Ville30/Les zones piétonnes

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Plan Ville30
Modifier ce modèle
Inauguration du piétonnier du centre ville de Verviers.

Il s'agit d'un ensemble de rues dédié au passage des piétons, où les cyclistes sont souvent admis. Des autorisations spéciales peuvent être délivrées par la commune pour les livreurs (généralement à certaines heures de la journée), les transports en communs, les taxis ou les voitures dans des cas exceptionnels comme un déménagement. Les piétons sont, dans tous les cas, prioritaires sur les autres usagers qui sont priés d'y circuler au pas. Le stationnement y est interdit.

Ces zones existent partout dans le monde, et certains territoires ont, depuis toujours, été interdits aux automobiles. On peut ainsi citer le village suisse de Zermatt non relié par une route, l'île française de Port Cross en Méditerranée, devenue Parc Naturel pour en protéger la biodiversité ou encore la ville de Venise où le transport s'est toujours effectué par voie d'eau. Parmi les premières à appliquer le concept, on trouve les villes disposant d'un patrimoine historique conséquent, et donc d'un fort attrait touristique à entretenir ou à développer. Elles ont hérité de rues étroites et sinueuses, conçues à une époque où favoriser la circulation des véhicules n'était pas un critère prépondérant.

On a ensuite établi que les magasins devenaient plus attrayants en étant situés dans un piétonnier. La grande majorité des villes européennes ont donc transformé leurs hypercentres en piétonniers en vue de dynamiser le commerce du centre-ville. Toutefois, rares sont les villes qui ont fait le choix d'une vaste zone piétonne, par crainte que les conducteurs et passagers de voiture refusent de marcher longtemps entre l'emplacement de parcage et les magasins.