Réseaux TCP/IP/DHCP

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les réseaux TCP/IP
schéma de réseau
Sommaire
  1. L'adressage IP version 4
  2. L'adressage IP version 6
  3. Les serveurs DNS
  4. Le routage IP statique
  5. Translation d'adresses NAT/PAT
  6. Les VPN
  7. La pile TCP/IP
  8. DHCP
  9. Le routage dynamique
  10. Les routeurs CISCO
  11. Administration sous Windows
  12. Administration sous Linux
  13. Analyse des messages
Bibliographie
Autres livres

Dynamic Host Configuration Protocol (DHCP) est un terme anglais désignant un protocole réseau dont le rôle est d'assurer la configuration automatique des paramètres TCP/IP d'une station, notamment en lui assignant automatiquement une adresse IP et un masque de sous-réseau.

But du DHCP[modifier | modifier le wikicode]

Ce protocole permet, comme son nom l'indique, la configuration automatique du réseau d'un ordinateur.

Ce protocole est couramment utilisé pour attribuer automatiquement des adresses IP à des machines.

Cela permet aussi de gérer depuis une seule machine toute la configuration réseau des machines d'un parc informatique.

Imaginez par exemple un gros réseau d'entreprise dont on a besoin de changer l'adresse IP d'un serveur DNS. Si la configuration est statique sur les postes, il faut alors passer sur chacun d'entre-eux pour déclarer la nouvelle adresse IP du serveur DNS. Ceci s'avère donc très lourd et laborieux. Si les postes sont configurés pour obtenir leur configuration auprès d'un serveur DHCP, alors il suffit de déclarer l'adresse IP dans le fichier de configuration du serveur DHCP, et la modification sera automatiquement prise en compte par toutes les machines, ce qui représente beaucoup moins de travail.

Echange entre un client et un serveur DHCP[modifier | modifier le wikicode]

Lorsqu'une machine veut obtenir ses informations de configuration IP, elle va envoyer en diffusion (broadcast) un paquet de 'demande de serveur DHCP'. Tous les serveurs DHCP qui reçoivent ce paquet de diffusion peuvent alors lui répondre pour proposer une adresse IP.

La machine reçoit alors une ou plusieurs réponses. Elle va en choisir une (la première reçue) et répondre au serveur DHCP qui est à l'origine de la réponse pour confirmer qu'elle a bien décidé de choisir cette configuration en particulier. Le serveur envoie alors tous les paramètres qu'il détient (passerelle par défaut, adresse du serveur DNS, WINS, etc.) et la machine se configure elle-même selon ce que le serveur DHCP lui a envoyé.

Afin de s'assurer de ne pas prendre une adresse IP déjà utilisée par une autre machine (éventuellement dû à une configuration statique), la machine envoie une requête ARP sur l'adresse que le serveur vient de lui attribuer. S'il n'y a pas de réponse après une certaine durée, la machine considère que cette adresse lui appartient.

La durée durant laquelle l'adresse lui est attribuée s'appelle un BAIL. A la moitié de la durée du bail, puis régulièrement par la suite, la machine demande le renouvellement du bail au serveur DHCP qui lui a attribué sa configuration IP, ceci pour éviter toute interruption de la communication IP. Si le renouvellement n'a pas eu lieu à l'échéance du bail, la communication IP est interrompue.