Guide du vélo en ville/Où se placer sur la route ?

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ce livre se veut la somme d'avis, d'expériences divers. N'hésite donc pas à participer à sa rédaction collective en cliquant sur « modifier ».

Si certains conseils ou points de vue paraissent inconciliables, opposés, merci de les ajouter en l'indiquant et d'en dire un peu plus en modifiant la page de discussion rattachée à cette page.

Dans la circulation[modifier | modifier le wikicode]

Agissez comme un « deux-roues » et non comme un « vélo ». Imaginez-vous au guidon d'une mobylette ou d'un petit scooter. Vous avez une place légitime sur la route. Prenez-la !

Que vaut-il mieux : éviter le plus possible les voitures en zigzagant du trottoir aux places de stationnement libres sans trajectoire clairement prévisible ? Ou s'insérer dans la circulation, en roulant à vitesse constante, à sa place parmi les autres usagers de la route ?

Pour nous, il est clair que la deuxième solution est généralement la plus sûre : en se déplaçant avec l'ensemble du trafic routier, on va plus vite où on veut aller et on risque moins d'avoir un accident. On doit permettre aux autres usagers de la route de prévoir sa trajectoire, en se basant sur un ensemble de règles communes, le code de la route. Dans ce cadre, le vélo a autant de droits et de devoirs que les autres : s'il doit laisser passer dans certains cas d'autres usagers, d'autres fois c'est lui qu'on laissera passer.

Chercher à éviter l'espace occupé par les voitures nous rend plus vulnérable en tant que cyclistes.

À droite[modifier | modifier le wikicode]

En ville comme sur la route, on roule à droite

Pourquoi les piétons sont-ils plus en sécurité en se déplaçant à gauche de la route et pas les cyclistes ?

Cela peut paraître évident, mais il vaut mieux le rappeler : il faut toujours rouler du côté droit de la route ! Si se placer à gauche est plus sûr pour les piétons sur les routes sans accotement, ce n'est pas le cas à vélo. Le risque d'accident est en particulier important aux intersections : avant de s'engager, piétons et voitures regardent à gauche, d'où vient normalement le trafic, mais pas à droite. Mais à la pratique, les cyclistes urbains constatent qu'en se plaçant au milieu de leur voie ils ne sont plus frôlés par les voitures et lorsqu'elles veulent les doubler elles franchissent la barrière psychologique de la ligne blanche (continue ou discontinue). Ainsi ce qui est valide pour les piétons ( se déplacer à gauche des sens de circulation sur les routes) ne l'est plus pour les vélos ? Aux intersections le cycliste serait plus en danger que le piéton ? IMPORTANT : NE JAMAIS DOUBLER PAR LA DROITE. Aucun automobiliste, routier ou motard ne s'attend à se faire doubler à droite. Si vous doublez, faites "comme tout le monde", doublez par la gauche.

À distance du bord de la route[modifier | modifier le wikicode]

Cela permet d'éviter la partie la plus dangereuse de la chaussée — grilles d'égout, gravier, débris, nids de poule. Mieux vaut rouler plus au centre de la route, là où elle est propre. Attention aussi aux trottoirs qui débutent soudainement, aux murs très près de la route, aux barrières de chantiers — c'est important de prévoir ces obstacles à l'avance et d'en informer par un signe les vélos qui suivent, eux ne peuvent pas prévoir cet obstacle.

Attention également aux voitures garées, leurs occupants peuvent sortir d'un moment à l'autre sans regarder. Des enfants, animaux peuvent surgir d'entre deux voitures. Se mettre à distance des portes de voiture, à un mètre au moins et rester très vigilant car à une vitesse normale il ne sera pas possible d'éviter une portière qui s'ouvre au risque soit de la heurter, soit de se déporter rapidement sur sa gauche, peut-être contre une voiture.

Rouler plus au centre permet d'avoir une meilleure vue sur toute la route et ses alentours et d'être mieux vu des autres, notamment aux intersections, où on peut se mettre encore plus au centre de la voie.

S'éloigner du trottoir d'environ 1 m, c'est se créer un espace de manœuvre si l'automobiliste cherche néanmoins à doubler ou à tourner à droite en doublant. En effet, à ce moment-là, quand la voiture tourne à droite en croisant sa trajectoire, on peut plus facilement s'écarter sur sa droite que si l'on est déjà contre le trottoir — toujours se ménager une possibilité d'évitement !

Ne pas se ranger à droite dès qu'il y a un espace libre entre deux voitures stationnées. On devient alors invisible pour les automobilistes, au moment de rentrer de nouveau dans la circulation pour éviter une voiture garée, vers le centre de la voie, on risque de se faire heurter par un véhicule. De plus, il vaut mieux toujours avoir une trajectoire droite, prévisible pour les autres usagers de la route.

Dans un virage, après avoir regardé derrière si la voie était libre, se déplacer vers le milieu, afin d'être plus visible pour les conducteurs arrivant derrière. Par contre, après être passé au sommet d'un dos d'âne, se rapprocher du bord. Si la route est étroite, faire également attention aux véhicules venant d'en face quand il sont en train de dépasser un véhicule plus lent.

Les cyclistes sont des usagers de la route avec le même droit d'usage que les automobilistes ; si ces derniers ne peuvent doubler en toute sécurité, c'est-à-dire en laissant au minimum un mètre en agglomération — un mètre cinquante hors agglomération — ils doivent ralentir et rester derrière jusqu'à ce qu'ils puissent dépasser. Ils ne faut pas se sentir coupable de ralentir la circulation si, de toute façon, le dépassement ne peut se faire en toute sécurité par manque d'espace ou de visibilité. Si, pour faciliter le dépassement, on se déplace tout à droite, on prend le risque d'être éjecté de la route.

Il est nécessaire et légitime pour les cyclistes de contrôler le dépassement par des véhicules à moteur : rouler large, utiliser plus de place sur la voie et, quelquefois, toute la voie. faire ralentir les motorisés n'est pas interdit. Seuls de très rares usagers s'impatienteront, tenteront une intimidation, mais ne passeront pas aux actes ! Il ne faut jamais avoir peur de rouler à son rythme, car nous sommes aussi le trafic, nous en faisons partie intégrante !

La voiture n'est pas un moyen rapide de déplacement en ville. Ce ne sont pas les cyclistes qui ralentissent les voitures mais les embouteillages, les feux, les camions de livraisons, sans parler de la recherche d'une place de stationnement.

Ce que dit la réglementation

En France, le Code de la route stipule[1] :

  • les véhicules doivent, sauf en cas de nécessité absolue, circuler sur la chaussée ; mais les enfants de moins de huit ans qui conduisent un cycle peuvent utiliser les trottoirs ou accotements, sauf dispositions contraires prises par l'autorité investie du pouvoir de police, à la condition de conserver l'allure du pas et de ne pas occasionner de gêne aux piétons ;
  • en marche normale, tout conducteur doit maintenir son véhicule près du bord droit de la chaussée ;
  • un conducteur de cycle peut s'éloigner du bord droit de la chaussée lorsqu'une trajectoire matérialisée pour les cycles le permet ;
  • un conducteur de cycle peut s'écarter des véhicules en stationnement sur le bord droit de la chaussée, d'une distance nécessaire à sa sécurité.

Mentionnons également l'article R110-2[2] qui définit les termes spécifiques utilisés tels que « bande cyclable » et « piste cyclable ».

Quand il y a plusieurs voies[modifier | modifier le wikicode]

Quand il y a plusieurs voies dans la même direction, se placer au milieu de la voie de droite : les automobilistes désirant dépasser le cycliste devront le faire en utilisant une voie de gauche. Dans le cas inverse, en se serrant le plus à droite possible, on encourage les automobilistes à dépasser, surtout si les voies de gauche sont occupées.

S'il y a une voie dessinée au sol pour les cyclistes, l'utiliser, mais en suivant également les conseils plus haut qui s'appliquent qu'il y ait ou non une voie spéciale : si la voie est contre les voitures garées, garder ses distances, si elle est encombrée, semée de débris, ne pas l'utiliser. Faire toujours attention aux piétons traversant, aux voitures tournant à droite et à tout autre véhicule susceptible de croiser la voie cyclable, d'où qu'il vienne.

Selon le code de la route, les voies cyclables ne sont pas obligatoires lorsqu'elles sont indiquées par un panneau carré ; seules celles indiquées par un panneau rond le sont.

Attention également aux camions, bus et autres véhicules longs : éviter de les dépasser par la droite même sur la voie réservée : en tournant, ils n'ont aucune chance de voir un cycliste.

Quand on a une vitesse plus élevée que les autres usagers[modifier | modifier le wikicode]

Quand tu vas aussi vite ou plus vite que les voitures : en descente, ou quand la circulation est dense, comporte-toi comme une voiture : place-toi dans la circulation comme les autres voitures, double celles qui sont devant toi par la gauche (les conducteurs s'attendent à être dépassés par la gauche, pas par la droite, et regardent généralement avant de se déplacer en conséquence). Un taxi, un bus, ou une simple voiture, doublée par la droite : danger car des personnes peuvent y entrer ou en sortir rapidement et, légitimement, sans surveiller si la voie est libre.

Avant de doubler, vérifie par un coup d’œil par dessus l'épaule et en face si la voie est libre. Attention en particulier aux deux-roues à moteur.

Au feu rouge, remonter la file par la gauche et se placer devant la première voiture permet d’être bien visible et éventuellement de tourner à gauche plus facilement

Pour remonter une voie de voitures, être très vigilant et avoir une vitesse réduite : une porte peut s'ouvrir, un véhicule déboîter subitement, un piéton apparaître, sans que l'on puisse l'éviter faute de place.

Ne pas dépasser les voitures à l'arrêt par la droite : les automobilistes ne regardent pas là car ils n'attendent personne de ce côté. Cela représente un danger quand les voitures redémarrent : elles peuvent soudainement tourner ou se déplacer sur la droite même sans prévenir. De plus, en roulant à droite, on s'expose aux portières de voitures et autres dangers pouvant surgir sur sa droite sans possibilité de s'écarter.

Attention en doublant un camion ou un bus : le conducteur ne peut pas bien voir si on ne laisse pas un espacement assez important. De plus, devant un bus, un camion, des piétons peuvent déboucher par la droite.

Lorsque la file de voitures redémarre, on se réinsère tranquillement derrière une voiture en signalant avec le bras si nécessaire et en contrôlant toujours avant de le faire.

L'essentiel[modifier | modifier le wikicode]

Certains cyclistes urbains ont tendance à chercher à se placer à l'extrême droite de la route par crainte d'être trop serrés par les automobilistes les dépassant ou d'impatienter les automobilistes. Mais cette position est la plus dangereuse : moins visibles, trop près des voitures en stationnement. Cela incite les automobilistes à les dépasser même s'il n'y a pas la place suffisante. et on n'a plus de place pour fuir un danger. Il ne faut pas être trop timide ou craintif : prendre la place qui nous revient, même si cela conduit à ralentir la circulation, dans les lignes droites, hors approche des intersections ou hors changement de direction, se placer plutôt à droite, à un mètre du bord droit de sa voie, doubler par la gauche, garder ses distances avec le bord du trottoir et les véhicules en stationnement (au moins un mètre, pour les portières et les piétons entre véhicules).

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Partie réglementaire, livre IV : L'usage des voies, titre Ier : Dispositions générales, chapitre ii : Conduite des véhicules et circulation des piétons
  2. Article R110-2 du Code de la Route français.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]


<< Démarrer, s’arrêter, virer : ça s'apprend aussi ! | Où se placer sur la route ? | Que faire aux intersections ? >>