Ville30/La pétition, action populaire et concrète

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Plan Ville30
Modifier ce modèle

L'édition 2012 du dictionnaire Larousse propose la définition suivante pour le mot pétition : « écrit par lequel quelqu'un ou un groupe expose ses opinions, formule une plainte ou une demande auprès des autorités. » La revendication sera d'autant plus entendue si elle est partagée par une proportion importante de personnes directement concernées par le sujet. Si le nombre de signataires n'est pas suffisant, cela peut envoyer un signal négatif par rapport au message porté. Néanmoins, cet objectif est plus facilement réalisable sous cette forme qu'avec un référendum, car contrairement à ce dernier, la pétition ne met pas en évidence le taux de mécontentements. Il est également important de tenir compte des autres objectifs :

  • Agir sur les décisions politiques. Ce n'est évidemment pas facile, mais envoyer à vos élus un signal de l'acceptation générale de votre idée est un bon moyen d'aller en ce sens. Mais trop souvent, les signataires comme les porteurs de la pétition ne voient que cet objectif. Or, si celui-ci n'est pas atteint de manière satisfaisante, cela peut réduire un public généralement désabusé du système politique actuel et décourager les organisateurs de la pétition à continuer la lutte en faveur de leur projet.
  • Lancer le débat et sensibiliser largement. Vous n'arriverez pas à convaincre tout le monde, mais faire parler de votre initiative est peut-être encore plus important. Plus la communication vers le public concerné sera large et plus les échanges seront nombreux. D'autres que vous auront alors peut-être l'opportunité ou la manière de convaincre ceux qui restent insensibles à vos discours.
  • Fédérer un mouvement autour de votre thématique. Une pétition est une action concrète qui peut motiver et renforcer les liens dans votre groupe. Elle aidera également à le faire connaître et à l'élargir. Dans le cas d'un échec de la pétition sur les autres objectifs, réunissez votre groupe pour analyser les causes et, afin de ne pas perdre la dynamique générée lors de l'action et remonter le moral du groupe, réfléchir à d'autres actions.
  • Obtenir un indicateur de l'acceptation de votre proposition. Qu'il soit positif ou négatif, le chiffre du nombre de personnes mobilisées vous sera indispensable pour réfléchir à la suite des actions. Un chiffre positif pourra également être rappelé lors de futures interventions. Si dès le début, vous mettez en place des éléments permettant d'identifier votre public (localisation via le code postal par exemple), vous pourrez établir des statistiques qui vous aideront peut-être à comprendre le profil de ceux qui ont accepté ou refusé leur soutien.

En ce qui concerne les signataires, on peut viser deux objectifs cumulables :

  • Convaincre un maximum de citoyens concernés. Il est, dans ce cas, nécessaire de prévoir le temps de le faire dans de bonnes conditions en fonction du public et du nombre de signatures visés.
  • Faire signer des personnes influentes. Selon la fonction de ces personnes, ils pourront interpeller les élus (des scientifiques ou d'autres personnalités politiques par exemple) ou des citoyens (célébrités, etc)


En novembre 2012, un réseau d'associations européennes mobilisée par cette thématique lance une pétition ICE[1] intitulée « 30km/h – redonnons vie à nos rues » demandant au Parlement européen d'adopter une directive favorisant la généralisation du 30km/h dans les zones urbaines et résidentielles des villes et villages : « Nous suggérons une limitation de vitesse standard de 30km/h (20mph) au sein de l’Union européenne pour les zones urbaines/résidentielles. Si elles peuvent démontrer que les besoins environnementaux et de sécurité des usagers les plus vulnérables sont respectés, les collectivités locales pourront mettre en place d’autres limitations de vitesse. » Le réseau a pour objectif de recueillir un million de signatures en un an. La pétition (en cours jusqu'au 13 novembre 2013) : http://fr.30kmh.eu


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Une Initiative Citoyenne Européenne (ICE) est un outil proposé par la Commission européenne permettant aux citoyens d'agir sur la politique européenne. Pour que la proposition soit portée à l'agenda politique de la Commission, l'ICE doit recueillir, en un an, un million de signataires provenant d'au moins un quart des États membres de l'Union européenne. Les organisateurs doivent être issus de 7 pays différents de l'Union et chaque État membre doit remporter un nombre de signatures proportionnel à sa démographie. Infos : http://ec.europa.eu/citizens-initiative