S'initier au boulier en 10 leçons/Version imprimable

Un livre de Wikilivres.

Ceci est la version imprimable de S'initier au boulier en 10 leçons.
  • Si vous imprimez cette page, choisissez « Aperçu avant impression » dans votre navigateur, ou cliquez sur le lien Version imprimable dans la boîte à outils, vous verrez cette page sans ce message, ni éléments de navigation sur la gauche ou en haut.
  • Cliquez sur Rafraîchir cette page pour obtenir la dernière version du wikilivre.
  • Pour plus d'informations sur les version imprimables, y compris la manière d'obtenir une version PDF, vous pouvez lire l'article Versions imprimables.


S'initier au boulier en 10 leçons

Une version à jour et éditable de ce livre est disponible sur Wikilivres,
une bibliothèque de livres pédagogiques, à l'URL :
https://fr.wikibooks.org/wiki/S%27initier_au_boulier_en_10_le%C3%A7ons

Vous avez la permission de copier, distribuer et/ou modifier ce document selon les termes de la Licence de documentation libre GNU, version 1.2 ou plus récente publiée par la Free Software Foundation ; sans sections inaltérables, sans texte de première page de couverture et sans Texte de dernière page de couverture. Une copie de cette licence est incluse dans l'annexe nommée « Licence de documentation libre GNU ».

Introduction

Boulier chinois représentant le nombre 37925

Le boulier est un instrument de calcul très ancien qui a été utilisé dans toutes les régions du monde. Actuellement, on le rencontre encore en Asie (Chine et Japon principalement) et même en Europe de l'Est, où il constitue toujours une méthode de calcul très courante, notamment sur les marchés. Une version différente dite boulier russe, avec 10 boules par ligne, a cours notamment en Russie, Iran, Turquie.

L'objectif de ce livre n'est pas de présenter l'histoire du boulier, mais son utilisation : vous trouverez ici une initiation au boulier en 10 leçons. La première partie est inspirée du livre Le Boulier - Initiation de Jean Cumin et Jean Hossenlopp.

Il existe plusieurs méthodes pour utiliser un boulier. Les méthodes présentées ici sont un mélange de méthodes personnelles et de méthodes très classiques, souvent japonaises (les méthodes japonaises sont réputées plus efficaces), et s'appliquent aux modèles chinois ou japonais, il faudra les adapter pour le boulier russe.


Leçon 1

Leçon 1 - Bases et vocabulaire

Les types de bouliers[modifier | modifier le wikicode]

Il existe plusieurs types de bouliers, correspondant à des époques et des pays différents. Actuellement, on trouve principalement des bouliers russes, chinois et japonais. Les plus utilisés sont les bouliers chinois et japonais :

  • Boulier chinois dit suanpan (算盘) ; 7, 9, 11 ou 13 colonnes ; 2 boules supérieures (boules ciel ou quinaires) par colonnes et 5 boules inférieures (boules terre ou unaires) séparées par une barre transversale.
  • Boulier japonais dit soroban ; 9, 11, 13, 15, 17, 19, 21, 23, 25, 27, 29 ou 31 colonnes ; 1 quinaire et 4 unaires ; points de repères
  • Soroban moderne (1922, de plus en plus utilisé au Japon depuis 1945) ; 9, 11, 13, 15, 17, 19, 21, 23, 25, 27, 29 ou 31 colonnes ; 1 quinaire et 4 unaires ; points de repères
  • Boulier russe dit stchoty (Счёты) ; 10 colonnes dont la 3e n'a que 4 boules, les plus grands ont davantage de colonnes, parfois une 2e ligne à 4 boules ; les 2 boules centrales sont de couleur différente.

Les points de repères des sorobans permettent de repérer une colonne comme colonne des unités. C'est utile pour les opérations à virgules ou pour les opérations entières avec des 0. Le choix d'une colonne des unités est bien sûr libre mais ces points de repères peuvent être une aide précieuse.

Les colonnes à 4 boules des bouliers russes pouvaient servir pour les 1/4 de roubles et 1/4 de kopecks, mais sont le plus souvent inutilisées autrement que comme simple marque de la virgule.

Dans ce cours, nous utiliserons un soroban moderne avec un nombre de colonnes réduit au minimum exigé par les exemples étudiés.

Unaires, quinaires et décadaires[modifier | modifier le wikicode]

Les unaires sont les boules inférieures. Lorsqu'elles sont collées à la barre transversale (on dit qu'elles sont activées), elles valent chacune 1.

Les quinaires, les boules supérieures, valent 5.

Écriture[modifier | modifier le wikicode]

des chiffres[modifier | modifier le wikicode]

Ce système permet d'écrire les chiffres de 0 à 9 de la manière suivante :

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Légende[modifier | modifier le wikicode]

Dans ce tableau comme dans les leçons suivantes, on utilise la convention ci-dessous :

  • Boule activée
  • Boule à déplacer
  • Boule désactivée

Des nombres[modifier | modifier le wikicode]

Pour écrire un nombre, il suffit de considérer, comme dans l'écriture décimale, que chaque colonne correspond à une puissance de 10

La première colonne à droite étant la colonne des unités, la seconde celle des dizaines, etc.

L'écriture de 3572 s'effectue alors de la manière suivante :

0 3 5 7 2

On peut aussi écrire des nombres décimaux, à condition d'identifier la colonne qui représente celle des unités. Certains bouliers ont d'ailleurs un marqueur prévu à cet effet.

Pour écrire 35,72 par exemple, il suffit de préciser que la troisième colonne sera celle des unités. Les deux colonnes à droite de celle-ci deviennent alors la colonne des dixièmes et la colonne des centièmes. L'écriture sera alors identique à la précédente.

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Il faut noter que le soroban ancien et le suanpan, parce qu'ils disposent de plus de boules, offrent plusieurs possibilités pour écrire un même nombre. Il est conseillé d'en choisir une et de s'y tenir. On peut également utiliser ces boules supplémentaires pour compter dans d'autres bases que la base 10 (bases 11 à 12 pour le soroban ancien, bases 11 à 18 pour le suanpan, base 11 pour le boulier russe). Les quatre formes de bouliers permettent en tout cas de compter dans les bases 2 à 10. Évidemment, ce cours se concentrera sur la base 10.

Lors d'un calcul faisant intervenir plusieurs colonnes, on appelle décadaires les unaires de la colonne immédiatement à gauche de la colonne choisie pour les unités.

Le doigté[modifier | modifier le wikicode]

Le doigté est la manière de manipuler les boules. Il est très important d'apprendre un doigté car de celui-ci dépend beaucoup la rapidité d'utilisation du boulier.

Il existe plusieurs techniques à deux ou trois doigts.

Voici le doigté le plus utilisé au Japon, à deux doigts :

  • Les quinaires sont manipulées avec l'index.
  • Les unaires sont activées avec le pouce et désactivées avec l'index.
  • Les deux doigts utilisés doivent former avec la table un angle d'environ 45 degrés. Les autres doigts doivent être repliés pour ne pas gêner.


Leçon 2

Leçon 2 - L'ADDITION

Maintenant que l'écriture des nombres est bien acquise, il est possible de commencer les additions.

Les 8 techniques de l'addition à un chiffre[modifier | modifier le wikicode]

Les additions dont les opérandes ne disposent que d'un chiffre se réalisent en différentes étapes qu'il convient d'apprendre. Par exemple, 8 correspondant à 10-2, 3+8 correspond à 3-2+10. Les techniques d'addition nécessitent donc d'avoir au préalable bien compris (et appris) le tableau de correspondances suivant :

1 2 3 4 5 6 7 8 9
5 - 4 5 - 3 5 - 2 5 - 1 .. ... ... ... ...
10 - 9 10 - 8 10 - 7 10 - 6 10 - 5 10 - 4 10 - 3 10 - 2 10 - 1

Les opérations à plusieurs chiffres sont simplement des opérations à un chiffre successives (du chiffre de poids le plus fort [gauche] au chiffre de poids le plus faible [droite]).

En tout, on compte pour l'addition 8 techniques.

Technique 1 - Doigté : activer des unaires avec le pouce[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique s'applique lorsqu'il reste suffisamment d'unaires désactivées, c'est-à-dire pour les sommes suivantes :
0+1 ; 0+2 ; 0+3 ; 0+4 ;
1+1 ; 1+2 ; 1+3 ;
2+1 ; 2+2 ;
3+1 ;
5+1 ; 5+2 ; 5+3 ; 5+4 ;
6+1 ; 6+2 ; 6+3 ;
7+1 ; 7+2 ;
8+1

Exemple : 6+2=8

 
 
Début       Fin

Note : les deux boules sont déplacées d'un seul geste.

Exercices : calculez les autres cas.

Technique 2 - Doigté : activer une quinaire avec l'index[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique s'applique pour ajouter 5 à condition que la quinaire soit désactivée, c'est-à-dire les cas suivants :
0+5 ;
1+5 ;
2+5 ;
3+5 ;
4+5

Exemple : 2+5=7

 
 
Début       Fin

Exercices : calculez les autres cas.

Technique 3 - Doigté : activer simultanément des unaires avec le pouce et une quinaire avec l'index[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique s'applique lorsque la quinaire est désactivée et qu'il reste suffisamment d'unaires désactivées, c'est-à-dire dans les cas suivants :
0+6 ; 0+7 ; 0+8 ; 0+9 ;
1+6 ; 1+7 ; 1+8 ;
2+6 ; 2+7 ;
3+6

Exemple : 1+7=8 (équivaut à 1+(2+5))

 
 
Début       Fin

Exercices : calculez les autres cas.

Technique 4 - Doigté : activer une quinaire avec l'index puis désactiver des unaires avec l'index[modifier | modifier le wikicode]

Note : on peut aussi utiliser le doigté suivant (qui demande un peu plus de pratique) : activer la quinaire avec l'index et désactiver simultanément les unaires avec le pouce.

Cette technique s'applique pour ajouter 1, 2, 3 ou 4 alors que le nombre de unaires désactivées est insuffisant et que la quinaire est désactivée, c'est-à-dire dans les cas suivants :
1+4 ;
2+3 ; 2+4 ;
3+2 ; 3+3 ; 3+4 ;
4+1 ; 4+2 ; 4+3 ; 4+4

Exemple : 4+3=7 (équivaut à 4+(5-2))

 
 
 
Début           Fin

Exercices : calculez les autres cas.

Technique 5 - Doigté : désactiver des unaires avec l'index puis activer une décadaire avec le pouce[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique s'applique lorsque le nombre d'unaires désactivées est insuffisant pour ajouter 9, 8, 7, ou 6. On prend alors le complément à 10 (voir tableau de correspondances), c'est-à-dire dans les cas suivants :
1+9 ;
2+8 ; 2+9 ;
3+7 ; 3+8 ; 3+9 ;
4+6 ; 4+7 ; 4+8 ; 4+9 ;
6+9 ;
7+8 ; 7+9 ;
8+7 ; 8+8 ; 8+9 ;
9+6 ; 9+7 ; 9+8 ; 9+9

Exemple : 4+7=11 (équivaut à 4+(10-3))

 
 
 
Début               Fin

Exercices : calculez les autres cas.

Technique 6 - Doigté : désactiver une quinaire avec l'index puis activer une décadaire avec le pouce[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique s'applique quand on ajoute 5 et que la quinaire est déjà activée, c'est-à-dire dans les cas suivants :
5+5 ;
6+5 ;
7+5 ;
8+5 ;
9+5

Exemple : 8+5=13

 
 
 
Début               Fin

Exercices : calculez les autres cas.

Technique 7 - Doigté : désactiver des unaires avec l'index, désactiver une quinaire avec l'index puis activer une décadaire avec le pouce[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique s'applique pour ajouter 1, 2, 3 ou 4 alors que le nombre de unaires désactivées est insuffisant et que la quinaire est activée, c'est-à-dire dans les cas suivants :


6+4 ;
7+3 ; 7+4 ;
8+2 ; 8+3 ; 8+4 ;
9+1 ; 9+2 ; 9+3 ; 9+4

Exemple : 8+3=11 (équivaut à 8+(5-2))

 
 
 
 
Début                     Fin

Exercices : calculez les autres cas.

Technique 8 - Doigté : activer des unaires avec le pouce, désactiver une quinaire avec l'index puis activer une décadaire avec le pouce[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique s'applique pour ajouter 6, 7, 8 ou 9 alors que le nombre d'unaires désactivées est suffisant et que la quinaire est activée, c'est-à-dire dans les cas suivants :
5+6 ; 5+7 ; 5+8 ; 5+9 ;
6+6 ; 6+7 ; 6+8 ;
7+6 ; 7+7 ;
8+6

Exemple : 6+7=13 (équivaut à 6+2+(10-5))

 
 
 
 
Début                     Fin

Exercices : calculez les autres cas.

Addition à plusieurs chiffres[modifier | modifier le wikicode]

Les additions à plusieurs chiffres se décomposent en fait en additions à un chiffre, colonne par colonne, de gauche à droite (contrairement à ce qui se pratique en Occident pour les calculs sur papier), à ceci près que lorsqu'il est nécessaire d'activer une décadaire et que la colonne des décadaires représente déjà le chiffre 9, on représente 0 sur cette colonne puis on ajoute une centaine (et ainsi de suite si les centaines sont également égales à 9).

De telles additions peuvent mêler plusieurs techniques.

Exemple : 193+578









Départ 1+5 : technique 2

étape 1 (+q)

9+7 : technique 5

étape 1 (-3u)

9+7 : technique 5

étape 2 (+d)







 
3+8 : technique 5

étape 1 (-2u)

3+8 : technique 5

étape 2 (+d)

Fin  

Additions à plus de deux opérandes[modifier | modifier le wikicode]

Lorsqu'une addition concerne plus de deux opérandes, il suffit d'ajouter un à un les opérandes au nombre représenté sur le boulier (d'abord le premier opérande, puis le résultat des précédentes additions).

Exercices[modifier | modifier le wikicode]

Voici quelques exercices (les résultats sont indiqués pour vous éviter de les calculer avec une machine ou un bout de papier pour vérification) :

6 75 456 752 856
+ 15 + 96 + 75 + 49 + 75
+ 203 + 526 + 12 + 8560 + 49
+ 56 + 4398 + 975 + 905 + 8426
+ 92 + 2 + 7562 + 4519 + 10243
= 372 = 5097 = 9080 = 14785 = 19649

D'autres exercices vous seront proposés dans la leçon 4.


Leçon 3

Leçon 3 - La soustraction

Les 8 techniques de la soustraction[modifier | modifier le wikicode]

Les soustractions ressemblent beaucoup aux additions : elles se calculent selon 8 techniques qui sont souvent les opposées des techniques de l'addition.

Technique 1 - Doigté : désactiver des unaires avec l'index[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique s'applique pour ôter 1, 2, 3, ou 4 alors que le nombre de unaires activées est suffisant, c'est-à-dire dans les cas suivants :
1-1 ;
2-1 ; 2-2 ;
3-1 ; 3-2 ; 3-3 ;
4-1 ; 4-2 ; 4-3 ; 4-4 ;
6-1 ;
7-1 ; 7-2 ;
8-1 ; 8-2 ; 8-3 ;
9-1 ; 9-2 ; 9-3 ; 9-4

Exemple : 8-2=6

 
 
Début       Fin

Note : les deux boules sont déplacées d'un seul geste.

Exercices : calculez les autres cas.

Technique 2 - Doigté : désactiver une quinaire avec l'index[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique s'applique pour ôter 5 alors que la quinaire est activée c'est-à-dire dans les cas suivants :
5-5 ;
6-5 ;
7-5 ;
8-5 ;
9-5

Exemple : 7-5=2

 
 
Début       Fin

Exercices : calculez les autres cas.

Technique 3 - Doigté : désactiver des unaires avec l'index, puis une quinaire avec l'index[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique s'applique pour ôter 6, 7, 8, 9 lorsque la quinaire est activée ainsi qu'un nombre suffisant de unaires, c'est-à-dire dans les cas suivants :
6-6 ;
7-6 ; 7-7 ;
8-6 ; 8-7 ; 8-8 ;
9-6 ; 9-7 ; 9-8 ; 9-9

Exemple : 8-7=1 (équivaut à 8-(2+5))

 
 
 
Début           Fin

Exercices : calculez les autres cas.

Technique 4 - Doigté : activer des unaires avec le pouce, puis désactiver une quinaire avec l'index[modifier | modifier le wikicode]

Note : on peut aussi utiliser le doigté suivant (qui demande un peu plus de pratique) : activer les unaires et désactiver simultanément la quinaire.

Cette technique s'applique pour ôter 1, 2, 3, ou 4 alors que la quinaire est activée mais que le nombre d'unaires activées est insuffisant, on prend alors le complément à 5, ce qui correspond aux cas suivants :
5-1 ; 5-2 ; 5-3 ; 5-4 ;
6-2 ; 6-3 ; 6-4 ;
7-3 ; 7-4 ;
8-4

Exemple : 7-3=4 (équivaut à 7-(5-2)=7-5+2)

 
 
 
Début           Fin

Exercices : calculez les autres cas.

Technique 5 - Doigté : désactiver une décadaire avec l'index, puis activer des unaires avec le pouce[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique s'applique pour ôter 6, 7, 8, 9 lorsque le nombre d'unaires activées est insuffisant, on prend alors le complément à 10, ce qui correspond aux cas suivants :
10-6 ; 10-7 ; 10-8 ; 10-9 ;
11-7 ; 11-8 ; 11-9 ;
12-8 ; 12-9 ;
13-9 ;
15-6 ; 15-7 ; 15-8 ; 15-9 ;
16-7 ; 16-8 ; 16-9 ;
17-8 ; 17-9 ;
18-9

Exemple : 11-7=4 (équivaut à 11-(10-3)=11-10+3)

 
 
 
Début               Fin

Exercices : calculez les autres cas.

Technique 6 - Doigté : désactiver une décadaire avec l'index, puis activer une quinaire avec l'index[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique s'applique pour ôter 5 si la quinaire n'est pas activée, c'est-à-dire dans les cas suivants :
10-5 ;
11-5 ;
12-5 ;
13-5 ;
14-5

Exemple : 13-5=8 (équivaut à 13-(10-5)=13-10+5)

 
 
 
Début               Fin

Exercices : calculez les autres cas.

Technique 7 - Doigté : désactiver une décadaire avec l'index, puis activer simultanément une quinaire avec l'index et des unaires avec le pouce[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique s'applique pour ôter 1, 2, 3, 4 quand le nombre de unaires activées est insuffisant et que la quinaire est désactivée, c'est-à-dire dans les cas suivants :
10-1 ; 10-2 ; 10-3 ; 10-4 ;
11-2 ; 11-3 ; 11-4 ;
12-3 ; 12-4 ;
13-4

Exemple : 11-3=8 (équivaut à 11-(10-7) ou 11-(10-(5+2))=11-10+5+2)

 
 
 
Début               Fin

Exercices : calculez les autres cas.

Technique 8 - Doigté : désactiver une décadaire avec l'index, activer une quinaire avec l'index puis désactiver des unaires avec l'index[modifier | modifier le wikicode]

Cette technique s'applique pour ôter 6, 7, 8, 9 quand le nombre de unaires activées est suffisant mais que la quinaire est désactivée, c'est-à-dire dans les cas suivants :
11-6 ;
12-6 ; 12-7 ;
13-6 ; 13-7 ; 13-8 ;
14-6 ; 14-7 ; 14-8 ; 14-9

Exemple : 13-7=6 (équivaut à 13-(10-3) ou 13-(10-(5-2))=13-10+5-2)

 
 
 
 
Début                     Fin

Exercices : calculez les autres cas.

Soustraction à plusieurs chiffres[modifier | modifier le wikicode]

Elle s'opère comme plusieurs soustractions à un chiffre. On peut commencer indifféremment par les poids forts ou les poids faibles.

Exemple : 578-193

 
 
 
Départ   5-1 : technique 4 - étape 1 (+4u)   5-1 : technique 4 - étape 2 (-q)
 
 
17-9 : technique 5 - étape 1 (-d)   17-9 : technique 5 - étape 2 (+u)   8-3 : technique 1 - étape 1 (-u)
               
Fin        

Exercices[modifier | modifier le wikicode]

Voici quelques exercices (les résultats sont indiqués pour vous éviter de les calculer avec une machine ou un bout de papier pour vérification) :

376 5123 5423 12509 15326
- 96 - 152 - 2456 - 5637 - 9560
- 53 - 85 - 853 - 523 - 2356
- 12 - 32 - 95 - 4398 - 1284
- 76 - 2145 - 1265 - 995 - 1901
= 139 = 2709 = 754 = 956 = 225

D'autres exercices vous seront proposés dans la leçon 4.


Leçon 4

Leçon 4 - Exercices

Avant de passer aux multiplications et divisions, il est nécessaire de maîtriser les techniques d'addition et de soustraction. Cette leçon contient pour cela uniquement des exercices. Il est en effet important de pratiquer pour assimiler les leçons précédentes avant de passer aux techniques plus compliquées abordées dans les leçons suivantes. Un maximum de pratique permet de plus de transformer en automatismes les techniques de bases du boulier et donc de l'utiliser de plus en plus aisément et rapidement. D'ailleurs, seule la pratique permet réellement d'apprendre le boulier. Dans les différentes leçons, quelques exercices sont proposés mais ils sont loin d'être suffisants. Aussi vous ne devez pas hésitez à réaliser vos propres calculs. En attendant, les exercices de cette leçon peuvent constituer un bon départ.

Additions seules[modifier | modifier le wikicode]

164 478 983 476 1468 2211 2753 6182 6966 8532
+ 83 + 324 + 1521 + 923 + 5148 + 3696 + 1219 + 2052 + 9855 + 3737
+ 430 + 780 + 730 + 2327 + 4059 + 80 + 527 + 9847 + 6327 + 5974
+ 56 + 903 + 2349 + 50 + 7339 + 9352 + 7225 + 7246 + 3124 + 6064
+ 13 + 76 + 527 + 7802 + 441 + 1082 + 127 + 3019 + 859 + 773
+ 107 + 818 + 982 + 470 + 3395 + 64 + 4212 + 2494 + 9972 + 171
+ 49 + 52 + 1528 + 3026 + 9955 + 5491 + 3078 + 9462 + 1982 + 126
+ 951 + 429 + 792 + 529 + 2005 + 8556 + 9723 + 9253 + 3985 + 6961
+ 61 + 83 + 1051 + 47 + 7981 + 9771 + 290 + 429 + 1172 + 7012
+ 48 + 651 + 772 + 1572 + 9520 + 2784 + 8379 + 1140 + 2405 + 8823










= 1962 = 4594 = 11235 = 17222 = 51311 = 43087 = 37533 = 51124 = 46647 48173
                   
3710 5523 9817 6245 949 8360 1896 3739 11343 19257
+ 1177 + 3378 + 4921 + 3336 + 3615 + 2555 + 8041 + 4707 + 11668 + 18493
+ 4507 + 2189 + 4043 + 4548 + 6348 + 7258 + 12912 + 15683 + 6763 + 12972
+ 9891 + 6218 + 2292 + 8049 + 1376 + 2467 + 7033 + 9031 + 4457 + 13954
+ 6978 + 8812 + 6280 + 8677 + 6666 + 1010 + 16293 + 6624 + 5592 + 305
+ 5442 + 1244 + 6175 + 2572 + 127 + 7310 + 14588 + 14353 + 17948 + 2038
+ 6379 + 4501 + 8069 + 7171 + 5978 + 2217 + 407 + 18842 + 3807 + 15833
+ 9296 + 4667 + 7735 + 4682 + 113 + 5940 + 7772 + 14595 + 10437 + 7378
+ 6773 + 2862 + 4639 + 4773 + 9207 + 8197 + 7346 + 2643 + 6533 + 10139
+ 7981 + 8170 + 9252 + 2130 + 2773 + 9343 + 4662 + 7546 + 14002 + 9734










= 62134 = 47564 = 63223 = 52183 = 37152 = 54657 = 80950 = 97763 = 92550 = 110103
                   
18346 10029 12474 3073 2441 5033 19896 2863 8230 404
+ 7970 + 8102 + 4494 + 15863 + 10776 + 17133 + 2163 + 19925 + 17919 + 17837
+ 3496 + 4648 + 11130 + 8541 + 4793 + 14222 + 1479 + 11261 + 10177 + 19239
+ 8633 + 2118 + 5221 + 11875 + 1784 + 320 + 10317 + 13115 + 7004 + 3427
+ 19763 + 19214 + 14705 + 8175 + 9162 + 16906 + 1000 + 15499 + 5720 + 716
+ 4744 + 4454 + 8074 + 3103 + 4804 + 7145 + 16470 + 14830 + 18446 + 12650
+ 9742 + 3132 + 10810 + 7705 + 18732 + 4525 + 18956 + 19457 + 10374 + 8552
+ 1422 + 18863 + 2767 + 5682 + 10595 + 16062 + 14348 + 16486 + 16249 + 5036
+ 19442 + 7776 + 7025 + 2215 + 5482 + 2990 + 18571 + 19607 + 1827 + 4660
+ 6334 + 7714 + 14584 + 2356 + 16519 + 114 + 12143 + 1668 + 17877 + 13510










= 99892 = 86050 = 91284 = 68588 = 85088 = 84450 = 115343 = 134711 = 113823 = 86031

Soustractions seules[modifier | modifier le wikicode]

1383 1362 2211 2429 3229 1913 3305 3124 2087 3176
- 87 - 128 - 169 - 53 - 274 - 27 - 126 - 46 - 309 - 119
- 78 - 141 - 168 - 23 - 22 - 92 - 285 - 433 - 277 - 340
- 16 - 110 - 30 - 59 - 120 - 331 - 328 - 46 - 179 - 313
- 94 - 114 - 183 - 70 - 285 - 107 - 337 - 165 - 289 - 127
- 36 - 77 - 131 - 168 - 38 - 24 - 106 - 268 - 85 - 87
- 87 - 91 - 63 - 144 - 99 - 313 - 47 - 435 - 404 - 545
- 93 - 127 - 124 - 207 - 225 - 271 - 130 - 15 - 152 - 340
- 50 - 23 - 68 - 12 - 216 - 247 - 114 - 394 - 255 - 196
- 22 - 137 - 136 - 43 - 271 - 32 - 258 - 51 - 61 - 521










= 820 = 414 = 1139 = 1650 = 1679 = 469 = 1574 = 1271 = 76 = 588
                   
4434 6801 1031 8318 1183 9230 9416 10399 6894 2668
- 179 - 531 - 418 - 379 - 91 - 279 - 583 - 230 - 661 - 741
- 468 - 537 - 298 - 439 - 300 - 756 - 759 - 751 - 164 - 1046
- 202 - 592 - 76 - 370 - 173 - 121 - 825 - 869 - 200 - 327
- 498 - 366 - 68 - 418 - 326 - 37 - 538 - 272 - 982 - 417
- 303 - 440 - 107 - 168 - 45 - 595 - 763 - 874 - 900 - 41
- 118 - 295 - 29 - 247 - 140 - 627 - 825 - 782 - 997 - 14
- 493 - 570 - 4 - 75 - 5 - 273 - 1 - 932 - 960 - 18
- 53 - 91 - 19 - 244 - 23 - 66 - 337 - 381 - 774 - 25
- 357 - 230 - 5 - 721 - 62 - 9 - 153 - 184 - 814 - 1










= 1763 = 3149 = 7 = 5257 = 18 = 6467 = 4632 = 5124 = 442 = 38
                   
2255 4753 7368 6363 12157 5550 11428 6839 2949 16062
- 161 - 549 - 730 - 1248 - 630 - 699 - 4 - 793 - 790 - 108
- 243 - 204 - 501 - 254 - 337 - 107 - 101 - 816 - 1368 - 1033
- 880 - 134 - 847 - 1143 - 661 - 1053 - 482 - 578 - 744 - 1349
- 194 - 84 - 589 - 187 - 215 - 495 - 248 - 1405 - 19 - 362
- 106 - 199 - 198 - 376 - 122 - 298 - 139 - 80 - 17 - 1018
- 268 - 291 - 1050 - 1153 - 1061 - 350 - 160 - 900 - 1 - 258
- 114 - 5 - 191 - 247 - 405 - 794 - 1152 - 1215 - 3 - 120
- 107 - 968 - 104 - 976 - 829 - 90 - 136 - 886 - 4 - 848
- 109 - 847 - 1034 - 439 - 728 - 153 - 335 - 22 - 1 - 870










= 73 = 1472 = 2124 = 340 = 7169 = 1511 = 8671 = 144 = 2 = 10096

Additions et soustractions[modifier | modifier le wikicode]

1383 1362 2211 2429 3229 1913 3305 3124 2087 3932
- 13 - 22 - 31 + 53 + 274 - 323 - 274 + 46 + 309 - 189
+ 78 + 141 - 32 - 227 - 278 - 258 - 115 + 433 - 223 + 527
+ 16 + 110 - 170 - 191 - 180 + 331 - 72 - 404 - 321 + 119
+ 94 + 114 - 17 - 180 + 285 + 107 - 63 + 165 + 289 - 210
+ 36 + 77 + 131 - 82 + 38 + 24 - 294 - 182 + 85 - 237
+ 87 + 91 - 137 + 144 + 99 + 313 + 47 - 15 - 96 - 423
- 7 - 23 + 124 + 207 + 225 - 79 - 270 + 15 + 152 - 463
- 50 + 23 - 132 - 238 + 216 + 247 + 114 + 394 + 255 + 545
- 78 - 13 + 136 - 207 + 271 + 32 - 142 - 399 - 100 - 210










= 1546 = 1860 = 2083 = 1708 = 4179 = 2307 = 2236 = 3177 = 2437 = 3391
                   
1795 1152 2440 3067 4528 1340 2379 4124 2432 5529
+ 371 + 507 - 570 + 107 - 728 + 100 - 811 + 865 - 448 + 488
+ 435 - 48 - 668 - 252 + 133 + 747 - 135 + 338 - 562 - 614
+ 179 + 531 + 418 + 604 + 30 - 526 - 471 - 793 + 229 - 256
+ 468 + 537 - 402 + 337 + 704 + 369 + 542 - 306 + 276 + 669
- 398 + 592 - 128 + 216 - 380 + 596 + 51 + 142 + 408 + 279
- 102 - 284 + 382 + 557 - 129 + 97 - 106 - 722 + 475 - 806
+ 303 + 440 - 624 - 66 - 631 + 102 + 401 + 316 - 878 - 38
- 482 + 295 - 390 - 30 + 509 - 528 + 135 + 110 - 141 - 821
- 107 + 570 - 372 + 375 - 484 - 194 - 535 - 613 - 604 - 320










= 2462 = 4292 = 86 = 4915 = 3552 = 2103 = 1450 = 3461 = 1187 = 4110
                   
9776 10128 11490 8669 8622 1105 12258 10550 6163 3595
+ 305 + 1039 - 900 - 667 - 471 - 748 - 475 + 419 - 1300 + 277
- 1056 + 1120 - 1027 - 207 - 200 + 212 - 1362 - 578 + 1482 - 583
- 536 + 168 + 726 - 285 + 644 - 513 - 537 + 824 - 600 - 965
- 686 + 768 - 355 - 1052 - 753 + 877 + 1025 + 882 + 497 + 991
- 161 - 653 - 809 + 758 + 1069 - 227 + 801 - 368 + 460 + 341
+ 907 - 325 + 306 + 606 + 841 + 1116 + 1037 + 1381 + 274 + 1235
+ 141 + 294 + 540 + 55 - 1077 + 159 + 453 + 684 + 314 - 1473
+ 205 - 579 - 645 + 99 - 1188 + 767 + 100 - 1155 + 169 - 707
+ 519 - 566 + 587 - 138 - 89 + 133 - 820 - 1289 - 309 + 187










= 9414 = 11394 = 9913 = 7838 = 7398 = 2881 = 12480 = 11350 = 7150 = 2898


Leçon 5

Leçon 5 - La multiplication

En théorie, une multiplication par n consiste à ajouter n fois le même nombre. Mais il parait peu approprié et certainement trop long d'ajouter 47 fois 283 à lui même pour obtenir 47 × 283.

Donc plusieurs aides sont à notre disposition

  • la distributivité:
  • Multiplier un nombre par 10 revient à le décaler d'une rangée sur la gauche
  • les tables de multiplication (à savoir)

Multiplication par un nombre à un chiffre[modifier | modifier le wikicode]

On commence par multiplier le poids le plus fort. Pour effectuer le produit 7 × 283 On écrit le multiplicateur à gauche sur le boulier, ou sur une feuille de papier, et on écrit 283 classiquement à droite. Ici la boule rouge représente le calcul non effectué.

0 2 8 3
  • On effectue le produit de 2 par 7 (14) , que l'on met à la place de 2. Le chiffre 2 a alors disparu mais c'est sans importance car il n'est plus utile.
1 4 8 3
  • On effectue le produit de 8 par 7 (56), que l'on met à la place de 8, le chiffre 5 venant s'ajouter au nombre précédent.
1 9 6 3


  • On effectue le produit de 3 par 7 (21) que l'on met à la place de 3, le chiffre 2 venant s'ajouter au nombre précédent.
1 9 8 1


Le résultat final est alors : 1981

Pour s'exercer : leçon 6.

Multiplication par un nombre à deux chiffres[modifier | modifier le wikicode]

On effectuera aussi la multiplication en commençant par les termes de poids fort.

Exemple : Comment multiplier 283 par 47 ?

Pour multiplier 283 par 47, on écrit, à gauche du boulier ou sur une feuille de papier, le multiplicateur 47 et classiquement à droite sur le boulier le muliplicande 283 et on réserve à gauche de ce nombre autant de rangées qu'occupe le multiplicateur (ici deux rangées) :

0 0 2 8 3
  • Il s'agit de multiplier d'abord 2 par 47. Opération que l'on fait en 2 temps :
    • On multiplie 2 par 4 (8) et on inscrit le résultat dans les deux cases de gauche. Ici comme le résultat est inférieur à 10 la dernière case de gauche est vide :
0 8 2 8 3
    • Puis on multiplie 2 par 7 (14) que l'on met en décalage d'une case sur la droite, le 1 venant s'ajouter au nombre précédent :
0 9 4 8 3
  • Il s'agit maintenant de multiplier 8 par 47 :
    • On effectue le produit de 8 par 4 (32) que l'on ajoute dans les deux colonnes à gauche de 8 :
1 2 6 8 3


    • Puis on effectue le produit de 8 par 7 (56) que l'on met à la place de 8, le 5 venant s'ajouter dans la colonne de gauche :
1 3 1 6 3


  • On effectue enfin le produit de 3 par 47 :
    • On effectue le produit de 3 par 4 (12) que l'on ajoute dans les deux colonnes à gauche de 3 :
1 3 2 8 3


    • Puis on effectue le produit de 3 par 7 (21) que l'on met à la place du 3, le 2 venant s'ajouter dans la colonne de gauche :
1 3 3 0 1

le résultat est donc : 13301

Pour s'exercer : leçon 6.

Encore plus fort[modifier | modifier le wikicode]

On peut faire le produit de nombres comportant encore plus de chiffres à condition que le nombre de rangées soit suffisant. Exemple : Comment multiplier 4807 par 326 ?


  • Écriture de 4807 :
0 0 0 4 8 0 7
  • 4 × 326
    • 4 × 3 = 12 :
1 2 0 4 8 0 7
    • 4 × 2 = 8 :
1 2 8 4 8 0 7
    • 4 × 6 = 24 :
1 3 0 4 8 0 7
  • multiplication de 8 par 326
    • 8 × 3 = 24 :
1 5 4 4 8 0 7
    • 8 × 2 = 16 :
1 5 6 0 8 0 7
    • 8 × 6 = 48 :
1 5 6 4 8 0 7
  • multiplication de 0 par 326 (rien à faire)
  • multiplication de 7 par 326
    • 7 × 3 = 21 :
1 5 6 6 9 0 7
    • 7 × 2 = 14 :
1 5 6 7 0 4 7
    • 7 × 6 = 42 :
1 5 6 7 0 8 2

Le résultat est donc 1 567 082

Et pour les nombres à virgule ?[modifier | modifier le wikicode]

La multiplication d'un nombre à virgule par un entier est une opération simple. En écrivant le nombre à virgule, on choisit la colonne qui sera colonne unité. Le résultat final sera alors correctement écrit.

Exemple  : Pour multiplier 2,83 par 47. On repère la colonne des unités qui sera la troisième colonne et on écrit 283. On effectue le produit comme dans l'exemple. Le résultat final sera alors 133,01 car la troisième colonne est restée colonne des unités.

La multiplication d'un nombre à virgule par un autre nombre à virgule nécessite une étape supplémentaire.

Exemple : Pour multiplier 480,7 par 3,26, on multiplie 480,7 par 326 en repérant que la colonne des unités est la seconde. On effectue le produit comme dans l'exemple. Le résultat intermédiaire est alors 156 708,2. Comme, en réalité, on devait multiplier par 3,26 et non 326, il faut encore diviser ce nombre par 100, donc déplacer de deux rangées sur la gauche la rangée des unités. Le résultat final est alors 1567,082.


Leçon 6

Leçon 6 - Exercices de multiplication

Dans les exercices ci-dessous, les étapes de calcul sont fournies. Les chiffres en rouge sont les chiffres non encore traités.

Multiplications par un nombre à un chiffre[modifier | modifier le wikicode]

3 × 17 37 51
8 × 23 163 184
6 × 79 429 474
7 × 129 729 849 903
5 × 421 2021 2101 2105
7 × 318 2118 2178 2226
4 × 999 3699 3969 3996
9 × 192 992 1712 1728
8 × 6017 48017 48017 48087 48136
3 × 432701 1232701 1292701 1296701 1296701 1298101 1298101 1298103

Multiplications par un nombre à deux chiffres[modifier | modifier le wikicode]

15 ×128 1128 1528
1728 1808
1888 1920
17 ×432 4432 6832
7132 7312
7332 7344
72 ×128 7128 7228
8628 8648
9208 9216
83 ×704 56704 58104
... ...
58424 58432
67 ×849 48849 53649
56049 56289
56829 56883

Multiplications complexes[modifier | modifier le wikicode]

125 ×641 6.641 72641 75041
79041 79841 80001
80125
312 ×537 15.537 155537 156037
165037 165337 167367
167467 167537 167544
708 ×4312 28.4312 2832312
3042312 3044412
3051482
3052882 3052896


Leçon 7

Leçon 7 - La division

En toute théorie, diviser un nombre par n consiste à ôter à ce nombre autant de fois n qu'il est possible. Le nombre de soustractions donne le quotient et le reste nous donne ... le reste.

Par exemple, diviser 17 par 5 peut s'opérer de la manière suivante :

  • 17 - 5 = 12 (une fois)
  • 12 - 5 = 7 (deux fois)
  • 7 - 5 = 2 (trois fois)

Dans la division de 17 par 5, le quotient est 3 et le reste est 2.

Sur un boulier, on peut effectivement utiliser cette méthode quand le quotient reste petit (inférieur à 5). Mais celle-ci se révèle inefficace si le quotient est trop grand. Il faut alors utiliser des méthodes ressemblant à la pose d'une division.

Tableau des quotients et restes[modifier | modifier le wikicode]

On aura besoin du tableau suivant fournissant pour un dividende (dd) donné et un diviseur (dv) donné, le quotient et le reste sous forme d'un couple (q ; r). Les valeurs qui figurent en rouge sont celles qui nécessitent de descendre d'une unité.

dd\dv 2 3 4 5 6 7 8 9
1 (5 ; 0) (3 ; 1) (2 ; 2) (2 ; 0) (1 ; 4) (1 ; 3) (1 ; 2) (1 ; 1)
2 (1 ; 0) (6 ; 2) (5 ; 0) (4 ; 0) (3 ; 2) (2 ; 6) (2 ; 4) (2 ; 2)
3 (1 ; 1) (1 ; 0) (7 ; 2) (6 ; 0) (5 ; 0) (4 ; 2) (3 ; 6) (3 ; 3)
4 (2 ; 0) (1 ; 1) (1 ; 0) (8 ; 0) (6 ; 4) (5 ; 5) (5 ; 0) (4 ; 4)
5 (2 ; 1) (1 ; 2) (1 ; 1) (1 ; 0) (8 ; 2) (7 ; 1) (6 ; 2) (5 ; 5)
6 (3 ; 0) (2 ; 0) (1 ; 2) (1 ; 1) (1 ; 0) (8 ; 4) (7 ; 4) (6 ; 6)
7 (3 ; 1) (2 ; 1) (1 ; 3) (1 ; 2) (1 ; 1) (1 ; 0) (8 ; 6) (7 ; 7)
8 (4 ; 0) (2 ; 2) (2 ; 0) (1 ; 3) (1 ; 2) (1 ; 1) (1 ; 0) (8 ; 8)
9 (4 ; 1) (3 ; 0) (2 ; 1) (1 ; 4) (1 ; 3) (1 ; 2) (1 ; 1) (1 ; 0)
Exemple : Dans la ligne 2 et la colonne 3, on lit le couple (6 ; 2). Cela signifie que, dans la division de 20 par 3, le quotient est 6 et le reste est 2.

Les valeurs en noir se retrouvent facilement, il ne reste alors qu'à mémoriser un triangle de 36 couples.

Division par un nombre à un chiffre[modifier | modifier le wikicode]

Avec le tableau[modifier | modifier le wikicode]

La division, comme la multiplication, commence par le poids le plus fort.

Si on cherche à diviser 9573 par 4, on commence par écrire à droite du boulier (ou sur une feuille de papier) le diviseur 4.

On laisse une rangée vide puis on inscrit le dividende 9573. Le quotient s'écrira dans la partie gauche du boulier.

9 5 7 3 ... 4
...
  • Dans le tableau, 9/4 donne 2 avec pour reste 1. On écrit 2 à gauche et on remplace 9 par 1.
2 ... ... ... ... 1 5 7 3 ... 4
... ... ... ... ...
  • Dans le tableau, 1/4 donne (2 ; 2). On change donc de rangée pour inscrire le quotient 2. On remplace alors 1 par 0 et on ajoute 2 à la rangée de droite.
2 2 ... ... ... 0 7 7 3 ... 4
... ... ... ...
  • Le poids fort est maintenant 7. Dans le tableau, 7/4 donne (1 ; 3). On ajoute donc 1 dans la rangée du quotient et on remplace 7 par 3.
2 3 ... ... ... 0 3 7 3 ... 4
... ... ... ...
  • Dans le tableau, 3/4 donne (7 ; 2). On change donc de rangée pour inscrire le quotient 7. On remplace alors 3 par 0 et on ajoute 2 à la rangée de droite.
2 3 7 ... ... 0 0 9 3 ... 4
... ... ...
  • Le poids fort est maintenant 9. Dans le tableau, 9/4 donne (2 ; 1). On ajoute alors 2 dans le quotient dans la rangée du 7. On remplace 9 par 1.
2 3 9 ... ... 0 0 1 3 ... 4
... ... ...
  • Dans le tableau, 1/4 donne (2 ; 2). On change donc de rangée pour inscrire le quotient 2. On remplace alors 1 par 0 et on ajoute 2 à la rangée de droite.
2 3 9 2 ... 0 0 0 5 ... 4
... ...
  • Le dernier nombre est 5. Dans le tableau, 5/4 donne (1 ; 1). On ajoute alors 1 dans le quotient dans la rangée du 2. On remplace 5 par 1.
2 3 9 3 ... 0 0 0 1 ... 4
... ...


Dans la division de 9573 par 4, le quotient est 2393 et le reste est 1.

Pour aller plus vite[modifier | modifier le wikicode]

Si on connaît bien la technique de division vue dans notre enfance, on peut réduire un peu les étapes :

9 5 7 3 ... 4
...
  • 9/4 donne (2 ; 1).
2 ... ... ... ... 1 5 7 3 ... 4