Néerlandais/Grammaire/le verbe/les verbes forts

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
>-3000
tot
-3000/-1500
tard
-1500/-800 -800/+300 300 - 800 800 - 1100 1100 - 1600 >1600
Proto-Indo-Européen Proto-Germanique Germanique Germanique
occidental
(Francique)
Ancien néerlandais Moyen néerlandais Néerlandais moderne
Proto-Italique Latin Latin vulgaire
(Gallo-Romain)
Ancien français Moyen français Français moderne

Les verbes forts forment leur temps primitifs en changeant la voyelle de la racine. Aujourd'hui on en reconnait sept classes en néerlandais. Les classes I-VI des verbes forts sont très anciennes. Elles descendent de l'époque tard du Proto-Indo-Européen. La classe VII par contre est plus jeune. Elle est une innovation du Germanique et est attestée dans ses branches occidentales (Allemand, Anglais, Néerlandais) et septentrionales (les langues Scandinaves).

L'échange de voyelles qui caractérise les classes I-VI est connu comme 'Ablaut'. l'Ablaut n'était pas la première façon de former les temps du passé et du parfait. Un moyen plus ancien (de l'époque tôt), était la réduplication de la racine. Il y en avait encore des traces en Latin:

caedo -cecidi -caesum.

Ni le néerlandais ni le français ont préservé ce phénomène. La réduplication est encore attestée dans les langues Germaniques orientales comme le gothique. Dans les deux autres branches elle a disparu, mais la septième classe en est une trace. Il y avait des membres réduplicants dans chaque classe forte. C'est eux qui ont formé la nouvelle septième classe des langues Germaniques.

La première classe kijken - keek - gekeken.
La seconde classe bieden - bood - geboden.
La troisième classe winnen - won - gewonnen.
La quatrième classe breken - brak - gebroken.
La cinquième classe geven - gaf - gegeven
La sixième classe dragen - droeg - gedragen
La septième classe roepen - riep - geroepen