnés par le prochain débroussaillage.

Prélever seulement des sujets de petites tailles (10 à 15 cm), car :

  • il sera plus facile de prélever l'ensemble des racines et si possible toute la motte racinaire. (=la terre qui va avec) ;
  • la reprise des petits sujets a de meilleurs chances de succès.

Faire ces prélèvements à la fin de l'automne ou en hiver (hors gel). Emporter un peu de terre supplémentaire pour en remplir le pot. Repiquer les sujets dans un pot en les gardant groupés et en espérant que 2 ou 3 au moins survivront.

On peut aussi ramasser des graines sous les arbres qui en dispersent beaucoup : (chêne, frêne, érable...). Avec des chances de succès variables (attendre le printemps pour semer).

Quelques rares espèces peuvent être bouturées (figuier commun, saule).

En terme d'espèces, les plus faciles à cultiver sont probablement :

  • le figuier commun mais qui est parfois peu esthétique.
  • l'olivier qui peut donner de minuscules olives même en région parisienne.
  • les diverses espèces de pins et de cyprès.

Certaines espèces intéressantes ne peuvent se trouver qu'en jardinerie :

  • Ginkgo qui prend des couleurs dorées à l'automne.
  • Zelkova intéressant pour ses petites feuilles.
  • Métasequoia qui perd ses feuilles en hiver ou après un oubli d'arrosage (à éviter).
  • Cupressus macrocarpa qui ressemble déjà à un bonsaï au naturel.

Les espèces typiques des vrais bonsaïs japonais (plus délicates à cultiver) ne peuvent également se trouver qu'en jardinerie :

Les espèces d'altitude (sapin, épicéa, mélèze...) sont plus difficiles à cultiver en plaine.

Semis, boutures, greffage, marcottage[modifier | modifier le wikicode]

Bouture de ficus dans une bouteille.

Les semis sont réalisés à partir de graines achetées en jardinerie ou ramassées dans la nature. La germination est toujours un peu aléatoire. Et le transfert ultérieur de la plante germée vers un pot où elle grandira peut être délicat.

Le bouturage est possible au printemps sur certaines espèces, les espèces tropicales et les Saules. Prélever au printemps un rameau de 20 à 40 cm ; l'installer dans un récipient rempli d'eau le temps qu'il forme des racines.

Le greffage et le marcottage sont difficiles pour un débutant.

Faux bonsaïs[modifier | modifier le wikicode]

Certaines plantes présentent naturellement une apparence de bonsaï, c'est à dire d'arbre miniature.

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 1,7 1,8 et 1,9 Bonsaï élevé par l'auteur de l'article.