Jardinage/Engrais biologiques

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ébauche

Cette page est considérée comme une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en éditant dès à présent cette page (en cliquant sur le lien « modifier »).

Ressources suggérées : Aucune (vous pouvez indiquer les ressources que vous suggérez qui pourraient aider d'autres personnes à compléter cette page dans le paramètre « ressources » du modèle? engendrant ce cadre)

Engrais aux orties (Soupe d'orties)[modifier | modifier le wikicode]

Préparation[modifier | modifier le wikicode]

  1. Cueillir des orties (munissez vous de protections), avant qu'elles ne montent en graines.
  2. Hachez grossièrement votre récolte dans un grand bac en plastique (n'importe quel bidon récupéré fera l'affaire), ou bien en bois encore mieux, mais surtout pas en métal.
  3. Ajoutez de l'eau de pluie, à raison de 10 litres par kilo d'orties fraîches (ou 100g de sèches).
  4. Couvrez afin d'empêcher que les insectes n'y viennent pondre et laissez s'opérer la fermentation, tout en remuant tout les jours. La fermentation est terminée quand il n'y a plus de bulles lorsque vous remuez.
  5. Cette phase de fermentation peut durer entre 8 et 12 jours, tout dépend de la température ambiante, plus il fait chaud plus elle est rapide. Par exemple, une température ambiante de 18 °C est bien adaptée. Il est par ailleurs préférable que la température soit stable.

Utilisation[modifier | modifier le wikicode]

  1. Le purin ainsi obtenu est très concentré, il faut le diluer pour pouvoir l'utiliser, sinon on risquerait de brûler les plantes.
  2. Pour une utilisation comme engrais versé à même le sol, aucune filtration n'est nécessaire. La dillution est de rapport 1/10, c'est à dire que pour 1 volume du mélange on ajoute 10 volumes d'eau.
  3. Pour une utilisation avec un pulvérisateur, donc à même les feuilles de vos végétaux cultivés, il faut filtrer le mélange, pour avoir un liquide sans restes de feuilles décomposées. Utiliser alors un tamis moyen. La dillution sera de rapport 1/20 cette fois, donc pour 1 volume de mélange, on ajoutera 20 volumes d'eau.

Avantages[modifier | modifier le wikicode]

  1. L'engrais ainsi obtenu est très riche en azote ; il favorise la prise des végétaux en début de croissance, et la reprise après la fructification.
  2. On peut aussi l'utiliser comme activateur de compost : versez-en quelques litres sur votre tas de compost.
  3. Il se conserve pendant près d'un an, à condition de le stocker dans des bouteilles hermétiquement fermées, au frais comme le bon vin.
  4. La soupe d'ortie a un effet préventif contre le mildiou, la rouille et l'oïdium.

Inconvénients[modifier | modifier le wikicode]

  1. Le purin d'orties sent extrêmement mauvais. L'intensité de son odeur est comparable à celle du lisier de cochon ou à l'ensilage de maïs. Il faut donc veiller à limiter cette nuisance en le couvrant ou en l'éloignant de son lieu d'habitation (et celui de ses voisins). En particulier, son utilisation est fortement déconseillée en appartement.

Autres utilisations[modifier | modifier le wikicode]

La soupe d'orties peut être utilisée pour repousser les insectes et acariens ou comme fongicide. Dans ce cas, une fermentation de 3 à 4 jours suffit. Elle s'utilise alors en pulvérisation foliaire.

Engrais vert[modifier | modifier le wikicode]

Ce type d'engrais est très simple à utiliser. On se procurera des graines de moutarde, de trèfle nain, de phacélie, etc. dans tous les bons magasins de graines.

  1. On les sème entre deux récoltes (à condition d'avoir quelques semaines devant soi), ou en début de printemps (si la parcelle est libre) ou en automne.
  2. Sitôt la plante montée, on la broie sur place (une tondeuse suffit) et on l'enfouit (un outil tel que la grelinette est parfait dans ce cas). On peut aussi ramasser le broyat et le mêler au compost pour l'enrichir davantage...

L'ortie peut aussi servir d'engrais vert, à condition de la ramasser avant floraison. Fraîche, elle formera un paquet qu'on compactera au mieux, qu'on placera dans les trous accueillant des pieds de tomate, de courges, ou de toute autre plante à repiquer. Elle pourra éventuellement être associée à la phacélie.

Le colza est un excellent engrais vert qui a de plus un système racinaire qui plonge profondément dans le sol (environ 2.5 m en 100 jours). Il est donc très utile lorsqu'on veut décompacter un sol qui a été tassé par des engins de chantier.