Jardinage/Préparation du terrain

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Actuellement les jardins potagers ont un engouement de plus en plus important et ressemblent toujours aux plantations de notre enfance, le jardin de grand-père. Se promener dans les allées de légumes bien alignés, circuler entre les salades appétissantes qui seront récoltées et croquées sur la table préparée par grand-mère, et quels souvenirs gardons nous des parfums entremêlés à l’approche des planches contenant le thym, la ciboulette et le persil. Quel fierté d’offrir ses récoltes aux enfants, de montrer à ses petits enfants les tomates rougissantes et les citrouilles énormes qui font leur émerveillement, au lieu de les acheter au supermarché ou à l’épicerie du coin. Ce petit jardin sera pour vous et vos enfants un champ d’expérimentation, et d’apprentissage de la nature, et un bel enseignement de la vie. Un potager doit être toujours bien tenu, avec suffisamment d’espace et bien ensoleillé. La terre est une matière vivante, contenant des petits animaux et des insectes, comme le vers de terre qu'il faut protéger, car très utile pour aérer le sol. Il digère les matières végétales en décomposition, pour les rejeter sous forme de déjection très fertilisante.

Travaux de la terre[modifier | modifier le wikicode]

Que le terrain soit acide, basique ou neutre, il faudra labourer, travailler et bêcher en incorporant du compost au printemps et à l'automne, pour enrichir et alléger la terre. Le travail du sol consiste à arracher les herbes indésirables (il n'y a pas de mauvaises herbes) à l'aide d'une bêche ou d'une fourche bêche, pour la préparation à l'aide d'un râteau, d'une nouvelle planche de semis ou de repiquage.

Préparation[modifier | modifier le wikicode]

Avoir des légumes sains nécessite une terre saine donc de qualité. Le sol du jardin doit être riche et généreux. Un travail de fond du terrain est nécessaire.

  • Mettre régulièrement du compost
  • Planter des engrais vert alternés avec les plantations
  • Préserver les vers de terre
  • Préserver la terre avec des paillis
  • Renforcer la terre en phosphores avec de la poudre d'os ou d'arêtes de poissons (vendu en magasin)

Arrosage[modifier | modifier le wikicode]

  • Pas d’arrosage par aspersion : le feuillage de nombreuses plantes sensibles aux maladies tel que tomates, courges, pomme de terre, etc…
  • Arroser avec l'arrosoir à pomme ou avec des tuyaux poreux pour le goutte à goutte au pied des légumes.
  • Arroser le matin ou le soir à la fraiche, éviter le soleil.

Culture[modifier | modifier le wikicode]

Semez et plantez au bon moment. Des légumes plantés trop tôt ou trop tard végéteront tant que la température appropriée ne leur sera pas propice. Des semis effectués trop tardivement s'enracineront avec difficulté dans une terre devenue trop dure, ce qui nécessitera un arrosage trop important pour un rendement très insuffisant. Ne pas semer ni planter trop serré; il faut garder un bon espacement entre les plants pour une bonne croissance, et une propagation des maladies limitée. Les espaces entre les plantations sont standardisés par expérience. Il faut respecter une culture de rotation pour éviter de cultiver plusieurs années de suite des légumes de la même famille au même endroit du potager. Cette rotation présente beaucoup d'atouts :

  • les mêmes maladies ne sont pas directement transmises d'une année à l'autre aux mêmes cultures,
  • les besoins des espèces sont différents, le sol se régénère en quelques années
  • les adventices sont mieux contrôlées.

Voisins utiles[modifier | modifier le wikicode]

Il faut éviter certaines associations de légumes c’est à dire réaliser un compagnonnage identifié, et placer les plants à proximité de voisins utiles. Les anciens appellent cet art des associations le compagnonnage. Il consiste à optimiser les plantations au potager, en donnant à chaque légume un ou plusieurs bons voisins, qui éloignent insectes, maladies ou mauvaises herbes.