Apprendre à jouer aux échecs/Conseils généraux

Un livre de Wikilivres.
Aller à : navigation, rechercher


Il faut appliquer les conseils qui vont suivre à chaque coup, sans relâcher son attention. Cela demande de la discipline. La discipline est ce qui fait gagner les armées malgré des forces ou une situation défavorable. La discipline est ce qui fait tenir contre un adversaire plus fort en attendant qu'il fasse une erreur. Pour garder sa discipline, il faut bien respirer, bien s'être hydraté, bien être nourri, et être bien reposé (sommeil, stress). Une hygiène de vie saine (non toxicomanie, sport) est indispensable.

A tous les niveaux[modifier | modifier le wikicode]

De ludo scachorum, 1493

Parmi les conseils généraux, on peut lister les conseils suivants :

  • Dès le début :
    • Développez vos pièces moyennes (cavaliers, fous) et ne construisez pas d'attaque avec uniquement vos pions.
    • Occupez (École classique) et contrôlez (w:École hypermoderne) le centre.
  • En cours de partie :
    • Protégez toujours vos pièces par plusieurs autres.
    • Cherchez les pièces attaquables, celles facilement protégeables, celles qui le sont moins, tant chez vous que chez votre adversaire.
    • Cherchez les alignements et les autres types de faiblesses, pour trouver les attaques doubles, les enfilades, les clouages...
    • Bloquez les pièces de vos adversaires, limitez leurs déplacements.
    • Attaquez les pièces de vos adversaires par plusieurs des vôtres.
    • Les attaques doubles, à la découverte, en enfilade, les échecs au roi pour gagner du temps... semblent des techniques vicieuses et sadiques, mais c'est le jeu normal.
    • Les cases importantes doivent être contrôlées par plusieurs des vôtres.
    • N'oubliez pas que lorsque vous déplacez une pièce, vous lui faites quitter une case. (Cette pièce en protégeait probablement plusieurs autres, elle bloquait un alignement...) Ensuite, vous la faites atterrir sur une autre (Est-elle menacée ?).
    • Demandez-vous comment répondra votre adversaire.
    • Parmi les coups à envisager pour vous et votre adversaire, il faut chercher tous les échecs, toutes les prises, en plus des coups évidents.
    • Attaquez les positions ennemies avec plusieurs pièces, et pas une seule qui fera tout le travail.
    • Gardez ou prenez l'initiative : les jeux à somme nulle et à information complète l'exigent pour gagner, et cela suffit souvent, en appliquant la bonne méthode.
    • Déconcentrez l'adversaire en attaquant d'un coté, puis de l'autre. (Mais pas en faisant du bruit, en crachant sur l'échiquier... car ce serait un manque de respect inadmissible pour votre adversaire.)
    • Vous avez trouvé un bon coup ? Cherchez-en un meilleur ! La faiblesse que vous venez de découvrir dans le jeu de votre adversaire peut probablement être mieux exploitée, par exemple en effectuant la séquence de coups trouvée dans un autre ordre.
  • En fin de partie :
    • Si vous êtes en défense, protégez votre roi, cherchez la nulle si vous êtes acculé.
    • Si vous attaquez, poussez le roi adverse sur un bord, ou dans un coin, pour le bloquer.

Si vous et votre adversaire êtes de bon niveau chacun[modifier | modifier le wikicode]

La différence se fera sur peu de chose.

  • Laissez un pion d'apparence un peu faible mais sans importance comme appât, pour que votre adversaire y épuise ses ressources et son temps, pendant que vous l'attaquez. Attention, c'est très risqué.
  • Roquez du coté opposé à celui de votre adversaire, pour envoyer contre le roi adverse des pions soutenus par vos deux tours. Cette méthode implique de ne pas avoir échangé de matériel, car vos pions attaquant le roi auront besoin d'aide.