Photographie/Personnalités/C/Olivier Culmann

Un livre de Wikilivres.
< Photographie‎ | Personnalités‎ | C(Redirigé depuis Olivier Culmann)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 18/10/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 877 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Olivier Culmann est un photographe français né le 26 février 1970 à Paris. Il est membre du collectif Tendance Floue depuis 1996 et vit à Montreuil.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Né dans le XVe arrondissement de Paris, Olivier Culmann a étudié la photographie à l'ESRA. Il cite parmi ses influences la photographie humaniste (notamment Henri Cartier-Bresson) même si progressivement, l'esprit de ses images emprunte davantage à l'humour de Buster Keaton (« l’homme qui ne riait jamais »), à Arthur Penn (Little Big Man) ou à la bande-dessinée (Jean-Jacques Sempé, Jean-Marc Reiser). À la fin des années 2000, il a passé plusieurs années en Inde, un pays qui revient régulièrement dans ses séries.

Ses photographies, à travers des séries effectuées sur la durée, interrogent, sur le fil du dérisoire et de l'absurde, et avec une objectivité revendiquée, le conditionnement des individus et la remise en question des normes dogmatiques ou esthétiques. Sa première série Les Mondes de l'école (réalisée avec Mat Jacob entre 1993 et 1996) explore, via une approche documentaire en noir et blanc, les attitudes d'écoliers à travers le monde, entre obéissance et ennui. Avec Une vie de poulet (Filigranes, 2001), sa démarche documentaire intègre plus ouvertement l’humour à la narration, mettant en regard deux reportages effectués séparément, l’un sur la vie de poulets industriels, l’autre sur celle des derniers conscrits français, quelques mois avant la suppression du service militaire obligatoire.

Son travail se concentre ensuite sur l’observation des postures, plus ou moins passives, de « regardeurs » passants ou touristes de Ground zero durant les semaines qui ont suivi le 11 septembre 2001 (Série Autour), ou encore simples téléspectateurs de plusieurs continents photographiés chez eux dans Watching TV, "constat de l’état des corps et des âmes face aux échos du monde filtrés par les écrans". Watching TV rencontra un large écho médiatique.

À partir de 2010, il formalise une recherche sur les modes de représentation de soi. Passionné par l’imagerie populaire et vernaculaire, ainsi que par les codes de la mise en scène photographique, il s'introduit dans ses images pour mieux explorer les fantasmes sociaux et ses propres interrogations sur l’altérité. Ses derniers travaux personnels ont recours de manière croissante à l’autoportrait, qu'il propose parfois à d'autres artistes de réinterpréter comme dans The Others, (série qui fera l'objet, à partir d'octobre 2015, d'une exposition au Musée Nicéphore-Niépce à Chalon-sur-Saône.)

Principales expositions[modifier | modifier le wikicode]

Publications[modifier | modifier le wikicode]

  • Les mondes de l’école (Éditions Marval, 2001).
  • Une vie de poulet (Filigranes, 2001).
  • Intouchables (éditions Atlantica, Biarritz, 2004).
  • Roman photo (Thierry Magnier, 2007).
  • Watching TV (Textuel, 2011).
  • The Others (à paraitre le 15 octobre 2015 aux éditions Xavier Barral, textes de François Cheval)

Collaborations diverses[modifier | modifier le wikicode]

Olivier Culmann travaille régulièrement pour la presse (L'Express, Le Monde, le Monde 2, Géo).

Il a co-réalisé avec Pascal Dupont le film documentaire Une histoire nécessaire, (54', 2001, Diffusion France 3), autour de la quête des origines.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le wikicode]

  • Villa Médicis hors les murs 1997 (pour la série Les mondes de l'école)
  • Prix Scam Roger-Pic 2003.
  • Fujifilm Euro Press Photo (2004).
  • World Press 2007 : 3e prix catégorie "sujets contemporains".


Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer