Photographie/Personnalités/C/Charles Louis Chevalier

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 16/06/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 867 articles
plan du chapitre en cours

Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Les Chevalier constituent une longue lignée d'ingénieurs-opticiens dont l'origine remonte à 1760.

Louis-Vincent Chevalier (1743 - 1800)[modifier | modifier le wikicode]

Cet opticien-miroitier fut le fondateur de la Maison Chevalier au 31, quai de l'Horloge à Paris ; il a travaillé à la conception de lentilles achromatiques pour microscopes dans son atelier du 69, quai de l'Horloge, repris de Noël-Jean Lerebours.

Vincent Jacques Louis Chevalier (1770 - 1841)[modifier | modifier le wikicode]

Associé entre 1821 et 1831 avec son fils Charles Chevalier (cf. infra), il a commercialisé pour la première fois, en 1823, les objectifs achromatiques pour microscopes issus de leurs ateliers. Il vendait aussi des lunettes, des objectifs et des oculaires.

Il est à l'origine de la rencontre entre Nicéphore Niépce et Louis Daguerre, à qui il fournissait du matériel.

Charles Louis Chevalier (Paris, 19 avril 1804- Paris, 21 novembre 1859)[modifier | modifier le wikicode]

Ingénieur-opticien lui-même, il fut d'abord associé avec son père au 69, quai de l'Horloge, pour commercialiser leurs objectifs achromatiques. En 1925, Nicéphore Niépce demanda leur aide pour perfectionner ses chambres photographiques expérimentales.

Charles se sépara de son père en 1831 pour fonder sa propre entreprise au 163, rue du Palais-Royal, fabriquant ses propres microscopes et initiant Camille-Sébastien Nachet au métier d'opticien.

En octobre 1839, il présenta au public un daguerréotype redressé selon une méthode personnelle ; en 1840, il produisit devant l'Académie des Sciences des photographies d'objets microscopiques réalisées avec son élève Pierre-Ambroise Richebourg, qui avait été auparavant apprenti pendant 10 ans chez Vincent Chevalier.

L'apparition du daguerréotype poussa Charles Chevalier à s'intéresser à la photographie ; en 1841, il installa un atelier où il forma Alphonse Plumier. Il contribua alors, dans l'effervescence scientifique des années 1840 - 1850, aux progrès de la photographie.

À la mort de son père, Charles fusionna les deux sociétés. L'atelier du 69, Quai de l'horloge fut ensuite repris par Richebourg.

Arthur Chevalier[modifier | modifier le wikicode]

Fils de Charles Louis, il fut également ingénieur-opticien et travailla lui aussi au perfectionnement du procédé photographique. Il mourut en 1874 et les ateliers fermèrent définitivement en 1889.

Publications[modifier | modifier le wikicode]

CHEVALIER, Charles .- Des microscopes et de leur usage : description d'appareils et de procédés nouveaux, suivie d'expériences microscopiques puisées dans les meilleurs ouvrages anciens et les notes de M. Le Baillif, et d'un mémoire sur les diatomées, etc. .- Paris, Chez l'auteur & Crochard, 1839, 284 p.

cet ouvrage peut être lu en ligne ici : https://play.google.com/books/reader?printsec=frontcover&output=reader&id=_CwTAAAAYAAJ&pg=GBS.PP1

Galerie de photographies[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • PERTOLDI, Brigitte .- CHEVALIER Jacques Louis Vincent. In : Dictionnaire mondial de la photographie .- Paris, Larousse, 1994, p. 132. ISBN 2-03-511315-6
Index des noms de personnes

Biographies, portfolios, publications, etc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Voir aussi les éditeurs de cartes postales

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Articles à créer