Photographie/Conditions particulières de prise de vues/Photographie par temps froid

Un livre de Wikilivres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PHOTOGRAPHIE

Un wikilivre pour ceux qui veulent apprendre la photographie de façon méthodique et approfondie.

Enrichissez-le en mettant votre propre savoir à la disposition de tous.

Si vous ne savez pas où intervenir, utilisez cette page.

Voyez aussi le « livre d'or ».


Aujourd'hui 14/12/2019, le Wikilivre de photographie comporte 6 905 articles
plan du chapitre en cours

Conditions particulières


Niveau

A - débutant
B - lecteur averti
C - compléments

Avancement

Ébauche Projet
En cours Ébauche

des articles

Fait à environ 50 % En cours
En cours de finition Avancé
Une version complète existe Terminé


Crystal Clear action find.png
Quoi de neuf
Docteur ?


ajouter une rubrique

les 10 dernières mises à jour notables
  1. Lucien Lorelle (10 décembre, MàJ)
  2. Groupe des XV (10 décembre)
  3. MàJ de la liste des APN Sony (10 décembre)
  4. Alfred Stieglitz (17 novembre)
  5. Classement et archivage (12 novembre)
  6. ADOX (24 août)
  7. Hippolyte Bayard (22 août)
  8. Famille Chevalier (opticiens) (22 août)
  9. Ronald Kroon (8 août)
  10. Giorgio Sommer (27 juillet)
cliquez sur les titres ci-dessous pour dérouler les menus



Le froid est un ennemi du matériel photographique et la photographie en hiver, ou dans des conditions hivernales comme celles que l'on peut rencontrer en haute altitude nécessite quelques précautions.

Équipez-vous pour le froid[modifier | modifier le wikicode]

Habillez-vous chaudement mais pas trop. Si les prises de vues que vous souhaitez réaliser nécessitent de longues périodes d'attente ou d'affût, avoir les pieds au froid n'est jamais très agréable. Si votre séance de photo comporte beaucoup de déplacements et de mouvements, alors veillez à ne jamais transpirer vraiment car les vêtements isolants imbibés d'humidité perdent très vite l'essentiel de leurs qualités. Votre équipement photo et les système de transport que vous utiliserez ne doivent pas empêcher une bonne aération.

Les moufles assurent une bien meilleure protection que les gants contre le froid mais évidemment elles ne facilitent pas la manœuvre des petits boutons ou leviers qui permettent le réglage des appareils. Les gants avec doigts coupés protègent l'essentiel tout en facilitant l'accès aux commandes, à condition que l'on puisse garder les mains au chaud dans des poches fourrées entre les prises de vues. Veillez à ce que les poches fourrées de vos anoraks ne soient pas placées trop haut, faute de quoi votre position deviendrait vite inconfortable.

Batteries[modifier | modifier le wikicode]

Avec les appareils numériques, la nécessité absolue de disposer de piles ou de batteries en état de marche complique les choses par rapport aux appareils mécaniques simples capables de fonctionner sans aucune énergie électrique. Par ailleurs, les piles et les batteries voient leur puissance diminuer par temps froid, dès que la température descend en-dessous de 5 °C, ce qui est très loin des -10 ou -25 °C qui sont des températures relativement courantes dans les régions froides de l'Hexagone ou à la montagne.

Il vous faudra donc disposer d'une ou plusieurs batteries de rechange, que vous conserverez fort logiquement au chaud dans une poche intérieure de vos vêtements. Par ailleurs, en remettant au chaud une batterie que le froid fait paraître épuisée, il y a de grandes chances pour qu'elle contienne encore assez d'énergie pour assurer quelques prises de vues supplémentaires.

Appareils[modifier | modifier le wikicode]

Le principal ennemi est la condensation, qui non seulement brouille les images en se formant sur les lentilles, mais peut créer des courts-circuits dans les éléments électriques et électroniques, voire décharger les batteries.

Lors d'une sortie photographique il est donc conseillé de conserver l'appareil et éventuellement les objectifs interchangeables au chaud sous les vêtements. Si ce n'est pas possible, l'appareil laissé au froid peut fonctionner de façon anormale ou même tout simplement ne pas fonctionner du tout.

La période la plus dangereuse est celle où l'appareil a été exposé au froid et où il retourne dans une atmosphère tiède et humide. S'il n'est pas spécialement protégé il vaut mieux le laisser dans son sac que le sortir, car alors la condensation se fera essentiellement sur le sac et beaucoup moins sur et dans l'appareil. On recommande parfois de compléter cette protection par un sac en plastique dans lequel on enfermera le moins possible d'air. Après que l'appareil a repris la température de la pièce, ce qui peut demander plusieurs dizaines de minutes, il faut le déballer pour qu'il soit aéré et ne pas le laisser dans l'atmosphère confinée du sac, qui peut elle-même être très humide.

Le froid peut perturber considérablement le fonctionnement des obturateurs, en modifiant la raideur des ressorts en en augmentant les frottements entre les parties mobiles. Il en résulte des temps de pose souvent anormalement longs et qui plus est, irréguliers.

Par très grand froid, les boîtiers métalliques peuvent « brûler » les doigts et ceux-ci peuvent même, dans les cas extrêmes, y rester collés par la glace. Il est bon de suivre l'exemple des photographes professionnels qui recouvrent de ruban adhésif de type « Gaffer » les parties les plus sensibles du boîtier. Outre la protection contre le froid, cela peut également améliorer l'étanchéité et éviter l'intrusion de neige poudreuse.


Conditions particulières